Prise en main : Samsung Gear Live, les smartwatches peuvent être cool

Samsung Gear Live

Parmi les nombreuses annonces faites à la Google I/O, il y avait une jolie surprise, Samsung dévoilait sa première montre sous Android Wear, la Gear Live. Nous l'avons passé à notre poignet et nous avons joué avec pendant quelques minutes. Malgré le fait qu'elle était bloquée en mode démonstration, nous avons été plutôt impressionnés.

Le tout avait l’air très joli et solide. C’était lisse et pas si encombrant. L’écran AMOLED offre des blancs éclatants (même si nous n’avons pas pu le tester en pleine lumière) et ces noirs extrêmement profonds que nous adorons. Les couleurs sont très bonnes aussi. Samsung déconseille de nager avec mais elle est certifiée IP67 et devrait donc pouvoir encaisser jusqu’à un mètre d’eau pendant trente minutes maximum.

Samsung Gear Live

Parmi les nouveautés notables, on citera le moniteur cardiaque. Pour l’heure, il suffit de dire « OK Google, vérifie mon rythme cardiaque » pour qu’il soit mesuré. Il ne permet cela dit pas une lecture continue quotidienne comme, par exemple, le bracelet Basis B1. Et même s’il y a déjà des applications de sport pour Android Wear, les développeurs doivent encore intégrer cette fonctionnalité spécifiquement. Alors, pour le moment, il semblerait que vous ne pourrez pas vérifier votre rythme cardiaque en courant, et c’est très dommage. Il faut espérer que ce ne soit pas difficile à intégrer pour que l’on puisse en profiter rapidement.

Samsung Gear Live

La plus grosse mauvaise nouvelle vient assurément de l’autonomie, seulement « d’environ un jour ». Ce qui représente de très nombreuses phases de recharge. Je suppose qu’Android Wear récupère constamment beaucoup de données, ce qui consomme énormément. Mais quand même, c’est un gros problème. Espérons que de futures mises à jour apportent un mode économie d’énergie (écran éteint tant que l’on ne tape pas dessus par exemple). Pour l’instant, une partie de l’écran reste toujours allumée pour permettre de voir l’heure en un coup d’œil. Appréciable, certes, mais on aurait préféré que ce ne soit pas au détriment de l’autonomie.

Samsung Gear Live

Là encore, ce n’était pas la version intégrale du logiciel, mais ça avait l’air sympathique. On glisse vers le haut ou le bas pour naviguer entre les différentes cartes et vers la droite pour se déplacer à l’intérieur. Cela permet par exemple de passer de la météo du moment à la prévision à trois jours.

Samsung Gear Live

Nous avons eu des exemples de navigation, calendrier, rappels, messages Hangout et contrôles de la musique. Tout a l’air vraiment excellent. C’est très facile à lire et le tout paraît très intuitif. Mais là encore, c’était la version de démonstration.

Samsung Gear Live

On le répète mais l’appareil est très joli. Il est très classe, très loin d’être affreux. J’étais un peu inquiet quant à la fermeture du bracelet, avec les deux dents qui mordent sur le bracelet. Vraiment pas aussi sécurisant qu’un bracelet on ne peut plus classique, il faudra voir à l’usage. En parlant de bracelet, il sera possible d’en changer à volonté.

Samsung Gear Live

Les précommandes de la Gear Live sont d’ores-et-déjà ouvertes sur le Play Store pour 199€, ce qui est plutôt intéressant, vraiment. Les livraisons devraient débuter dès le 8 Juillet et les montres devraient être disponibles chez certains revendeurs peu après. Attendez notre test complet dans les jours à venir.

(article publié à l’origine sur Gizmodo.com)

Tags :Sources :Gizmodo
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. « Pour l’heure, il suffit de dire « OK Google, vérifie mon rythme cardiaque » pour qu’il soit mesuré. »
    J’ai mi 20mn a comprendre

    1. Bien sûre….frimer….
      Je dirais plutot utiliser l’évolution techno du moment quoi…..
      Comme le 5″ inutile. Le 7″ des tablettes inadapté. Les widgets absolument pas nécessaires. Les technos comme le NFC sont pas utilisables etc etc….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité