Un crash d’avion évité de justesse à l’aéroport de Barcelone !

accident avion

Aucun doute : on a bel et bien frôlé la catastrophe il y a quelques heures de cela, à l'aéroport international de Barcelone-El Prat. Un Boeing a été obligé de reporter son atterrissage, sous peine de s'écraser de plein fouet dans un Airbus !

En effet : un Boeing 767-300 de UTair Aviation a été obligé de remettre les gaz pour éviter de justesse un Airbus A340, qui a, on ne sait pas trop pourquoi, traversé la piste d’atterrissage qui lui était pourtant dédiée. On imagine aisément les dégâts qui auraient pu découler d’un tel crash, et certains n’ont pas manqué de faire le parallèle avec la catastrophe de Tenerife, durant laquelle deux 747 entèrent en collision, tuant 583 personnes.

Le Boeing 767-300 arrivait de Moscou, l’Airbus allait pour sa part décoller pour se rendre à Buenos Aires. Et pourtant, les admistrateurs de l’aéroport affirment que les deux avions étaient exactement là où ils étaient supposés être. Mais leurs explications semblent manquer de clarté, et on ne devrait certainement pas en rester là. Il est évident que les pilotes d’UTair n’avaient pas à effectuer une telle manoeuvre d’urgence pour éviter la catastrophe.

La vidéo de ce drame évité de peu est à voir ci-dessous. Très franchement, c’est impressionnant :

Tags :Via :gizmodo
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Ouai impressionnant.

    Bravo les réflexes du pilotes, heureusement que tout n’est pas automatique et qu’il reste encore l’intervention humaine
    A mon avis il y en a un a la tour de contrôle qui a du pointer chez pole emploi ce matin

    1. Cela dit, l’erreur est probablement à la base humaine donc il vaudrait peut-être mieux que tout soit automatique justement. Mais bon, ceci est un autre débat d’autant que ces mêmes automates seraient codés par l’homme donc au final, il y a toujours une erreur humaine.

      Il vaudrait peut-être mieux revoir les emplois du temps des controleurs aeriens qui enchainent parfois des journees de 12h !

      En tout cas, chapeau au pilote pour cette très belle intervention !

      1. Pas besoin d’aller chercher loin, l’être humain possède le libre arbitre, on aura toujours besoin de lui, surtout dans les situations critiques comme là.

  2. Ca arrive tous les jours, c’est la période d’été et beaucoup d’avions passent donc il peut arriver parfois que cela se passe comme ça, à noter que la distance entre les deux est plus loin qu’on pourrait le penser

  3. Vous êtes vite impressionnés vous.
    Y bien pire tous les jours. Il a quand même une sacré marge de manœuvre le pilote pour pouvoir remonter un boeing aussi facilement, non ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité