Les cigarettes électroniques vont-elles sauver des millions de vies ?

cigarettes électroniques

Un groupe de scientifiques vient de prendre la défense des e-cigarettes, présentées comme un outil concret pour sauver des vies.

L’arrivée des e-cigarettes sur le marché ne cesse de soulever le débat. Certains pointent du doigt les effets encore méconnus d’une consommation quotidienne de ces nouveaux dispositifs, d’autres insistent sur leur nécessité en tant que palliatif à la consommation de tabac.

Si le nombre de fumeurs baisse notamment en Europe (28 % de la population européenne fumait en 2012 contre 40 % en 2002), le problème du tabac reste de grande ampleur et provoque toujours 700 000 décès chaque année.

Le marché de l’e-cigarette explose en ce moment, mais les avis divergent sur les bienfaits de ce substitut. L’Organisation Mondiale de la Santé souhaiterait réguler les cigarettes électroniques. Or un groupe de 50 chercheurs vient de se poser en défenseur de l’e-cigarette, prônant son usage comme un moyen efficace de préserver la santé des fumeurs. Le groupe insiste sur son caractère substitutif et sur le fait que l’outil aurait déjà permis à de nombreux fumeurs de quitter leurs mauvaises habitudes.

Les avis s’opposent toujours donc, mais différentes études confirment en effet les bienfaits de l’e-cigarette dans le sevrage des fumeurs. 20 % des fumeurs passant à l’e-cigarette parviendraient à arrêter de fumer, contre 10 % pour ceux utilisant d’autres substituts.

Tags :Via :the Verge
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Je témoigne : j’ai commencé à fumer à l’âge de 16 ans, en 1988.

    Ces dernières années, je fumais 1 à 2 paquets par jour…

    J’ai essayé les patchs, les gommes à mâcher à la nicotine, les N.T.B., rien n’a fonctionné : le manque était trop fort et au bout de 2 jours max, je m’allumais une bonne vieille clope !

    De novembre à décembre 2013, j’ai fumé des cigarettes électroniques (enfin, je vapotais) avec un taux réduit de nicotine, puis j’ai trouvé des parfums de e-liquides que j’adorais mais les e-liquides étaient seulement à 0 mg de nicotine. Alors j’ai embrayé sur des cigarettes électroniques à 0 mg. Je ne ressentais pas du tout le manque et depuis fin décembre 2013, j’ai arrêté la cigarette électronique et je ne fume toujours pas. Ca fait maintenant 7 mois.

    Du temps où je fumais, je n’imaginais JAMAIS être capable de m’arrêter plus de 2 jours. J’avais essayé de très nombreuses fois et je n’ai pas pu dépasser ces deux jours.

    Là, j’ai décroché sans problème, tout simplement.

    1. J’ai a peut près le même parcours que vous. Fumeur depuis l’age de 15 ans. les patchs,gommes etc n’ont pas donner de résultât probant. le 27 Décembre 2013 j’ai acheter mon premier Starter kit avec du jus 18Mg et le Premier Janvier 2014 je fumais ma dernière clop 😉
      (elle avais un gout de merde!)

      Je suis maintenant sur un MVP2 avec tank Kanger et du liquides a 6 MG et je ne me suis jamais aussi bien senti :) aucune envie de retomber sur des tueuses. Aucune rage Nada 😉 c’est le paradis la vapote!

  2. Idem ici, je ne pensais pas que ce serait aussi simple, je fumais depuis 17 ans environ 1 demi paquet par jour et un peu plus le week-end.
    J’ai sauté le pas et m’en suis acheté une, il m’a fallu seulement 1 mois pour arrêter définitivement, j’ai fumé un flacon de 10ml à 16mg, un autre à 11mg et un dernier à 6mg en ralentissant peu à peu la conso, sans vraiment le vouloir d’ailleurs.
    Et c’est réglé, je n’ai rien fumé depuis 2 mois et je n’ai pas envie de reprendre.
    Truc bizarre, je ne suis même pas tenté quand je suis avec des fumeurs…

    Perso je dirais : efficace pour arrêter
    Par contre pour remplacer j’ai des doutes, surtout question santé, n’est ce pas pire ?

  3. Je pense effectivement que plutôt que de tirer à boulet rouge sur l’e-cigarette, nos pouvoirs publiques devraient étudier la question et l’utiliser comme moyen d’arrêter.
    Je n’ai jamais fumé, sauf la fumée des autres, mais je crois que l’avantage de l’e-cigarette est le fait qu’il y a toujours le geste, et je pense que pour un fumeur il faut autant se désintoxiquer de l’effet de la nicotine que de la gestuelle d’avoir une clope en main et la porter à la bouche.
    Enfin c’est ma vision non-fumeur des choses.
    En plus l’avantage de l’e-cigarette c’est qu’on peut diminuer la dose de nicotine par paliers jusqu’à 0 nicotine. On peut même imaginer des version médicales avec dosage automatique qui diminue la dose toute seule fonction d’une planification faite par un médecin ou analyse du comportement du fumeur par exemple.

    Néanmoins, on laisse un flou sur les produits utilisés, peut être volontaire d’ailleurs, alors qu’une vraie étude scientifique peut régler le problème et qu’on sache réellement à quoi s’en tenir. Plutôt que dans 10 ans nous dire qu’on a découvert des effets dangereux pour la santé…
    Mais bon, la clope électronique dérange l’état car il ne touche pas de taxes et dérange les cigarettiers qui perdent des parts de marché…

    1. Les études , ils y en a ,je pense même qu’il y a peu de produits ayant étaient étudiés en si peu de temps, que le VP,(vaporisateurs personnel),seulement, j’ai plus l’impression que certains essayent de gagner du temps en ne les publiant pas, et d’en dire le contraire , de façon à laissé le champs libre aux lobbys du tabac et pharmaceutiques, et aux gouvernements de préparés de nouvelles taxes ainsi que des lois, pour bridé ce dispositif qui dérange !!

  4. Les taxes ?? Tu parles !! Dés que la cigarette électronique prendra le dessus sur la clope, ils vont y mettre des taxes bien comme il faut !!

  5. De toute façon, la dernière directive européenne sur le tabac limite pas mal l’e-cig au niveau du matériel. Et comme par hasard cela correspond aux modèles d’e-cig que marlboro, P-Morris ont sorti peu avant.

  6. La cigarette électronique a su faire ses preuves, la prise de nicotine en gardant la gestuelle permet la passation de la cigarette très toxique à la cigarette électronique en tout douceur et avec beaucoup de réussite. Ensuite, avec cette dernière, il est possible d’attaquer un sevrage progressif selon la dépendance à la nicotine du consommateur en choisissant bien les dosages de nicotine.

  7. c’est la troisieme annee que je vapote,apres 60 annees d’esclavage tabagique(j’ai 76 ans)
    la cigarette fut le signe de la sortie de l’enfance pour nos generations,
    les cigarettes « troupes »donnees aux trouffions en algerie fut la cause majeure de l’addiction
    apres toutes ces annees de lutte sterile pour se delivrer du tabac,patchs,sucettes et autres inutilites,les eliquides et les systemes

    d’inhalation furent le seul moyen reellement efficace de cesser de consommer le tabac,et ce d’emblee,sans sensation de manque et

    facilement,pour un cout derisoire en se fournissant aux sources asiatiques,loin des marchands de nos contrees qui alignent leurs prix

    sur ceux des  » lobbys divers de l’industrie du tabac  » qui s’installent dans la distribution de ce concurent pour mieux le dominer,faute de

    pouvoir le detruire,mais cherchant tous moyens pour y parvenir
    heureusement que quelques voix,honnetes,ont parle avec sagesse pour empecher des politiques sans foi ni loi qui auraient bien ceder

    aux fausses rumeurs de danger public soi-disant engendre par le vapotage…
    nous sommes et seront la preuve que ce moyen ,le vapotage,est l’issue bienvenue de celles et ceux qui,pris dans le piege de l’addiction

    si bien pilote par les requins des  » lobbys divers de l’industrie du tabac  » en sortent sans trop de casse
    je ne tousse plus,ne crache plus,je respire a plein poumon,je reste avec mon passe de fumeur,certes,mais sans tabac dans mon

    devenir,avec la certitude de devoir mourir,mais pas empoisonne par les marchands de mort
    definitivement:laissez vapoter ceux qui en ont besoin

  8. Le pourcentage annonce de fumeurs ayant stoppé le tabac est faux, ou plutôt est le pourcentage officiel donné par des tests en double aveugle qui sont incompatibles avec le VP. Si on se base dur des études fiables ET le sondage mené sur le Grand Forum, on est à plus de 70% de fumeurs ayant stoppé définitivement le tabac !

    A ceux qui disent que les études n’existent pas, il faut ouvrir les yeux. Ces études existent (214 à mon dernier comptage) mais ne sont pas publiées comme elles le devraient ! Sur le court terme et le moyen terme, le vapotage n’a aucune conséquence sur la santé.

    A long terme, le principe de précaution voudrait qu’il vaut mieux vapoter un produit supposé inoffensif que de continuer un produit connu comme morbide qui tue en France, chaque jour, 200 personnes !!! Et oui, tous les jours un avion de ligne rempli de fumeurs s’écrase quelque part en France.

    L’état et l’Europe ont un comportement honteux en mettant des bâtons dans les roues du VP. C’est de la complicité d’assassinat, ni plus, ni moins.

    Je vape depuis plus d’un an. D’une minute à l’autre j’ai dit au revoir au tabac, sans aucune difficulté. Je vais très bien à ce jour. J’encourage tous ceux qui veulent tenter l’aventure à se rendre en boutique sérieuse (ne pas commencer seul car le conseil est fondamental). Dans tous les cas, que vous réduisiez votre conso de tabac ou que vous la cessiez, ce sont des minutes et des heures de vies que vous gagnerez…

  9. A la différence de ce que pouvaient avancer les laboratoires pharmaceutiques pour refourguer leurs patchs anti-tabac, la nicotine n’est pas le facteur d’accoutumance le plus important dans une cigarette. Le tabacologue l’a démontré lors d’une expérience sur des rats. Ce qui rend dépendant à la clope, c’est tous les autres additifs du tabac mais aussi tout ce qui n’est pas chimique : fumée, geste, hit, saveur… et la cigarette electronique prétend combattre toutes ces multiples dépendances…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité