L’épidémie de SIDA maîtrisée dès 2030 ?

sida

Si le SIDA continue de faire de nombreux morts chaque année à travers le monde, il semblerait bien que l'épidémie soit globalement sur le déclin. Selon l'ONU, il se pourrait même qu'elle soit sous contrôle d'ici l'année 2030. Explications par les chiffres et plan de bataille.

Selon Michel Sibidé, directeur exécutif de l’ONUSIDA – un  programme de l’ONU destiné à coordonner l’action des différentes agences spécialisées de l’ONU pour lutter contre la pandémie -, « mettre fin à l’épidémie de SIDA est possible. […] Si nous accélérons l’ensemble de la mise à niveau en matière de VIH d’ici à 2020, nous serons sur la bonne voie pour mettre fin à l’épidémie d’ici à 2030. Sinon, nous risquons de prolonger le temps qu’il faudra, en ajoutant une décennie voire davantage. »

En atteignant cette date, ce seraient 18 millions de nouvelles infections évitées et 11,2 millions de décès en moins. Si en 2013, le nombre de personnes séropositives a progressé – 35 millions contre 34,6 en 2012 -, le nombre de morts est en nette diminution, -11,8% en 2013. En 10 ans, il a ainsi chuté de plus de 30% dans le monde entier. Ceci est notamment dû aux aides financières toujours plus importantes : 14 milliards d’euros en 2013 contre seulement 4,6 milliards il y a 10 ans.

Mais la bataille ne se gagnera pas toute seule, « 22 millions de personnes n’ont pas accès à un traitement salvateur » et « sur les 35 millions de personnes vivant avec le VIH, 19 millions ne savent pas qu’ils sont VIH-positifs […] car ils sont marginalisés, criminalisés, discriminés ». L’ONUSIDA mettra donc un point d’honneur à multiplier les tests de dépistage dans les cinq années à venir.

Meilleure communication, tests plus nombreux, espérons que cela suffira à tenir la date de 2030 ! Et si, en plus, un vaccin venait à voir le jour…

Tags :Sources :Les Echos
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Dommage !

    dans l’avion malaisien en Ukraine, il y avait justement les plus grands chercheurs qui luttaient contre le sida.
    Çà va nous repousser cette échéance de quelques décennies encore … ;(

    1. « Et toujours rien pour le Paludisme… Forcement il est pas présent dans les pays « occidentaux »… Donc tout le monde s’en fou ! »

      Pas encore présent, car avec le réchauffement climatique, les moustiques pourront aller plus loin, beaucoup plus loin même…

      1. Absolument, l’industrie pharmaceutique fourni déjà un traitement préventif, meilleur moyen de s’assurer de la pérennité du produit.
        L’éradication d’une maladie (ou d’un parasite le cas échéant) est très mauvais pour les actionnaires, d’autant plus que de toutes façons, il n’y aurait que trop peu de retombées économiques a vendre des médicaments dans des pays ‘en voie de développement’.
        Rien qui justifie une coûteuse recherche, sur le plan mathématique du moins…

  2. Pourra-t-on un jour, sans rien risquer, baiser sans protection la première venue, sous l’emprise de puissants psychotropes et sur fond de musique psychédélique ?
    Ce qui pourrais sembler une retour en arrière dans le temps n’est il pas finalement l’espoir d’un avenir meilleur?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité