Prise en main : Android Auto, le sauveur de l’automobile ?

Prise en main : Android Auto, le sauveur de l'automobile ?

Nous, les êtres humains, avons bien du mal à utiliser nos appareils mobiles en conduisant, les accidents sont d'ailleurs très nombreux lorsque certains d'entre nous se risquent à cette idiotie. Pour tenter de pousser ses utilisateurs encore vivants à acheter davantage de produits Android, Google a dévoilé Android Auto. Nous avons eu l'occasion de jouer un peu avec et nous avons aimé ça.

Pour faire simple, tout le cerveau d’Android Auto vient de votre téléphone Android. Nous étions parti du principe que le tout passerait par le Bluetooth – et un jour, ça le sera – mais pour cette démonstration, le lien entre le téléphone et la console de votre voiture était effectué via USB. Toutes les données que vous récupérez le sont via le téléphone. Ceci dit, si votre voiture à une antenne GPS, vous devriez être en mesure de l’utiliser, pour augmenter la précision du système.

Prise en main : Android Auto, le sauveur de l'automobile ?Prise en main : Android Auto, le sauveur de l'automobile ?

Android Auto est conçu pour pouvoir tirer parti des écrans tactiles comme de ceux qui ne le sont pas (les entrées s’opèrent alors via une manette). Notre démonstration a été réalisée sur une Chevrolet avec écran tactile. Lorsque vous êtes garé, vous aurez accès à un clavier entier, pour le cas où vous devriez rentrer une destination dans le système. Une fois en route, tout, ou presque, s’opère par la voix, comme cela devrait l’être.

Prise en main : Android Auto, le sauveur de l'automobile ?

En appuyant sur le bouton voix de votre volant, Android Auto se tient prêt à écouter vos directives. Vous pouvez lui demander votre direction, de jouer une chanson de votre téléphone (ou sur votre service de streaming préféré) et même l’interroger sur des choses plus complexes à la manière de Google Now : « À quelle heure est mon prochain rendez-vous ? », « Pleuvra-t-il ce soir ? » Heureusement, les réponses sont lues à voix haute via les haut-parleurs de votre voiture, aucune tentation visuelle.

Prise en main : Android Auto, le sauveur de l'automobile ?

Les appels entrants sont gérés de la même manière. Peu importe que vous soyez ou non dans une application (Maps, podcasts, etc), une petite notification sur l’écran vous indiquera que vous avez un appel. Tapez sur cette notification et votre téléphone répond. On aimerait vraiment que le tout se fasse sans aucun contact. « Monsieur X vous appelle. Voulez-vous décrocher ? » On dirait « oui » ou « non » pour prendre ou non l’appel, simple, efficace, et plus sûr.

Prise en main : Android Auto, le sauveur de l'automobile ?

Et c’est pareil pour les messages texte. Une notification flottante (comme celle d’Android L, disponible dans quelques mois). Tapez dessus et le message sera lu à voix haute (aucun texte n’est affiché). Si l’on souhaite répondre, il suffit d’appuyer sur le bouton voix du volant et de dire « Répondre », et voilà. Même si tout n’est pas encore parfait, c’est bien plus sûr que de regarder son téléphone.

Prise en main : Android Auto, le sauveur de l'automobile ?Prise en main : Android Auto, le sauveur de l'automobile ?

Maps a vraiment l’air beau sur Android Auto. En fait, c’est le Google Maps standard mais plus grand et plus facile à contrôler par la voix. Il affiche la prochaine direction sur un encart flottant par-dessus la carte (y compris la voie sur laquelle il faut vous placer) et propose facilement les trajets alternatifs tout comme les points d’intérêt comme les stations-services et les restaurants.

Prise en main : Android Auto, le sauveur de l'automobile ?

Malheureusement, Google Maps ignore toujours le trajet que vous suivez alors il affiche les stations-services aux alentours plutôt que de vous donner celles qui sont sur votre route, ce qui serait bien plus pratique. Il faut vraiment qu’ils corrigent ça. Google est très doué concernant la conscience contextuelle pour laisser cela comme tel (et c’est le même problème avec l’application mobile). Comme sur Google Maps sur votre téléphone, les endroits que vous avez déjà cherchés sur votre ordinateur sont automatiquement remontés sur l’écran des localisation Récentes, de quoi éliminer toute redondance.

Prise en main : Android Auto, le sauveur de l'automobile ?Prise en main : Android Auto, le sauveur de l'automobile ?Prise en main : Android Auto, le sauveur de l'automobile ?

La musique est aussi très importante dans Android Auto. Au démarrage, elle fonctionne avec des applications comme Spotify, Pandora et bien sûr Google Play Music. Si chacun de ces services fonctionne légèrement différemment les uns des autres, l’interface d’Android Auto les rend très similaire. Et c’est voulu. La seule préoccupation est de pouvoir rechercher la musique que vous voulez en perdant le moins d’attention possible. Vous avez toujours accès à leurs fonctionnalités propres (playlists, radio par artiste, j’ai de la chance, etc) mais tout semble regroupé dans une seule et même interface, tout est aussi très simple. Regardez les ressemblances entre Google Play Music, Spotify et Pandora juste au-dessus.

Prise en main : Android Auto, le sauveur de l'automobile ?

Ce qui est plutôt appréciable, c’est que l’on n’a pas besoin de télécharger des applications séparées pour qu’Android Auto fonctionne dans votre voiture. Les développeurs auront juste à activer la fonctionnalité Android Auto dans leurs applications téléphone pour qu’on les voie dès que le smartphone est connecté. Cela signifie aussi que la mise à jour se fera tout aussi simplement à travers le Play Store. Limpide. Bien sûr, toutes les applications ne seront pas autorisées à fonctionner sur Android Auto. Par exemple, pas de Youtube ou toute autre application vidéo sur votre écran de voiture (même s’ils pourraient peut-être ajouter une option « à l’arrêt »). Les statistiques du véhicule ne sont pas oubliées non plus, mais ce sera propre à chaque constructeur, semble-t-il.

Prise en main : Android Auto, le sauveur de l'automobile ?

L’un dans l’autre, c’est un début très encourageant. Il y avait un peu de lag ici et là mais tout cela dépendra du matériel intégré dans votre voiture. C’est déjà bien plus évolué que tout ce que l’on peut voir sur les tableaux de bord modernes, davantage comparable à ce que Apple s’apprête à commercialiser, sauf que c’est Android. Est-ce que le système fonctionnera aussi avec les appareils iOS ? Windows Phone ? Aucun là-dessus pour l’instant, mais si Android veut s’embarquer sur un maximum de véhicules, c’est la voie à suivre.

Android Auto n’est pas non plus parfait, pas encore du moins. Nous aurions aimé voir encore davantage de commandes vocales et une interface qui ne demande jamais à la regarder ou à la toucher mais on se dirige en tout cas dans cette direction. Pour le moment, nous savons simplement qu’il sera intégré aux voitures vendues plus tard cette année par Chevrolet, Hyundai, Audi et quelques autres constructeurs mais la porte est grande-ouverte aux fabricants de systèmes embarqués (simples écrans ou tablettes à part entière) installables dans des véhicules plus anciens. Aucun partenaire matériel n’a pour l’instant été dévoilé, mais cela aiderait grandement à l’implantation. Tout ce qui pourrait aider à garder un œil sur notre vie connectée sans nous ôter les yeux de la route est bon à prendre, le plus tôt possible…

(article publié à l’origine sur Gizmodo.com)

Tags :Sources :Gizmodo
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Je suis le seul à trouver les écrans tactiles totalement inadaptés dans une voiture ? J’ai une voiture avec un seul écran qui regroupe tout (autoradio, GPS, chauffage/clim, etc.) c’est l’horreur, on est obligé de quitté les yeux de la route au moins 2sec pour la moindre opération basique (baisser le volume, mettre le dégivrage etc.) le temps de placer le doigt au bon endroit.

    Rien ne remplacera les gros boutons physique que l’on attrape en tâtonnant, sans quitter la route des yeux.

    1. je suis d’accord pour la parti clim/chauffage. mais quelques fois un écran tactile c’est bien pratique, par exemple à l’arrêt pour taper une adresse sur le GPS c’est toujours mieux.

    2. Ça dépend des systèmes. Dans la Golf 6 (par exemple) seulement la navigation et la radio/CD sot contrôlés par l’écran tactile.
      Pour passer du mode navigation à la radio, ou sortie auxiliaire, il y a des boutons tout autour de l’écran.
      Et les commandes de chauffage/climatisation sont des boutons manuels également.
      Après c’est vrai que d’avoir tout regroupé sur un écran tactile, ça doit demander un peu d’habitude.

    1. Exact.
      Et en même temps, le paradoxe, c’est que Android Auto tout comme CarPlay d’Apple ne fonctionnent dans ces automobiles que parce qu’il y a BlackBerry QNX derrière :-)

      L’OS de la voiture est QNX, qui se charge d’accueillir la connexion et de reporter les fonctionnalités des autres OS.

      Et pour info, c’est parfaitement compatible avec n’importe quel OS puisque QNX sait tous les gérer

  2. C’est marrant qu’ils bossent à la fois sur une version Android pilotable à la voix pour pas quitter la route des yeux… et sur la voiture autonome qui permet justement de faire tout autre chose que conduire.

  3. J’aime bien le concept smartphone + GPS auto, cela permettra surement de réduire les coûts mais bon, il va falloir que la 4G soit opérationnel car en 3G et en roulant c’est pas la joie de surfer…

  4. Ce qu il faudrait c est une molette tactile juste en dessous de la boite de vitesse avec un affichage tete haute en couleur
    Mais bon

  5. Pour ma part, il me semble qu’il serait de bon ton de prévoir un emplacement pour son smartphone ou tablette directement sur les tableaux de bord des nouveaux véhicules. Brancher son smartphone ou sa tablette sur une prise pour que l’information se déporte sur un nouvel écran, ça fait doublon. Il se vend de plus en plus de smartphones voir des phablets et ne parlons pas des tablettes. Alors qu’attend t’on pour les relier directement aux véhicules via une interface constructeur et n’avoir qu’un seul écran…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité