Google veut suivre vos constantes vitales avec Google Fit

Google veut suivre vos constantes vitales avec Google Fit

Parmi toutes les annonces faite à la Google I/O, il y avait aussi le service de suivi d'activité Google Fit. À la manière du HealthKit d'Apple, cette nouvelle plateforme n'a qu'un but : suivre votre activité et vos constantes vitales via les capteurs des différents constructeurs en place sur le marché.

S’il fallait résumer Google Fit, nous dirions qu’il s’agit simplement d’une énorme API ouverte permettant à toute les applications et autres trackers d’activité d’envoyer et de partager leurs données, données qui seront centralisées chez Google. L’idée sous-jacente étant bien sûr de pouvoir proposer une vue complète des données de chaque application de suivi d’activité que vous pourriez utiliser.

Google veut suivre vos constantes vitales avec Google Fit

Car aujourd’hui, il faut bien avouer que, sauf cas exceptionnel, la visite de contrôle chez le médecin est devenue largement facultative tant il est facile de mesurer ses constantes. Comme le soulignait BusinessWeek dans son interview avec Sundar Pichai, chef de la division Android chez Google :

Sundar Pichai pense qu’il est « fou » que les gens aillent voir leur médecin une fois par an juste pour avoir leur rythme cardiaque et leur tension. « Il faut pouvoir mesurer ces choses plusieurs fois et ensuite y appliquer une certaine réflexion », déclare-t-il.

Et déjà, certains grands acteurs du marché sont sur les rangs. Nike, par exemple, devrait bientôt finaliser l’intégration de l’API de Google Fit dans son Nike Fuel. Les développeurs devraient, pour la plupart, avoir accès à cette API dans les semaines à venir, quant aux autres… motus.

Google veut suivre vos constantes vitales avec Google Fit

Mais au vu des partenaires affichés par Google lors de sa présentation – Adidas, Withings, Runtastic, Asus, MIO, Runkeeper, HTC, Motorola, Intel, Polar, LG, Noom, Basis -, il y a fort à parier que Google Fit devrait rapidement devenir un standard incontournable dans tous nos trackers d’activité.

Tags :Sources :Gizmodo
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Une fois que ca sera disponible largement et que les organismes de santé s’y seront lié, ca va permettre tellement de choses ! Obtenir des résultats d’analyses en temps réel, intervenir sur un patient s’il a un problème, les possibilités sont infinies.

    1. les possibilités sont infinies effectivement… augmenter les tarifs des assurances quand vous êtes malades par exemple. Faire payer ceux qui ne peuvent pas se soigner correctement sous prétexte qu’ils sont plus à risques… exit l’égalité sociale !!! Tout le monde ne sera pas fiché à la même enseigne.
      Tout cela est dangereux… des appareils pour suivre les composantes vitales, pourquoi pas. Mettre ça sur google, c’est du suicide. Seul son médecin traitant devrait avoir accès à ces informations.

        1. Et il faut être naïf pour penser que ces informations ne se vendront pas… Les banques, les assurances, et d’autres offriront « gratuitement » des objets de suivi de santé dans pas longtemps (c’est une question d’années), j’en fais le pari.

  2. Avant que la sécu soit liée à un système comme ça on a le temps de mourir 1000 fois !!! Quand on voit déjà le peux d’information dans notre carte vital alors qu’elle pourrait contenir beaucoup plus…. La France et la technologie ça fait deux !!!

    1. La France est très compétente au niveau technologique, il suffit de voyager pour s’en apercevoir 😉 déjà on a une carte vitale. Combien de pays ont une carte de sécu ? (sur près de 200 pays, pas beaucoup…).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité