Streamer du jeu vidéo, une activité lucrative ?

Streamer du jeu vidéo, une activité lucrative ?

Si l'on parle autant de l'esport ces dernières années, c'est parce qu'il génère toujours plus d'argent. Pourtant, loin des grosses machines bien huilées, certains se sont lancés et diffusent eux-mêmes leurs propres parties. Principes de fonctionnement, gains, voici une petite étude de cette récente pratique.

Qui peut espérer gagner de l’argent en diffusant ses parties ? Bien évidemment, vous vous en doutez, un joueur lambda n’a que peu de chances de générer une audience significative, et donc des revenus substantiels. Sur la plateforme spécialisée Twitch, par exemple, pour pouvoir monétiser ses diffusions – id est, insérer de la publicité dans ses vidéos -, il faut justifier de 500 spectateurs en moyenne et diffuser du contenu régulièrement, autant de closes négociables directement avec la plateforme. Chez le généraliste Dailymotion, un simple formulaire à remplir et votre dossier sera étudié.

Et alors, Twitch ou Dailymotion ? Les célèbres commentateurs Pomf et Thud précisent : « Twitch impose une limite de 3 à 6 publicités de 30 secondes toutes les dix minutes ». Aucune limite chez Dailymotion. La rémunération de ces publicités est très variable, l’un des facteurs les plus importants reste le coût pour mille vues (CPM) par vos spectateurs. « Sur Twitch, le CPM par défaut se situe généralement autour de 3,5$ », explique un streameur anonyme. Et, comme tout, celui-ci peut être négocié, « plus une personne est importante, et plus elle pourra négocier son CPM », précise Thud. Le taux de remplissage, qui correspond au nombre de personnes qui voient effectivement ladite publicité, est lui aussi très important. Plus il est élevé, plus vous serez payé. Et il est en moyenne trois supérieur sur Dailymotion que sur Twitch.

Avec ces informations, on peut maintenant estimer les revenus. Pour 500 spectateurs à un instant T, 3 publicités de 30 secondes peuvent représenter un gain de 3 à 4€. A raison de trois diffusions par semaine, on atteint péniblement les 9 à 12€, si le taux de remplissage est maximal. Multiplier les publicités – tout en trouvant la limite -, les spectateurs et les diffusions, voilà la recette. Pour un joueur connu et reconnu, comme le joueur de Hearthstone, Trump, ce sont environ 25 000 spectateurs chaque soir. Rabla, expert de League of Legends, lui, affiche près de 400 000 abonnés. Les revenus sont alors conséquents… si tant est que les spectateurs continuent d’affluer.

Il existe ainsi des moyens pour les fidéliser, tout en vous permettant de gagner de l’argent. Le plus simple et accessible reste la souscription à une chaîne. Sur Twitch, cet abonnement – à vie ou mensuel, selon vos préférences – est fixé par défaut à 4,99$. À vous de proposer à vos abonnés payants des avantages exclusifs ! Et vous pouvez aussi en appeler à leur générosité, il existe plusieurs solutions pour proposer pareille fonctionnalité.

Dernier point à prendre en considération, et non des moindres, votre publicité, votre présence sur le web. Vous l’aurez compris, comme pour faire vendre un produit, il faut faire de la publicité, que les gens en parlent, et là, les réseaux sociaux peuvent s’avérer parfait. A vous de jouer !

Tags :Sources :Tom's Guide
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Moi perso, j’ai le lien pour les dons.
    Mais je ne garde pas tout pour moi. Vu que je ne veux pas de dons pour vivre uniquement de ça.
    A chaque 100$ en dons je fais tirer 50$ en carte cadeaux psn or xbox.
    Avec l’autre 50$ j’achète des jeux pour pouvoir encore streamer.

    mon twitch: http://www.twitch.tv/samfairir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité