Comment dormir à poings fermés en avion

Avion

Si vous avez l'habitude de prendre l'avion pour de longs vols, vous savez très certainement que l'épreuve de l'aéroport n'est que la moitié de la bataille. Une fois installé à bord, il faut faire passer le temps jusqu'à l'atterrissage. Dormir est une très bonne option. Voici quelques trucs et astuces pour dormir à poings fermés.

Réserver son vol est une étape extrêmement importante. Essayez autant que faire se peut de choisir un vol tard le soir, pour ne pas piquer un somme au beau milieu de l’après-midi, et évitez si possible les zones d’affluence, pour éventuellement avoir une rangée de sièges libres. Votre place dans l’appareil a aussi son importance. Pour ne pas vous retrouver étriqué sans espace libre, préférez une place au niveau des sorties d’urgence – sans siège devant vous – et si possible, vers l’avant de l’appareil et loin des toilettes.

Si vous devez passer une douzaine d’heures – ou davantage – en vol, de nuit, autant faire les choses bien et opter pour une tenue confortable (certains embarquent même leur pyjama, une bonne grosse paire de chaussettes, etc). Lorsque l’avion a décollé, vous pouvez aller faire un brin de toilette, comme vous le feriez chez vous. Si vous avez besoin d’une couverture – emmenez la vôtre, mais prenez quand même celle que l’on vous propose, ça fera un oreiller d’appoint -, pensez à la passer sous votre ceinture (le personnel de bord ne vous réveillera pas pour vérifier que vous êtes attaché en cas de turbulences).

Ne manque maintenant plus qu’à parler des accessoires. La lumière est l’ennemi principal du sommeil, optez donc pour un masque de sommeil. Ajoutez-y des bouchons d’oreille ou un casque réducteur de bruit et vous vous retrouverez dans un petit cocon idéal pour bien dormir. Et que vous soyez coincé entre deux passagers ou non, un oreiller est toujours salvateur. Calez-le comme il vous plait, et vous pourrez vous reposer au mieux.

Cependant, si rien de tout cela ne fonctionne, vous pouvez aller voir votre médecin qui vous prescrira des médicaments pour aider à dormir. Ne reste finalement plus qu’à régler une alarme une demi-heure à une heure avant l’heure d’arrivée prévue pour avoir le temps de reprendre vos esprits, vous refaire une beauté, et affronter la cohue de l’aéroport frais et pimpant !

Tags :Sources :Gizmodo
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Un truc pour bien se relaxer en avion sont les lunettes PSIO ( rechercherez ‘auto hypnose Psio’ )
    Des amis proches ne sont pas cools en avion, donc impossible de dormir. une paire de Pio sur le nez,les écouteurs en place et un bon programme lumino/audio fait pour et hoppppp Zen puis dodo !

  2. Essayez autant que faire se peut de choisir un vol tard le soir, pour ne pas piquer un somme au beau milieu de l’après-midi, et évitez si possible les zones d’affluence, pour éventuellement avoir une rangée de sièges libres. Votre place dans l’appareil a aussi son importance. Pour ne pas vous retrouver étriqué sans espace libre, préférez une place au niveau des sorties d’urgence – sans siège devant vous – et si possible, vers l’avant de l’appareil et loin des toilettes.

    Mais bien sur !!!! En gros tu prend la buisness class, parcque quand tu reseve ton billet, tu peux voir la frequentarion du vol ! …, j’imaginais que j’allais enfin trouver qqch pour dormir durant un vol, et je me retrouve avec un article qui m’a endormi ! …

  3. Sympa comme article hormis quelques point que l’on ne peux pas forcément prévoir et métriser comme la place et l’heure d’embarquement sauf si l’on prend un billet plus cher.

    Par contre concernant la couverture, dans mon cas je préfère 1000 fois mieux emmenez un truc à moi plutôt que de prendre celle donnée par le personnel, j’ose même pas imaginer combien de personne cette couverture à déjà vue et ce qu’ils on fait avec beeuurrrr !!! même pour un oreiller d’appoint non merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité