Prise en main de Slingshot : Moins utile que Snapchat et plus confus

facebook - Slingshot

Facebook vient de dévoiler sa dernière application autonome: Slingshot. Effectivement, c'est un peu comme Snapchat. Et même l'exécrable Poke était plus amusant.

Ne nous méprenons pas, Slingshot est une belle application, avec cette touche d’originalité propre à Facebook. Comme Snapchat, elle vous permet d’envoyer à un ami une photo ou une vidéo, avec 3 gribouillis dessus si cela vous amuse. Ensuite, le message sera autodétruit. Contrairement à Snapchat, cependant, Slingshot ne vous laissera voir le message de votre ami que si vous envoyez un autre message.

L’application vous guide à travers d’innombrables tutoriels qui essaient tant bien que mal d’être amusants et fantaisistes. C’est la confusion générale qui hante cette application et il faut un temps fou pour s’y retrouver, toutes proportions mises à part. Globalement, c’est contre intuitif. L’application est très simplifiée, sans doute un peu trop, on en fait vite le tour une fois paramétrée.

Le gros du problème débute quand vous commencez à communiquer avec un proche. Comprenez bien que ce n’est pas si mal, le message s’envoie effectivement, on retrouve des sons et des animations mignonnes, quoi qu’un peu kitsch. Mais la frustration… Une fois que vous avez envoyé un message à un ami, vous être probablement impatient de lire ce qu’il a à dire.

Dommage ! Vous n’êtes pas autorisé à voir leur réponse, sauf si vous envoyé un second « sling » (?). Et quand il vous envoie une réponse, vous devez poster un troisième message… Et ainsi de suite, jusqu’à la mort ou jusqu’à ce que vous décidiez de jouer à 2048. Bref, une torture.

Slingshot se synchronise automatiquement avec tous les contacts de votre téléphone (pas vos amis Facebook). Même votre ex… Vous pouvez retirer cette fonction, mais cela nécessite de dénicher un petit interrupteur orange qui est planqué entre pléthore de fonctions. D’ailleurs, même si vous l’éteignez, par défaut, Slingshot continue d’ajouter des personnes d’une manière qui est, bien, bien déroutante…

Vous pouvez rechercher un nom d’utilisateur, puis Slingshot l’ajoute automatiquement, sauf s’il ne dispose pas de compte. Auquel cas l’information vous sera notifiée. Il n’y a pas de ‘demande d’ajout de contact’ sur l’application. Totalement autonome, Slingshot veut que tout le monde soit votre ami.

Pour une application de messagerie éphémère, Slingshot ne semble pas très préoccupé par votre vie privée. Vous pouvez l’imaginer, il y a une sorte de politique d’utilisation des données, mais quand vous la trouvez dans les paramètres, la page est blanche. C’est sûrement un bug… Aussi irritant qu’ironique.

Moralité ? Si vous êtes à la recherche d’une application de messagerie éphémère, choisissez Snapchat. Mais bien à vous d’essayer Slingshot, mais de Slingshot à Slingshit, il n’y a qu’un pas… Vivement qu’elle arrive en France…

Mark Zuckerberg, Facebook CEO and founder laughs outside the Sun Valley Inn in Sun Valley

Tags :Sources :sling
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Inadmissible la faute « été » comme l’a précisé @troll
    Mais sinon d’accord avec l’article, tout ça pour contrer Snapchat… avec une petite modif histoire de dire on a pas fait exactement pareil… C’est dégueulasse et ça mérite le boycot.

  2. donc ça va donner
    moi – salut
    l’autre – ? (peux alors voir salut)
    moi je reçois un sling (le ?) mais je doit répondre qqc pour voir le ? donc – ça va ?
    l’autre reçoit un sling, répond – salut et voit la « ça va ».

    On tourne en rond si on doit répondre quelque chose pour ouvrir le premier message, la conversation n’aura ni queue ni tête

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité