Russie : du soleil aux grêlons en 180 secondes

météo

Où quand la météo change du tout au tout en quelques secondes seulement. La scène se passe sur une plage de la ville de Novossibirsk, en Sibérie (Russie) : comme vous allez pouvoir le constater, les conditions climatiques ont parfois tendance à être TRES capricieuses là-bas.

Les habitués de l’une des plages de la ville de Novossibirsk ont eu la désagréable surprise le 12 juillet dernier de voir tomber du ciel des grêlons de la taille d’une balle de golf, et parfois d’un oeuf. Les vacanciers ont été pris de panique, et on entend même une femme crier « si on meurt, sache que je t’aime ». C’est dire le degré de panique !

Là où c’est étonnant, c’est que les conditions météorologiques ont évolué en une poignée de secondes, passant d’un extrême à l’autre, et ce alors que la température frôlait les 40°C. Si la Sibérie est plutôt réputée pour ses écarts spectaculaires de températures, les chutes de grêlons de cette intensité sont relativement rares.

On en parlait l’autre jour : les températures estivales moyennes ont grandement augmenté depuis les années 1970. Et si l’on se fie à une étude menée par Climate Change Central, dans le cas où les choses continuent sur cette voie, en 2100, les étés à Boston ressembleront à ceux connus à Miami et les étés à Miami grilleront les habitants comme à Harlingen, Texas.

Tags :Via :siberiantimes
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Bonjour, les phénomènes climatiques impressionnant ont toujours existé.
    Saviez-vous que la révolution Française de 1789 était du à un orage de grêle !
    1787: sécheresse et faibles récoltes
    13 juillet 1788: orage de grêle très violant sur le nord de la France et pays limitrophes qui détruira les cultures et tuera même des animaux (vaches et mouton).
    1789: La France meurt de faim ce qui conduit le peuple à se revolter

  2. Grâce à la magie des smartphones, heureusement qu’il y a toujours UN type qui se dit: Tiens, je vais filmer la plage, comme ça, au cas où il se passerait un truc.

    Mention spéciale à la bonne-femme qui se décide au bout de deux minutes de pluie d’objets à enfin sortir de l’eau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité