La première planète potentiellement habitable pourrait ne pas exister

Planète

Parmi les quelques planètes pouvant potentiellement être habitées par l'Homme, il est un groupe que l'on retient, Gliese 581, puisqu'il s'agit du tout premier, découvert en Mai 2011 par des astronomes français. Malheureusement, il se pourrait que Gliese 581 ne soit pas aussi bien fourni en exoplanète qu'espéré.

Richard Branson avait annoncé il y a quelques années vouloir mener une expédition vers ce groupes d’exoplanètes autour de Gliese 581, mais une nouvelle étude semble indiquer que certaines de ces planètes pourraient ne pas s’y trouver. Parmi les quatre observées en 2007, deux étaient situées dans la zone la plus propice à la vie (pas trop proche de l’étoile, pas trop chaud, pas trop loin et pas trop froid), y compris la plus célèbre, Gliese 581d. Depuis, d’autres planètes ont fait leur apparition, comme la 581g, qui serait encore plus propice…

Gliese 581

Seulement voilà, malgré toute la bonne volonté du monde et des définitions de la notion d’habitabilité toujours plus précises, les outils d’observation, si performants soient-ils, peuvent induire en erreur. Les énormes quantités de mesures récupérées pourraient indiquer des planètes, comme les 581d et 581g, alors même qu’elles n’existent pas, la faute, par exemple à un rayonnement solaire intense…

Et c’est précisément ce qui inquiète Paul Robertson, le directeur de l’équipe d’astronomes à l’Université d’État de Pennsylvanie. Certains signaux ont drastiquement diminué tandis que ceux d’autres planètes se sont renforcés. Soyez rassuré, selon lui, nous devrions tout de même « trouver davantage de ces planètes que nous devrions en perdre »… Patience, et continuez de scruter le ciel !

Tags :Sources :Engadget
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité