Les femmes exclues d’un tournoi Hearthstone : scandale sexiste dans l’univers du jeu vidéo

Hearthstone : Heroes Of Warcraft

Ce n'est pas avec ce genre d'anecdotes que le jeu vidéo s'en sortira grandi. Déjà taxé de sexisme récurrent, celui-ci se voit aujourd'hui à nouveau embourbé dans une histoire sexiste au possible. La fédération finlandaise de eSports annonce refuser les femmes d'un tournoi Hearthstone.

Mais reprenons les choses depuis le départ : un utilisateur de Reddit a remarqué l’organisation d’un tournoi sur le jeu Hearthstone de Blizzard, à l’occasion de l’Assembly Summer 2014, en Finlande. Seul souci : il est noté que le tournoi est « ouvert uniquement aux joueurs homme finlandais ».

La raison a de quoi faire bondir : afin de rester en accord avec la politique menée par l’International e-Sports Federation (IeSF) lors des tournois, les femmes sont refusées pour éviter les conflits, entre autre. Comme si les hommes ne pouvaient pas encaisser de se faire éliminer par la gente féminine ?

Markus « Olodyn » Koskivirta, l’homme à la tête de l’« Assembly Summer 2014 Hearthstone IeSF Qualifier », a même confié à PC Gamer que dans les cas où une femme arrivait à se qualifier à ce tournoi, rien n’indiquait qu’elle pourrait être éligible pour participer aux finales mondiales organisées par l’IeSF. L’IeSF est une organisation globale, basée en Corée du Sud, qui veut promouvoir l’e-sports comme un « vrai sport ». Seul problème : on ne voit vraiment pas comment justifier les différences hommes/femmes dans l’eSport, à l’inverse du « vrai » sport.

A se demander comment Blizzard peut encore laisser filer de tels abus ?

Tags :Via :pcgamer
Dernières Questions sur UberGizmo Help
    1. Je pense que c’est pour une raison toute simple, on regarde un streamer pour son skill, et on regarde une streameuse pour son tour de poitrine… L’esport feminin c’est comme pour le foot féminin, ça sert à rien.

      Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
  1. Faut reconnaitre que c’est pas classe…mais bon, y’a des milliers d’événement organisés chaque année avec un « accès » réservé au femmes et personne n’y a jamais trouvé quoi que ce soit a redire, donc bon…

  2. « Seul problème : on ne voit vraiment pas comment justifier les différences hommes/femmes dans l’eSport, à l’inverse du « vrai » sport. »

    tout simplement parce qu’en cas de final entre un homme ou une femme on ne pourra jamais affirmer que le sexe des 2 opposants n’a pas eu un impact sur le résultat final et donc on ne sera jamais à l’abris d’une contestation

    la théorie du genre n’ayant aucun fondement scientifique et seuls les plus endoctrinés n’arrivant pas a percevoir les différence évidentes entre hommes et femmes (qui ne sont pas que sociologiques mais psychologiques et physiologiques) il parait logique de cloisonner n’importe quel compétition en fonction du sexe.

    il faut vraiment avoir le cerveau lessivé par la doxa de la grande bourgeoisie internationaliste qui constitue la quasi totalité de notre stupide et médiocre élite pour ne pas comprendre en quoi la négation du genre au delà du fait qu’elle ne s’appuie sur rien de réel est en plus nuisible et nocive pour l’espèce humaine et son avenir.

    pour comparer des scores il faut des situations comparables, une finale entre 2 hommes ou entre 2 femmes n’est juste pas comparable, il en va de même quand la final oppose 2 personnes de sexe différent.

    NB : bien comprendre que la notion de différence n’implique pas une hiérarchisation et que la notion d’égalité sert surtout à nier l’individus et sa spécificité .

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
    1. Je suis le premier à défendre l’idée que les différences hommes femmes ne sont pas que culturelles (même si ces différences culturelles existent réellement), y compris dans le fonctionnement du cerveau (une étude assez intéressante a été faite sur des singes à ce sujet.. deux fois vu que la première fois le mode opératoire était contestable).

      Mais là soit vous êtes un troll soit vous avez le cerveau lessivé par vos idées.

      Le jeu vidéo est, sauf peut-être pour les plus simplistes, une activité qui fait appel à tant de capacités (observation, réaction, façon de résoudre une situation) que les différences hommes femmes sont là nettement moins importantes que les différences d’expérience.

      De plus, ce n’est pas parce qu’il y a des différences, qu’elles sont valables pour tout sujet tout le temps.

      1. « vous avez le cerveau lessivé par vos idées. »

        vaut mieux ça que d’être lessivé par les idées des autres et du coup de devenir
        le porte parole de personnes qui vous sont nuisibles.

        enfin ça c’est une exigence de cohérence qui doit encore échapper à beaucoup.

        « De plus, ce n’est pas parce qu’il y a des différences, qu’elles sont valables pour tout sujet tout le temps. »

        la question n’est pas de savoir si c’est valable ou non juste de comprendre que cela pourra être contesté (que cela vous plaise ou non et que cela me plaise ou pas),

      2. « Mais là soit vous êtes un troll soit vous avez le cerveau lessivé par vos idées. »

        Je vais être un peu violent : Les deux mon colonel !

        Mon hypothèse est qu’il a le probablement cervaux lessivé par des idioties façon Soral(« la doxa de la grande bourgeoisie internationaliste  » est bien son genre de jargon pseudo-philo-politique)/Belghoul (« la théorie du genre n’ayant aucun fondement scientifique et seuls les plus endoctrinés n’arrivant pas a percevoir les différence évidentes entre hommes et femmes » et « la négation du genre au delà du fait qu’elle ne s’appuie sur rien de réel est en plus nuisible et nocive pour l’espèce humaine et son avenir » sont directement sorti de la réthorique des « antis-genre » ), ET qu’il trolle parce qu’il est convaincu de la pertinence de ces idioties, et convaincu qu’il doit apporter la « vérité » au plus grand nombre… Oui, c’est un peu caricatural, mais à force de croiser ce genre de cas sur le net, on apprends à les reconnaitre.

        Deux options : soit on perd notre temps à essayer de lui faire comprendre (probablement en vain) en quoi il se plante et en quoi ses références sont foireuses et dangereuses, et on risque de se retrouver avec une flamewar sur les bras, soit on l’ignore, et on le laisse mariner dans ses bétises, avec le risque que d’autres lecteurs les prennent pour argent comptant et qu’elles continuent à se répandre.

        P.S. désolé d’avance aux modérateurs…

        1. « la doxa de la grande bourgeoisie internationaliste » est bien son genre de jargon pseudo-philo-politique,

          ça s’appelle du français et personnellement ça ma fait du bien de lire autre chose que les 200 mots habituels que l’on voit dans trop de com’,

          je vois aussi que vous ne voulez pas perdre de temps à argumenter mais que vous en prenez beaucoup pour dénigrer (sans le moindre argument) les propos de Lampoule.

          par manque d’arguments concrets certainement.

          le finish de votre com’ est parfait vous vous présentez en chevalier blanc défenseur de la veuve et de l’orphelin mais la seule chose que vous souhaitez c’est la censure de celui qui ne pense pas comme vous en fait.

          d’autre part (et pour votre culture g) la bourgeoisie libérale internationaliste n’a pas attendue Soral pour exister et ce sont bien les gens qui l’on combattu tout le siècle dernier a qui vous devez les droits et libertés que l’on nous retire peu à peu depuis plus de 10 ans.

    2. On devrait alors aussi opérer des distinctions en fonction de l’âge, du niveau intellectuel, du milieu culturel, de l’origine ethnique, etc…
      tout le monde comprend très bien qu’il y a des différences psychologiques entre un joueur pauvre, orphelin, issu des milieux défavorisés et n’ayant pas son brevet des collèges de 14 ans et un joueur aisé, polytechnicien, père de famille de 45 ans (dans la force de l’âge qui plus est).
      je ne vais pas parler des différences physiologiques entre un noir de 25 ans et un asiatique de 70 ans…

      bref.

      autre chose: il ne s’agit pas de comparer des scores, mais bien de s’affronter hein. ^^

      et la raison invoquée est pour le moins foireuse: « les femmes sont refusées pour éviter les conflits ». mais à part ça c’est tout à fait justifié.

      mais j’avoue, j’ai le cerveau malade, lessivé par la doxa de la grande bourgeoisie internationaliste.

      mwarf.

    3. Si encore votre discourt était une réponse à un match de tennis ou de foot, j’aurais pu vous comprendre (est encore)

      Mais là on parle de jeux vidéos hein ! Je ne vois pas ce que la différence homme/femme vient faire la dedans ?

      Suis certain que beaucoup de femmes explosent les hommes à certains jeux vidéos … Et vice versa …

    4. C’est totalement faux!
      Il n’y a aucune différence entre homme et femme sur le plan psychologique.

      Nos différences naissent de notre culture qui est souvent lié à une culture d’il y a des milliers d’années. Nos aïeux sont à l’origine de ces différences mais elles ne sont pas toujours vraies car certains ont été élevés différemment. C’est probablement parce que l’homme de la préhistoire avait des capacités physiques plus importantes qu’il partait à la chasse ou construisait des choses. Et c’est aussi parce que la femme accouchait qu’elle s’occupait des enfants.
      Il est bien dommage que ces différences persistent et que l’on croit qu’elles sont normales aujourd’hui.

      Tout cela pour dire que cette interdiction de participation des femmes est aussi sexiste que de croire que ces différences sont naturelles et normales, et aussi que nos différences sont d’origine culturelles donc que nous avons les mêmes cerveaux, donc la même intelligence : les femmes n’ont aucun déficit intellectuel.

      Donc, oui, cela m’énerve d’entendre des personnes insinuer qu’on est plus intelligent avec un pénis et plus bête avec un vagin. Idem pour les noirs et les blancs, etc… Les différences entre les gens n’ont aucun rapport avec notre sexe.

      Et imaginons deux secondes que cela soit vrai, est-ce que cela expliquerait que les femmes ne puissent pas participer à ce tournoi?

  3. Si le feminisme était bien mené et qu’il visait réellement l’égalité plutôt que l’oppression des hommes (entre autres), les gens ne se poseraient pas la question.

    Hors, beaucoup de gens commencent à devenir clairement anti-féministe et mettre des barrières à toute tentatives de laisser à des femmes un pouvoir dont elle abuse déjà dès qu’on leur donne.

  4. Il est vrai que l’univers du jeu vidéo est globalement machiste et sexiste, il n’y a qu’à voir les grosses productions vidéoludiques et l’image ainsi que la place de la femme dans celles-ci.
    Tir, course et guerre trustent les podiums.

    Les goûts et les couleurs propres à chaque genre sont différents, personne n’a raison ou tort dans ses choix (Puisqu’un choix est avant tout de préférences).
    Il n’y a pas de mal à dire qu’une femme est moins forte physiquement qu’un homme, tant qu’il s’agit d’un constat et qu’aucun discours biaisé n’est acollé derrière.
    Par contre, ce qui est INADMISSIBLE, c’est que lors d’un évènement public, comme une compétition de jeux vidéo, des gens gens soient exclus sur la base de leur genre, leur préférence sexuelle, de leur appartenance ethnique ou religieuse, de leurs opinions ou de leur apparence.
    Le gamer Moyen est misogyne, certes, mais les jeux ont fait son éducation. Quand on voit qu’il faut encore et toujours sauver cette gourde de princesse, la femme restant cantonnée à la figuration, ou que quand elle est active, elle se paye une tenue ultra légère avec une poitrine faisant quatre fois le volume de sa tête, il ne faut pas s’étonner.
    La faute aux développeurs? Editeurs? Non, c’est un cercle vicieux qui s’auto-entretient.
    J’ajouterais que dès que l’on touche à la nature profonde de l’être humain, on se heurte à un mur.
    Prenez le Porno, l’image de la femme y est plus que malmenée, mais c’est la nature de l’homme que de prendre du plaisir à la contemplation de ce genre de spectacle.
    Concernant l’être humain, il est possible de changer la forme, mais on ne peut pas changer le fond.
    Tant que l’on ignorera cela, tout ce que nous entreprendrons dans ce sens, sera voué à échouer.

  5. Comme d’habitude, un évènement réservé aux femmes est un acte militant, et un évènement réservé aux hommes est sexiste… Pourquoi ?
    C’est vraiment n’importe quoi… Que cette compèt’ soit mixte ne me pose aucun problème. Qu’elle soit réservée aux hommes ou aux femmes non plus…

    1. Parce qu’on vit dans un monde d’hommes, déclinaison de ta question:
      Un évènement réservé aux homosexuels est un acte militant, et un évènement réservé aux hétérosexuels est discriminant… Pourquoi ?
      Pendant la seconde guerre mondiale, les résistants étaient qualifiés de terroristes, et le seraient restés si l’axe avait gagné. Ce sont les vainqueurs qui écrivent l’histoire à leur convenance.
      Pourquoi ça ne changera jamais?
      Dès qu’une crise à lieu (économique/pénurie), c’est invariable, le score des partis d’extrême aux élections grimpe en flèche.
      L’homme est certes plus évolué qu’avant, mais dès que ses conditions de vie se dégradent ne serait-ce qu’un peu, sa nature véritable refait surface, aussi sophistiqué que soit le vernis qui le recouvre.

    2. « Pourquoi ? »

      il faut briser la constituante musclé et forte physiquement de l’humanité, la castrer, pour éviter que la moitié de 99 % de la population défonce (de manière directe et brutale) la tête des 1 % qui l’asservissent.

      dans une société financiarisée, la classe moyenne n’est plus nécessaire pour produire une société durable et prospère, seule une poignée pourra s’enrichir massivement pendant que la vaste majorité devra se suffire de la pire des misères.

      briser l’élément potentiellement le plus a même de châtier la classe dominante (si minoritaire désormais) devient dès lors une priorité pour la préservation des acquis de cette classe sociale dominante.

      il est toujours aussi surprenant de constater que tout ce qui se met en place depuis quelques temps n’alarme absolument pas la population qui se comporte avec la même tranquillité dont fait preuve le bétail quand il va à l’abattoir.

      pendant que l’on nous fourgue du sexisme et de la lutte féministe on ne s’interroge pas sur la situation en devenir de nos enfants.

      alors que la masse devrait demander des comptes à ceux qu’i l’exploite quotidiennement et l’asservisse elle préfère mettre au pilori ceux qui voient la dérive en cours et la dénonce.

      un grand classique qui fait que l’humanité n’évolue pas vraiment et prouve qu’elle s’accommode très bien de son statut d’esclave irresponsable et immature.

  6. En quoi la différence homme femme est elle un problème dans le jeux vidéo, plus que des différences entre hommes asiatiques/européens/africains/américains ? ou valides et handicapés ? Dans tous les cas il y a « des différences psychologiques et physiologiques » !
    L’eSport est une activité psychomotrice avec plus ou moins de recours à l’intellect. Dans le cas de hearthstone qu’est ce qui empêche une confrontation intellectuelle ? A ce moment faut il revenir à des classes séparées homme femme puisqu’on ne cogite pas de la même manière ?
    Franchement c’est une vaste connerie… l’eSport se prête plus qu’autre chose à la mixité. Les fédés ont juste peur pour leur image que les femmes se fassent brimer et que ce soit médiatiser. On peut comprendre, mais pas forcément accepter.

  7. Personnellement, je suis un mec et je trouve cela honteux.
    Les jeux vidéos ne demandent aucune aptitude physique importante donc il n’y a aucun désavantage pour les femmes. De plus, même si l’on inventait un nouveau muscle du doigt plus développé chez les hommes, cela n’aurait aucune importance puisque Hearthstone est un jeu au tour par tour.
    C’est une forme de sexisme de la part de Blizzard qui, premièrement, voit une communauté de streamers à dominante masculine donc préfère que cette communauté soit représenté plus largement plutôt que des femmes prennent leurs places. Et bien sûr, de façon secondaire, Blizzard se fait vieux et a donc une mauvaise image de la mixité des compétitions.
    Je n’ai qu’une chose à dire : donnons leur chance à ces femmes.

    1. Je ne rentrerais pas dans le débat foireux « féminisme = liberticide ». Différence il y a entre hommes et femmes. Bien sur. Est-il important de savoir a quel niveau ? Franchement je ne pense pas. Autant certaines disciplines bénéficient grandement d’une différenciation des sexes (sans quoi les femmes haltérophiles ne gagnerais jamais une compétition), autant dans le cas de l’e-sport, je vois pas l’intérêt. Chaque joueur à ses spécificités. L’objectif étant justement de les opposer pour savoir qui est le meilleur. On ne va pas classifier les participants en fonction de leur QI, alors pourquoi le faire en fonction de leur sexe.

      Si les joueurs ne sont pas capable de jouer correctement, sans se plaindre parce que leur adversaire est une femme, alors tant pis pour sa tronche. Il ne mérite pas de gagner.

      Moi perso, je ne blaire pas les roux, je vais donc demander l’interdiction des rouquins en tournoi pour éviter que cela ne me déconcentre. C’est pas plus déconnant que de se faire déconcentrer par une paire de boobs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité