Les députés allemands de retour sur leur machine à écrire ?

Machine à écrire

Pour tenter d'échapper aux nombreux yeux indiscrets, et surtout à ceux tout puissants de la NSA, toutes les pistes sont envisagées. En Allemagne, il en est une qui pourrait prêter à sourire mais qui est pourtant bien à l'étude, le retour à cette bonne vieille machine à écrire...

Patrick Sensburg, de la commission parlementaire allemande qui enquête sur l’espionnage de l’Allemagne par l’Agence Nationale de la Sécurité américaine (NSA), a fait part à la télévision de son intention de rédiger son rapport avec une machine à écrire. Difficile en effet de pirater quoi que ce soit dans ces conditions.

Les députés en charge de l’enquête, eux, ont pris des mesures plus classiques, et modernes : messagerie chiffrée, musique pendant les réunions, etc. Car, si rien ne semble trop bouger en France, en Allemagne, les récentes révélations – notamment d’espionnage sur la chancelière Angela Merkel – ont fait l’objet d’une bombe, Berlin a même expulsé récemment le responsable des services secrets américains en Allemagne pour des allégations d’espionnage sur cette même enquête parlementaire…

Tags :Sources :Le Monde
  1. La NSA à la main mise sur les principaux nœuds du réseau Tor (réseau en partie développé par l’administration américaine). L’anonymat sur internet est un lointain souvenir …

  2. Avec un bon micro dans la piece de la machine a ecrire un et bon logiciel ils peuvent avoir un keylogger quasi aussi efficace que sur ton ordinateur 😉

  3. “Car, si rien ne semble trop bouger en France”

    Lol, la DGSE travaille avec la NSA, c’est un peux logique que rien ne bouges (sans parler qu’ils se fassent plus ou moins victimiser mais ça c’est une autre histoire ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité