Les livres coûtent désormais plus cher sur Internet !

Oyster permet d'emprunter des livre comme Spotify permet d'écouter de la musique

Si vous avez l'habitude d'effectuer des achats sur le web et que vous êtes friand de livres, vous avez sans doute appris qu'une loi sur l'encadrement du prix des livres en vente à distance, ou "loi anti-Amazon" de son petit nom, allait entrer en vigueur. C'est désormais chose faite. Il vous faudra désormais comparer les prix plus souvent, le Net ne sera plus nécessairement moins cher.

Le gouvernement souhaitait empêcher les web-marchands de vendre des livres moins cher que les libraires en boutique physique. La loi du 8 Juillet 2014 « sur les conditions de la vente à distance des livres » a été publiée mercredi au Journal Officiel, et est donc entrée ce jeudi en vigueur.

Que cela signifie-t-il pour nous, clients ? Une hausse de prix sur les livres vendus par les e-commerçants. Mais cela devrait considérablement relancer l’intérêt pour les commerces traditionnels qui peuvent continuer d’appliquer la fameuse remise éditeur de 5%. Et pour se rendre compte de la hausse des prix, il suffit de regarder dans son historique de commande et de comparer les prix.

Amazon devrait donc réaliser une marge de 5% supplémentaire… Et les frais de port sont passés à… 1 centime d’euro (pour les clients non Premium) ! Mais tous ne s’y sont pas (encore ?) conformés. Le site de la FNAC par exemple vend toujours ses livres avec la remise de 5% et avec la gratuité des frais de port, ce qui est formellement interdit « lorsque le livre est expédié à l’acheteur et n’est pas retiré dans un commerce de vente au détail de livres ».

Autrement dit, si vous aviez l’habitude de commander des livres les yeux fermés sur Amazon, il vous faudra de nouveau comparer les prix…

Tags :Sources :Numerama
Dernières Questions sur UberGizmo Help
    1. C’est en effet ce qui est dit dans cet article (pour une fois que Gizmodo est complet dans une info). La livraison est bien à 1 centime sauf qu’il faut aussi noter qu’il n’y a plus la réduction de 5% (enfin si mais sur la livraison, et vu qu’elle est à 1 centime, ça ne compte pas …)

      Donc un livre à 20€ est toujours à 19€ dans le commerce mais désormais à 20€01 sur Amazon

  1. Oh, le monde progresse, et la France régresse pour « protéger » une industrie vieillissante du « méchant » ogre.

    C’est tellement….. Pitoyable.

    1. Mouais enfin si encore Amazon jouait le jeu des impôts en France … mais avec une armée de financiers et de juristes pour pouvoir contourner les lois française par le biais des lois européennes de façon à profiter des avantages sans se taper les inconvénients.

      Chose qu’en plus les libraires ne peuvent pas se permettre de faire quand ils ont une boutique « physique ». C’est en ce sens qu’il y a concurrence déloyale de la part d’Amazon.

      Tant qu’on aura pas de constitution européenne pour palier à ces dérives, on continuera à se faire pouiller par les industriels non européens.

        1. Le monsieur t’explique justement qu’Amazon ne paie pas d’impôt chez nous en utilisant les subtilités de l’Europe et son absence totale d’harmonisation fiscale.

          Toi y’en a comprendre? Ou tu nous fais juste une petite crise de populisme aiguë? Il y a une épidémie en ce moment fait gaffe.

        2. C’est bien ce que je dis, ils n’auraient peut-être pas besoin d’agir comme ça si les lois françaises sur la taxation étaient pas si ridiculement élevées que ça ressemble à un compte d’horreur et légendes pour faire peur aux enfants capitalistes.

          Toi y’en a comprendre ? Ou tu nous fais juste une petite crise d’illogisme aiguë ? C’est une épidémie qui frappe les humains depuis tellement longtemps que c’est est devenu la norme, alors pas besoin de faire gaffe, pour ta part…

          ( avoue qu’elle est pas mauvaise :) )

  2. Hum … comparer les prix avec quoi ???
    A moins d’habiter dans une grande ville, c’est souvent compliqué de trouver ce que l’on cherche en librairie, à moins que cela soit une nouveauté.
    Donc faut que le libraire commande, avec un délai d’au moins 1 semaine …
    Je préfère encore mettre 5% et avoir ma commande dans les 2 jours.

    On a pris le problème à l’envers je pense. Les libraires c’est très bien, je critique pas, c’est un beau métier, mais c’est à eux de le faire évoluer.

    1. 1 semaine, c’est quoi?
      je préfère largement attendre 1 semaine et faire travailler le commerce local plutôt que de voir mon argent sortir de france tout çà pour gagner quelque jour.
      il est bien plus facile de demander aux autres de s’adapter plutôt que de le faire soit même. Quelle urgence y a t’il a vouloir absolument lire un livre dans les 2 jours? Pourquoi ne pas anticiper ton achat?

    2. Le faire évoluer ? et comment tu veux faire ?

      Un libraire n’a pas et n’aura jamais le poids d’un géant comme Amazon, donc sa marge de manoeuvre est forcément limitée face aux éditeurs.

      Il ne peut pas se permettre de stocker la moitié de la production de bouquins … le stock ça coûte cher. A la limite il pourrait prendre ta commande et l’éditeur pourrait te l’expédier directement chez toi … mais je doute que les éditeurs aient envie d’investir dans des unités de gestions des expéditions aux particuliers.

  3. Les libraires et les grandes surfaces ont eu 14 ans pour s’adapter au marché mais ils se réveillent maintenant… Les clients ne changerons pas leurs habitudes et Amazon gagnera juste 5% 1ct sur la vente de livres en France. Loi inutile, argent du contribuables gâché pour pondre ça.

    1. Le pauvre type qui vient nous parler de l’argent du contribuable alors qu’un des problèmes c’est entre autre qu’Amazon veut faire du dumping sur le prix du livre avec de l’optimisation fiscale que ne peuvent se permettre les commerçants physiques…

      Change pas mec, ta vision globale des problématiques actuelles est précieuse. Monte une boîte de conseil tu vas t’en mettre plein les poches.

      Je m’appuie sur l’inculture flagrante du jeune homme pour rappeler quelques faits. Le loi inutile dont on nous parle n’est en fait qu’un correctif à une loi déjà existante. Elle prends en compte (certes un peu tardivement) les spécificités du commerce en ligne pour maintenir son objectif de départ qui est le prix fixe du livre en France. Donc non, cette loi n’est pas inutile, elle est même très logique. Le but étant de ne pas soumettre totalement la production culturelle à la loi du marché. Pour savoir ça évidemment il faut avoir plus de 14 ans et être un minimum informé.

      Ce qui est drôle c’est que ce sont généralement les plus incultes qui veulent que la culture soit considérée comme un bien standard soumis aux règles du marché. Cette dernière assertion est valable pour la cohorte de débiles qui viennent nous gratifier de leur opinion dès qu’on parle de Netflix.

  4. Achetez une liseuse, y a pratiquement tout ce qu’on veut en téléchargement, et on l’a immédiatement …

    Sans parler de tous les avantages de la bête (notes, dictionnaire, lecture de plusieurs livres en parallèle, stockage de ouf, éclairage etc …)

    :)

    1. Acheter des livres, il y a tout ce que l’on veut en librairie !
      Pas de batterie et de câble de rechargement à se traîner, on peut les partager, les donner, les offrir, on peut plier les pages, écrire des choses dessus et surtout on ne se tue pas les yeux encore plus ! On a déjà les téléphones et les PC pour ce charger de votre vue 😉

  5. Sinon il y à toujours le ‘Imperial Library of Trantor’ pour avoir ces livres :3
    Le seul défaut est que pour trouver des livres en francais c’est toujours un peu plus difficile qu’Amazon.

    Pour ceux qui veulent l’url: >> http://xfmro77i3lixucja.onion/ <<

    c'est un .onion donc lancer avec tor.

  6. Il y a encore des gens qui lisent dans ce pays ?
    Ce gouvernement de fantoches, semble ne pas savoir que tout le monde ne vit pas en ville ou juste à coté d’une librairie. Encore une décision imbécile pour protéger les privilège de certains, et qui continue d’envoyer le pays dans le mur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité