Hmm… sentir ses pets pourrait prévenir le cancer !

Pet

La science peut parfois accoucher de théories complètement folles. La recherche contre le cancer ne s'impose fort heureusement aucune limite, toutes les pistes sont sérieusement et scientifiquement étudiées. Des chercheurs sont ainsi persuadés que respirer ses pets pourrait prévenir le cancer.

Cette étude insolite nous vient d’une équipe de scientifiques de l’Université d’Exeter. Respirer les émanations de votre postérieur pourrait prévenir du cancer et d’autres maladies. Pourquoi ? Selon le Dr. Mark Wood, ces gaz sont « naturellement produits dans notre corps et pourraient être un héros de notre santé avec de sérieuses implications dans de futures thérapies pour de nombreuses maladies ».

Si ces gaz peuvent être dangereux à haute dose, les chercheurs pensent qu’à petite dose, régulièrement, ils peuvent réduire les risques de cancer, d’accidents cérébrovasculaires, d’attaques cardiaques, d’arthrite et de démence en préservant les mitochondries. Les scientifiques ont même créé un composent de synthèse pour reproduire ces « bénéfices ».

« Nous avons exploité ce processus naturel et mis au point un composé, le AP39, qui délivre lentement de petites quantités de ce gaz directement aux mitochondries », explique le Professeur Matt Whiteman qui a travaillé sur le projet.

Au lieu de pester contre le malotrus qui vient d’empester l’ascenseur, vous lui direz merci, il vous a peut-être sauvé la vie… ou pas !

Tags :Sources :Time
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Cela explique pourquoi il est d’usage d’aller vers un groupe de personnes pour partager lorsque l’on sent que l’inspiration arrive.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité