Google veut analyser les données de santé de toute l’humanité

genome

Google a de grands projets, comme nous le savons tous. Le prochain en date concerne l'ensemble de l'humanité. Le géant veut mettre en place une vaste étude génétique et moléculaire visant à déterminer ce que signifie être "un humain en bonne santé".

En marge de ses études génétiques et de l’attrait de l’humanité pour la forme et la santé, Google profite de son ‘carnet d’adresse’ pour mener des collectes et ainsi faire des analyses. On peut fustiger Google pour de multiples raisons, mais pas renier la pertinence des algorithmes de son moteur de recherche.

Pour l’heure le projet, dirigé par le biologiste moléculaire Andrew Conrad, ne concernera que 175 anonymes et une équipe de 70 à 100 experts en physiologie, biochimie, optique, imagerie et biologie moléculaire. Le but avoué étant de détecter des biomarqueurs et ainsi pouvoir repérer des maladies plus rapidement, de répondre de manière proactive.

Les biomarqueurs sont en fait des molécules produites par les cellules malades, ils permettent de déceler un trouble. Le but des médecins est de les repérer au plus tôt afin de diagnostiquer la maladie et surtout son stade. Seulement, une opération ou une biopsie, sont des démarches longues, onéreuses et fastidieuses. Les algorithmes de la firme sont donc tout indiqués. Aussi, Google compte créer une vaste base de données en s’attardant sur des liquides tels que l’urine, le sang, la salive et les larmes de sujets, et sans doute bien plus à terme.

Google anticipe en précisant que les données ne seront pas partagées avec les compagnies d’assurance, mais l’ombre des questions de confidentialité sont éminemment mises en avant. 

Tags :Sources :wsj
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Je préfère qu’ils utilisent leur fric pour ce genre de recherche plutôt que d’arroser les actionnaires.

    Les grands comptes/groupe comme Apple et google aspirent une grosse partie de la masse monétaire internationale. L’investir dans un truc utile pour l’être humain est quand même le bon sens.

  2. « Google anticipe en précisant que les données ne seront pas partagées avec les compagnies d’assurance, mais l’ombre des questions de confidentialité sont éminemment mises en avant. »

    ah ah ah mais oui bien sur …

  3. Ben oui pour l’instant même si Google promet plus de transparence vis-à-vis de ses produits internet, rien n’est fait. Tous les mois environ, Android et Gmail sont parfois pointés du doigt parce-que le respect des données personnelles n’est pas assez bien garanti.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité