Non, le « bubbling » n’est pas une pratique répandue en Australie !

bubbling

Si les media, surtout depuis l'ère Internet, sont de formidables porteurs d'informations, ils peuvent être tout aussi bien véhiculer de fausses informations. Dès lors, les hoax, comme on les appelle, se propagent à vitesse grand V, pour être souvent repris par les media plus traditionnels, TV en tête...

Attention, le sujet qui nous intéresse aujourd’hui n’est pas des plus ragoûtants, plutôt même carrément répugnant, il s’agit du « bubbling ». Derrière ce terme se cache une pratique des plus sales – uriner dans la bouche de quelqu’un -. Si l’on en parle, c’est parce que de nombreux media, australiens pour la plupart, s’en sont faits l’écho… l’élevant au rang de véritable mode, et causant même la fin de carrière d’un joueur de rugby professionnel.

Seulement voilà, le « bubbling » n’est qu’une invention, ou presque, de jeunes skaters. Troy West et son groupe d’amis, dont le skater professionnel Callum paul, tentaient depuis plusieurs années de lui faire prendre de l’ampleur. C’est désormais chose faite. Sur Twitter notamment, ils ont largement parlé de cette pratique, affirmant qu’elle était très, très répandue en Australie, que tout le monde le faisait. Un hoax, une pure création de l’Internet, qui malheureusement aura eu de fâcheuses conséquences…

Callum Paul a dû démentir publiquement l’engouement autour de cette « pratique ». Le joueur de rugby Todd Carney a lui, par contre, décidé d’essayer le « bubbling », ce qui lui coûta son contrat avec son équipe des Cronulla Sharks…

Aussi pratique et bénéfique puisse être Internet, il peut aussi causer des ravages…

Tags :Sources :Mashable
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Ce qui est fou c’est qu’à partir du moment où internet dit que qq chose est tendance, tout le monde va le faire….
    Même des trucs stupides.
    Prochaine tendance: le suiciding

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité