Davantage d’abonnés éligibles au VDSL2 dès cet Automne !

Le VDSL2

Les abonnés Internet en manque de débit pourront peut-être se réjouir dès cet Automne puisque l'Arcep vient d'autoriser l'extension du VDSL2 aux lignes en distribution indirecte. Près d'un an après son premier déploiement, la technologie pourrait enfin véritablement décoller.

Jusqu’alors, le VDSL2 était réservé aux lignes en distribution directe, celles qui étaient reliées au nœud de raccordement d’abonnés (NRA) par un sous-répartiteur en étaient privées. Et ces lignes se chiffrent tout de même à 23,3 millions.

Il aura fallu l’avis favorable d’experts indépendants pour que le gendarme des télécoms, l’Arcep, autorise le VDSL2 à ces lignes en distribution indirecte. Un bon point donc, qu’il faut cependant mesurer puisque le gain de débit par rapport à l’ADSL2+ n’est appréciable que pour les lignes qui sont à moins de 1,5 km du NRA, et ces lignes sont, vous vous en doutez, peu nombreuses en distribution indirecte.

Selon l’Arcep, ce sont tout de même 14,5% de toutes les lignes de cuivre qui pourraient bénéficier du très haut débit avec le VDSL2, soit une augmentation de 5,8%. Orange a maintenant un mois pour mettre à jour ses offres et inclure le VDSL2. Une fois fait, les opérateurs, eux, auront trois mois supplémentaires pour lancer la technologie sur le reste du territoire.

Tags :Sources :Generation NT
Dernières Questions sur UberGizmo Help
    1. Ahaha!
      Euh… mais ça ne te choc pas de payer des impôts pour développer un réseau qui va être exploité par des boites privées??

      Je comprends pas, avant il y avait une boite publique, qui faisait un service publique (on installait le téléphone partout pour le même prix d’abonnement, quelque soit le coût des travaux pour construire la ligne). Visiblement ça dérangeait tout le monde que cette entreprise reçoive de l’argent du contribuable pour construire les lignes alors on l’a privatisé.
      Aujourd’hui on racket les communes pour qu’elle dépensent des millions d’€ pour poser des fibres. Je trouve pas ça normal.
      Et le charcutier qui monte sa boutique, c’est l’état qui finance son magasin?
      L’artisan qui installe son atelier, c’est l’état qui lui paye?

      En fait c’est simple, il y a eu une explosion des services internet dans la limite du réseau de ex-France-télécom. Depuis qu’il faut mettre la main à la poche pour creuser des tranchées et poser des fibres: calme plat…
      Le câble téléphone de 7000m qui arrive dans mon village a 30 ans, mais je crois que c’est aussi le temps qu’il va falloir attendre pour avoir une fibre ou autre chose…
      Il y avait un espoir à une époque avec le wimax, qui pouvait offrir un débit correct pour les petites communes, mais visiblement on lui a fourré des arbres dans les roues.
      Je croise les doigts avec la 4G, qu’elle soit mieux étendues et pas seulement encore pour les zones denses, qu’on puisse avoir des forfaits illimités pour une utilisation avec des modems fixes à la maison…

  1. speptic
    Je suis de très très prêt le déploiement du très haut débit, tu peux me le croire (Il suffit de chercher Launaguet 3.0 ou La Mêlée Numérique).
    Pour les zones à faible densité (les villages isolés, et autres petits patelins), ce sont nos impots qui sont mis à contributions (soit les plus grandes distances à couvrir). Tu peux chercher les SDAN, ce sont les rapports des conseils généraux sur le déploiement du très haut débit là ou les investisseurs privés n’y voient pas d’intérêt. ( ils sont sur le forum lafibre-info.net ). Le coût de la prise varie entre 300€ et 3000€. J’ai fait mes propres calculs avec des rapports nationaux et on est plutot à un cout de déploiment de 3000€ en moyenne pour les 33 Millions de connexions (faites le calcul, ou je sais c’est une honte).
    Les zones à haute densité sont supposées être rapidement fibrées parce qu’il y aurait une forte attractivité. Les communautés de communes et l’ARCERP sont peut regardantes pour ces zones hors il y existe des poches à faible densités dans ces zones dites à haute densité. Et là, c’est le vide juridique. Ces personnes sont abandonnées par les opérateurs et par toutes les institutions.
    Autre cas problématiques: les zones à moyenne densité ou les communautés de communes passent des accords pour distribuer les travaux entre les deux seuls vrais opérateurs en FTTH: Orange et SFR.
    Nous remarquons qu’Orange publie régulièrement l’état de l’avancée des travaux pour les parties dont il a la charge (il y a même une carte interactive mise à jour en temps réel).
    Coté SFR, pas de communication.
    Plus inquiétant encore, SFR vient de publier les zones fibrées ou en cours de travaux sur la couronne de Toulouse. Ils n’y ont marqué que les zones ou sont déjà intervenus Orange.
    Pour les zones dont ils ont la charge exclusive, c’est comme s’il elles n’existaient pas (juste un petit logo sur Balma) alors que la répartition des zones à couvrir sont plutôt de 50/50.
    L’ARCERP a été alerté, mais ils préfèrent se faire de la pub sur les déploiements 4H au lieu de s’attaquer aux taches les plus difficiles.
    Nous n’avons pas de vrai ministre de l’économie numérique, mais seulement une ministre sous tutelle d’un ministre qui ne comprends pas grand chose au potentiel de l’économie numérique.
    Free ne veut pas de déploiement immédiat de la FTTH pour tout le monde pour une simple raison: ils n’ont pas les moyens financiers. Louer des infrastructures à différents opérateurs, c’est moins cher.
    Le mieux et le plus évident serait de donner tous pouvoirs à une entité avec un budget conséquent.
    Pour ce budget estimé entre 70 et 9 Milliards d’euros maintenant (pour fibrer tous les accès Internet), il faudrait soit lever un impôts Fibre Optique d’une moyenne de 3000€ par contribuables et nous n’en verrons les fruits que dans 5 à 7 ans.
    Soit imposer une hausse des tarifs de tous les accès réseaux pour tous les opérateurs sans exception, à hauteur de 10€ par mois sur 10 ans.
    Avec le peu de connaissances sur le sujet de la majorité des français et de nos élus, nous ne risquons pas de voir la FTTH chez chaque habitant de sitôt.
    C’est bien dommage car les retombées économiques seraient énormes (implantations de startup et autres entreprises sur tout le territoire, télétravail, télémédecine, plus de réparations des installations réseaux liées à l’orage, la corrosion les vols de cuivre…)
    Donc, on paye des impôts, mais nous n’en verrons pas les fruits avant 2017 (version très optimiste), 2025 (version plus vraisemblable).

    1. On est d’accord…
      Ce qui est bien c’est que vu qu’il y a de moins en moins d’opérateurs, ils vont pouvoir utiliser leur budget publicité pour les travaux :)

      Ce qui est dommage, c’est de commencer à fibrer dans les zones denses, alors que c’est déjà elles qui ont les meilleurs débits adsl. La logique intelligente serait de commencer par fibrer les zones pauvres en débit… Mais c’est pas la logique commerciale…

      Bon je quitte, je dois télécharger la mise à jour de BF4 sur ma ps3, 680Mo j’en ai pour quelques heures… :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité