Des bienfaits de la bière…

bière

Les boissons alcoolisées ne sont pas nécessairement mauvaises pour la santé, le vin par exemple s'avère même bénéfique. De récentes études prônent, elles, de réduire sérieusement nos consommations de boissons non alcoolisées et autre jus de fruit car trop riches en sucre. Que boire alors ? De la bière, bien sûr !

Selon le Dr. Stephan Domenig, directeur médical du « The Original F.X. Mayr Health Centre » en Autriche, on s’aperçoit que la bière contient de très nombreuses substances nutritives et tous les acides aminés essentiels – et non essentiels -. La bière est riche en phosphore, iode, magnésium, potassium, calcium. Une étude de la Tufts University en 2009 avait même déterminé qu’une consommation régulière de bière permettait de protéger la densité minérale des os. Pendant des années, la Guinness était même prescrite aux femmes enceintes pour sa richesse en vitamine B… À choisir, cependant, préférez des bières non pasteurisées, cela conserve leurs valeurs nutritionnelles.

Très riche en vitamines, la bière est aussi très pauvre en sucre, sucre qui est notamment directement lié à l’obésité et au diabète. Une étude de 2010 sur 38 000 américains qui ne buvaient pas (ou très peu) de bière a d’ailleurs montré qu’en boire un verre par jour permettait de faire diminuer les risques de diabète de type 2 de 25%. Mais ce n’est pas tout. La bière peut aussi vous éloigner de la maladie d’Alzheimer ou de faiblesse cardiaque, tout en augmentant la production du bon cholestérol.

À titre de comparaison, une canette de Coca contient sept cuillères à café de sucre, un jus d’orange six et un demi de bière seulement une. Le Dr. Kathryn O’Sullivan, nutritionniste, met aussi en avant son pouvoir rafraîchissant puisque « la bière est constituée d’environ 93% d’eau ».

Si le vin rouge est bien connu pour son effet anti-âge, la bière est, elle, très bénéfique pour la peau, car très riche en acide férulique, un antioxydant connu des dermatologues. Et la prise de poids alors ? Contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce n’est pas la bière qui est (seule) responsable du fameux ventre, une étude de l’Université de Londres l’a démontré. Mieux encore, en boire augmente la production de bile, ce qui aide à la digestion des produits gras. Et il s’agit d’une source riche en fibres, fibres qui sont connues pour donner une sensation de satiété. Mais la bière peut être bonne pour votre corps sans la boire. Elle peut servir d’après-shampooing, une fois bouillie et mélangée par exemple à de l’huile de noix de coco extra-vierge.

« Last but not least », la bière est aussi excellente pour votre libido, certains affirment que le houblon a des propriétés aphrodisiaques. Elle peut aussi grandement aider certaines femmes à équilibrer leurs hormones…

Alors, convaincu ? Allez-vous enfin troquer vos verres habituels pour les remplacer par ce doux et délicieux breuvage qu’est la bière ?

Tags :Sources :Daily Mail
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Faites donc une recherche sur les effets de la bière concernant la goutte … on en reparle après.

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
  2. L’alcool est maintenant bon pour la santé ?? du grand n’importe quoi !!! et dire que c’est la première cause de mortalité au monde !! sans compter ces effets de dépendance sévère pire que la drogue.

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
    1. L’alcool n’est pas mauvais pour la santé. C’est l’abus d’alcool qui l’est.
      Consommé avec modération, il n’a aucun impact négatif. Au contraire même. Par exemple, on connait depuis longtemps les effets positifs du vin consommé en quantité contrôlée (un des points du fameux « French Paradox »).

      1. Si ça peut tranquilliser Fat & Curious…. Au fait, pourrais-tu nous citer en détail les « effets positifs » de la consommation de vin ? Je serais curieux (mais pas gros) de lire ça !

        1. Je viens de parler du French Paradox après, comme on dit, Google is your friend (ou Bing ou Yahoo ou n’importe lequel, je ne suis pas sectaire).

  3. La bière sans alcool existe, et les espagnole sont très bonne : damm/ Moritz …
    ça change des pseudo bières sans alcool française avec de l’alcool ^^(1% .. mais on en veut pas on vous dit :p) et qui ont des gouts fadasse ou de mazout (0% carrefour)

  4. Tous les excès sont mauvais par contre faire la mise en bouteille de vin ça m apporte quelques choses mais faire la mise en bière ça m apporte rien lol

  5. L’alcool, bon pour la santé ??? Est-ce que, par hasard, l’auteur de la prétendue étude est propriétaire viticole soucieux de gonfler son chiffre d’affaire en cette période de crise, un barman qui veut tranquilliser sa conscience, un alcoolique qui est sur le point de perdre la garde de ses enfants après avoir fracturé la mâchoire et l’arrête nasale de sa compagne et brisé les os de ses gamins dans « un moment d’ébriété » ???? Un footeux ivre qui a brûlé un stade parce que son équipe a perdu et qui tente de justifier sa consommation d’alcool frénétique ?

    Sinon, Morgan est en retard : le 1er avril, c’est passé… Ou peut-être celui de 2015 est-il célébré 9 mois à l’avance… ???

    J’ai rarement lu révélation aussi stupide de ma vie !

    (en plus, entre nous, la bière, il n’y a pas plus infect et grossier comme alcool, l’auteur aurait franchement pu miser sur quelque chose de plus raffiné, savoureux et élégant, comme les liqueurs… Mais il ne s’est, semble-t-il pas embarrassé de ce détail !)

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
  6. @ Fat & Curious : Puisque tu sembles dans l’incapacité de développer sur le sujet, par exemple en expliquant ton expression fétiche de « french paradox », nous invitant à faire la recherche par nous-mêmes, ce qui est assez peu respectueux des interlocuteurs en cours de discussion, soit dit en passant, j’ai fait la recherche et l’expression est censée impliquer le fait que les Français, en dépit de leur alimentation grasse et alcoolisée sont relativement épargnés par les problèmes de santé type cholestérol, maladie cardio-vasculaire et cancer.

    Le concept est plus que douteux au regard des chiffres dramatiques concernant la santé en France. Justement, les Français sont très loin d’être épargnés par ces maladies-là !

    La première organisation à avoir évoqué le french paradox est une organisation appelée
    « L’ Organisation Internationale de la Vigne et du Vin », s’en étonnera-t-on ?

    Le lobby viticol étant particulièrement fort en France, cette supercherie n’a donc rien de bien surprenant quand on y réfléchit !

    La France n’a pas de pétrole… mais elle a du pinard ! La culture de la vigne, en France, est très ancienne. Tous les vins les plus prestigieux sont français, à commencer par le fameux champagne !

    Il est donc aisé de comprendre que la France défend son marché le plus juteux (si je puis dire) en ne dénonçant pas cette intox du « french paradox », en plus de chatouiller le patriotisme français qui s’envole aux cris de cocorico dès qu’on considère que la France sort du lot sur un point (même si c’est faux !).

    1. Ce n’est pas une question de capacité mais surtout de temps et de motivation.

      Quoi qu’il en soit, puisque visiblement je t’ai vexé et que ce n’était pas mon intention, je vais t’offrir gracieusement un peu de mon temps libre pour te donner quelques infos de base.

      Le « French Paradox » – qui est loin d’être mon expression fétiche, soit-dit en passant – est un terme désignant un… paradoxe (tiens donc)… révélé par une étude des années 80-90, si mes souvenirs sont corrects, qui s’étonnait qu’en France, et plus particulièrement dans les régions du sud, la proportion de maladies telles que le cancer ou les maladies cardiovasculaires était moindre comparée à celle d’autre pays industrialisés du même niveau (USA, UK…). Et ce, malgré une consommation plus élevée de graisses animales et d’alcool. Pourquoi ? C’est encore une question ouverte.
      Toutefois, ce paradoxe à été à l’origine de beaucoup d’études scientifiques, sérieuses à priori, qui ont conduit à diverses conclusions. Notamment, pour en revenir à celle qui nous intéresse ici, le fait que boire du vin quotidiennement à petite dose (1 à 2 verres par jour) était bénéfique pour le cœur, particulièrement à partir de 50/60 ans.
      Aujourd’hui, il existe une remise en question des effets bénéfiques de la consommation du vin, c’est vrai. Mais pas sur son aspect bénéfiques. Non. Juste sur le fait que ce bénéfice ne soit apporté que par le vin. En fait, il semblerait qu’un plus grand nombre de types d’alcool auraient ces effets (toujours consommés en quantité modérée, je le rappelle).

      Après, que les lobbies aient repris, enjolivé et/ou profité de ces études, qu’il y ait eu un effet de mode et toutes les dérives qui en découlent, c’est fort probable. Mais c’est un autre problème.

      C’est bon ? C’est assez clair comme ça ? Maintenant, pour en revenir à ta demande initiale qui était de te citer « en détail les effets positifs de la consommation de vin », je suis désolé mais je vais encore une fois te renvoyer vers Google. Tu y trouveras beaucoup plus d’informations que dans ma petite culture générale. Si si, je t’assure, je viens de vérifier, il y a toutes les réponses aux questions que tu peux te poser.

      1. Le fait de boire 1 à 2 verre par jour s’appelle de l’alcoolisme donc une dépendance qui passe pour une normalité.

        Il y a juste un ou deux éléments qui ont un point positif , à justifier par de vrais études, dans le vin (sans compter le goût) que l’on peut retrouver ailleurs et qui ne sont pas indispensables. On voit clairement que ces (soit disant ) études (scientifique ?) sont financées par les puissants industriels.

        Il n’y a aucune vertu à boire des boissons alcoolisées en petite ou en grande quantité. Personne n’en boit pas pour cette raison mais bien pour l’alcool. Offrez une bière aillant un goût similaire avec et sans alcool à un habitué et vous verrez sa préférence pour l’alcool et non le goût de la bière.
        La modération ?? franchement c’est souvent du tout ou rien.

        Ne buvez pas d’alcool, là, vous serez en meilleur santé.

  7. Encore un post sur les bienfaits de l’alcool….

    Gizmodo est dans un tel niveau d’inepties que je ne saurais comment aborder ce sujet…

    Déjà on va lire un petit peu ce que dit l’OMS la dessus, d’accord les auteurs de Gizmodo ? voici le lien : http://apps.who.int/iris/bitstream/10665/112736/1/9789240692763_eng.pdf

    Ensuite a défaut de mourir de l’alcool, vous pouvez développer de sympatoches petites maladies, sans pour autant est catalogué d’alcoolique.(Wernicke, Korsakoff, Encephalopathie hépatique etc..)

    Et pour vous faire juste réfléchir un peu ;
    Les bienfaits de la cigarette : permet d’accelerer le rythme cardiaque et de préparer à l’éffort physique, bronchodilatateur a petite dose remède pour les asthmatique (je ris), insecticide (je plussoie), vous voulez que je continue ??

  8. C’est drôle comme l’association d’idées bière=violences conjugales ou bière =vulgaire est si rapidement faite !
    Pourtant, rien de nouveau dans cet article, la plupart des bienfaits cités sont bien connus. Mais bien sûr, à condition de ne pas en consommer des litres…

  9. Comme d’habitude les gens partent dans l’extrême! C’est complètement Français ça aussi! On ne vous dit pas de consommer des litres d’alcool pour utiliser à bon escient les bienfaits de celui ci. Mais on vous informe simplement qu’en petite quantité il peut avoir des effets positifs sur l’organisme et même servir d’après shampooing! Prenez les petits conseils « de grand mère » et arrêtez de vous fermez à tous les sujets parce que ça peut être nocif pour la santé! Aujourd’hui tout autour de vous est nocif, alors au pire, enfermez vous dans des bulles et arrêtez de nous emmerd..! A bon entendeur, salut!

  10. AMHA, il aurait dû faire ce « pseudo-étude » sur une bière sans alcool pour moins de polémique.

    D’autre part, je cite:
    « La bière est riche en phosphore, iode, magnésium, potassium, calcium »
    A t on besoin de boire une bière pour avoir ces minéraux ?

    -« Pendant des années, la Guinness était même prescrite aux femmes enceintes pour sa richesse en vitamine B… »
    Heuu, c’est une blague parce que je ne sais si je dois rigoler ou m’énerver.

    -« Très riche en vitamines, la bière est aussi très pauvre en sucre, sucre qui est notamment directement lié à l’obésité et au diabète. Une étude de 2010 sur 38 000 américains qui ne buvaient pas (ou très peu) de bière a d’ailleurs montré qu’en boire un verre par jour permettait de faire diminuer les risques de diabète… »

    Super !!! assis et buvez de la bière pour rester en forme et faire diminuer ces risques.
    Bon sang !!! mais au lieu dire d’allez faire du SPORT pour veiller à notre santé, on nous préconise de la bière !!

    -« Mais ce n’est pas tout. La bière peut aussi vous éloigner de la maladie d’Alzheimer ou de faiblesse cardiaque, tout en augmentant la production du bon cholestérol. »

    Ah bon?? là je suis séduit par le marketing. Franchement qu’est ce que c’est bidon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité