Avec Backtracker sur votre vélo, soyez prévenus de ce qui arrive derrière

Backtracker

Aussi agréable puisse être une balade à vélo, la chose peut virer au cauchemar si vous évoluez dans une section dangereuse ou bondée de véhicules - c'est le cas par exemple dans les plus grandes villes -. Petit, sans visibilité, vous êtes très vulnérables, notamment par l'arrière. C'est précisément cela que veut empêcher Backtracker.

Mais plutôt que de proposer un classique rétroviseur – certes bien pratique pour voir derrière mais inefficace pour apprécier par exemple la vitesse et les distances -, le système Backtracker permet de repérer un véhicule jusqu’à 140 mètres de distance en utilisant un radar et de vous alerter s’il arrive trop vite.

Pour fonctionner, Backtracker utilise deux modules. Le premier, le transmetteur radar, se fixe sous votre selle, il permet aussi de vous faire voir de ceux qui arrivent derrière vous – une signalisation amplifiée à mesure qu’ils approchent -. Le second est un simple indicateur LED, qui se fixe là où se fixerait un rétroviseur classique. Il vous renseignera sur la vitesse dudit véhicule et vous alertera en cas de danger, vous laissant de précieuses secondes pour vous ranger.

Pour financer le produit, les créateurs de Backtracker en appellent au financement participatif. Pour l’heure, à peine un dixième des fonds réclamés ont été récoltés, mais il reste tout de même 50 jours. S’il venait à entrer en production, son tarif se situerait aux alentours de 200$ (150€) pour une livraison en Décembre 2014. Espérons que le succès soit au rendez-vous, cela confèrerait un autre équipement de sécurité et de prévention à des cyclistes très vulnérables.

Intéressé ? C’est sur la page de la campagne qu’il faut vous rendre.

Tags :Sources :GizmodoCampagne Dragon Innovation
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. accessoire ridicule vu la taille de la led, de plus rouler la nuit ou au crépuscule sans tenue réfléchissante et d’un éclairage avant en plus de celui à l’arrière c’est considéré comme du suicide.

    et sinon, c’est bien de faire clignoter son cul comme une guirlande de sapin, mais il faudrait peut être aussi être vu de devant. surtout pour les cyclistes qui s’amusent à slalomer entre les voitures ou à remonter les files dans les bouchons, ou tout simplement pour se signaler aux voitures/camions qui viennent de face. car croiser un camion ou une voiture qui roule à 90km/h sur une route de campagne. faut serrer les fesses pour ne pas être bousculer par le déplacement d’air provoqué.

  2. Perso ce qui me fait le plus flipper à vélo, ce sont les véhicules qui doublent trop près… et quand c’est un bus ou un camion qui se rabat trop en avance (donc sur toi), là tu te chies dessus…

  3. En France on a pas le droit d’avoir un éclairage qui clignote. C’est soit les clignotants pour indiqué un changement de direction, soit les véhicules spéciaux. Donc il faut une lumière rouge fixe + catadioptre, donc non homologué et perd tout son intérêt ici.
    Dommage, on est toujours à la recherche d’objet permettant de nous prévenir du danger = les autres usagés plus lourd que nous.

Répondre à Antec Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité