Test : TV LG UB9800 UltraHD, il ne vaut pas son prix

LG UB9800 UltraHD

La marche du progrès a ceci de fantastique qu'elle fait fumer les porte-monnaie des adeptes de la première heure en leur faisant clamer haut et fort "Shut up and take my money !" (en gros : "la ferme, et prenez mon argent !"). Malheureusement, le dernier téléviseur haut de gamme LG ne vaut clairement pas son prix.

Suivez Gizmodo sur les réseaux sociaux ! Sur TwitterFacebook ou Google+ !

Qu’est-ce que c’est ?

Le meilleur des téléviseurs connectés UltraHD de la gamme 2014 de LG. Cette série LED, disponible en 65, 79 et 85 pouces, propose une mise à l’échelle des résolutions 720p et 1080p en 4K et offre un menu complètement repensé avec des contrôles par le mouvement et la voix grâce au Magic Remote.

Pourquoi est-ce important ?

C’est censé être le futur du loisir d’intérieur, avec une énorme dalle, des sources de streaming intégrées, de nombreuses entrées et une connectivité Internet. Et il fait la plupart de ce qu’il promet, mais est bien loin d’offrir un bon rapport qualité/prix.

Design

Le modèle 80 pouces que nous avons testé ressemble davantage à un mur d’images vivantes qu’à un téléviseur. C’est vraiment imposant. Sa base inclinée est saisissante. Elle fait toute la longueur de l’appareil et il faut un pied de téléviseur aussi large si vous ne voulez pas l’accrocher au mur. Mais avec une épaisseur de moins de 9 cm et une largeur de 188 cm, le UB9800 est fait pour être fixé au mur. Je n’avais pas de table suffisamment large chez moi pour l’accueillir, comme vous pouvez le voir ci-dessous, alors je l’ai laissé à même le sol, sur un vieux drap.LG UB9800 UltraHD

L’ensemble en lui-même est plutôt élégant, avec un cadre de 1,30 cm noir mat qui fait tout le tour de l’écran, avec un support sur le dessus pour la caméra optionnelle à 100$.

Le UB9800 propose de nombreuses options de connectique : 4 ports HDMI (tous marqués HDCP 2.2, MHL ou entrée vidéo 10-bit), de nombreuses connexions (notamment optiques), 3 ports USB (1 USB 3.0 et 2 2.0) et un port PC. Le téléviseur propose aussi une 3D passive, pour les rares qui s’en servent.

Le tout vient avec la dernière génération de Magic Remote de LG, qui fonctionne étonnamment bien. Les Magic Remotes des générations précédentes étaient une calamité à utiliser mais cette nouvelle version est très stable et réactive. La méthode du « pointer et cliquer » est plutôt pratique étant donné qu’il vous faudra vous y mettre pour la plupart des saisies, notamment avec le clavier virtuel. Et il y a aussi l’option de la commande vocale, mais je l’ai trouvée plutôt délicate.

À l’usage

Faites installer la bête par des professionnels, sérieusement. Le carton pèse plus de 68 kg, le téléviseur en lui-même 60 kg et est extrêmement imposant. Et il est impossible de fixer la base sans d’abord le sortir de sa boîte, le coucher sur une surface parfaitement plate et monter le pied… Une expérience délicate, l’écran pouvant littéralement ployer sous son propre poids durant l’opération.

Mais une fois que tout est en place, le reste de l’installation est on ne peut plus simple : appairer la Magic Remote à sa box, se connecter aux services de streaming, configurer la connexion WiFi, tout le reste est géré automatiquement et on est guidé par un adorable pingouin animé. Je sais que ça peut paraître de mauvais goût mais ça a bien aidé à faire passer le temps pendant les 10 minutes que le système a passées pour détecter mon réseau personnel.

LG UB9800 UltraHD

De plus, cette nouvelle génération de téléviseur intègre le nouveau système d’exploitation Smart TV WebOS, ce qui pourrait bien être la meilleure des fonctionnalités de cet UB 9800. Il regroupe toutes vos entrées – que ce soit des composants physiques comme le lecteur Blu-ray, les applications comme Skype ou les services de streaming comme Netflix – en un seul endroit sous la forme d’un ruban en bas de votre écran. Il suffit naviguer de gauche à droite dans ce ruban avec la Magic Remote pour sélectionner celui qui vous intéresse et changer instantanément de source. C’est agréable de voir les entrées harmonisées de la sorte parce que, finalement, regarder un Blu-ray n’est en rien différent de regarder un film via Netflix. Une vraie bonne idée, on pourrait toutefois regretter un léger manque de finition dans la présentation.

Durant les quatre semaines pendant lesquelles nous avons eu le téléviseur, on a pu apprécier de nombreux genres : la version 4K remasterisée de Ghostbusters, Philadelphia sur Netflix, la première saison de Knights of Sidonia, plusieurs épisodes de House of Cards en 4K sur Netflix, des heures et des heures d’anime, un Ninja Gaiden III complet sur Xbox 360 et plusieurs heures sur Battlefield 4 et MLB 2014 sur PS4.

Tant que la pièce est plongée dans le noir et qu’aucune lumière ne vient tout parasiter, l’image était meilleure que la moyenne : pas aussi bonne que celle d’un Aquos Q+ mais bien meilleure que celle des modèles LG moins onéreux. Cela dit, l’imposante taille du téléviseur réclame des conditions idéales. Sinon, au lieu d’immersion on se sent écrasé.

L’écran fait plutôt du bon travail quand il s’agit de minimiser les reflets, particulièrement lorsqu’il est éteint, et ce n’est pas chose aisée, comme nous l’avons vu avec l’écran mat d’un téléviseur de la série Sharp 6 par exemple. On peut augmenter la luminosité pour en atténuer les effets mais cela se fera en sacrifiant la profondeur des noirs et le contraste. En tout cas, on s’approche davantage d’un écran pensé pour une salle de home cinéma dédiée plutôt que pour un salon ordinaire.

On a aimé

C’est un téléviseur UHD vivant dans un monde en HD. Puisqu’il n’y a que peu de contenu disponible en 4K, le UB9800 doit se reposer sur son Tru-Ultra HD Engine pour mettre gérer la mise à l’échelle en 4K des sources 1080p et 720p, une tâche qu’il exécute avec brio. Le contenu ainsi augmenté est net et précis, sans aucun artefact. L’appareil s’en sort extrêmement bien en tant qu’écran de jeu : Battlefield 4 et MLB 2014 paraissaient vivants sur cette énorme dalle.

On n’a pas aimé

Malgré ses très bonnes performances avec les jeux vidéo, le UB9800 offre une qualité d’image plutôt moyenne pour la télévision et le visionnage de film. Les couleurs paraissent bien fades (et pas seulement en comparaison avec le Sharp Aquos Q+, c’est le cas même face à mon vieil écran Sony), le contraste était très mauvais et les noirs n’ont jamais dépassé le stade du gris anthracite peu importe les réglages que j’appliquais. Et LG en réclame 7 500$ ? Sans moi !

Et alors, j’achète ?

On peut faire mieux, au moins avant que la 4K ne se généralise parce que, là, on se retrouve à regarder la majorité des contenus en HD. Même si le saut vers le tout UHD s’opèrera bientôt, pour l’heure, il est trop tôt pour se soucier d’avoir un téléviseur capable de gérer la 4K. Votre argent serait bien mieux dépensé avec un écran incurvé, LG ou non, ou avec un écran 1080p de la génération actuelle, comme le Sharp Aquos Q+.

(article publié à l’origine sur Gizmodo.com)

Tags :Via :Gizmodo
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Mouais, en même temps un test sans sonde colorimétrique et sans autre valeur son poids de 60Kg, ça n’engage que celui qui l’écrit (et l’autre qui traduit derrière), plutôt que de contacter le fabriquant pour tirer au clair son histoire de noir défaillant, il préfère directement torpiller le produit.
    Quant-aux couleurs « fades » ce n’est qu’un ressenti personnel, si ça se trouve, justement elles étaient « justes » et pas surcontrastées comme c’est bien (trop) souvent le cas.
    Bref, un test de sagouin, totalement subjectif et sans photo autres que celles du packshot commercial comme on aimerait ne pas en voir trop souvent.

    Désolé Morgan mais là t’as clairement perdu ton temps à traduire un test daubé.

  2. Bonjour a tous,

    @Trollolo : Totalement en phase avec ton commentaire.

    @Morgan : Comment c’est possible d’écrire et surtout de publier un article sans fond et totalement subjectif. Aucune approche et méthode de test, ni métrique. Des noirs gris ???.

    J’ai eu la chance de voir la bête chez un ami au USA. Je développe aussi sous divers OS mobile dont WebOS. Cet OS est une réussit sous le LG. L’expérience utilisateur est excellente. J’avais ciblé initialement mon achat pour le sony X905b, après avoir vu le bête LG UB 980v je pense orienter mon achat sur ce dernier. J’attends juste un vrai test car il m’a semblé aussi bon voir meilleur que le Sony !!!

  3. Aucun produit manufacturé ne vaut son prix d’achat. Un commerçant fait au minimum quatre fois sa marge sur tout ce qu’il vend et se plaindra ensuite de payer trop d’impôts. N’oublions pas au passage l’Etat et ses taxes iniques.

    1. Du grand n’importe quoi nonjereve… un magasin à un coef 1.3 à 1.6 sur un téléviseur neuf… !
      1ere fois que je poste, mais là, c’était trop fort…
      Et sur ce coef, tu retire ensuite la TVA à 20%

  4. Calcul de la marge d’un revendeur vendant un produit manufacturé pour peanuts par des enfants? Le plus cher possible?
    Et plus l’économie locale va mal, plus on peut se rapprocher de ce prix même à qualité moindre.

    Bah oui, la mondialisation, la sacro sainte libertés d’échange; de choix de la consommation etc ne servent qu’à ceux qui on les moyens d’acheter en masses. En polluant massivement au passage. Sick sad world?

  5. sinon oui bien sûr, ce n’est pas un test mais une pub (ou anti pub en l’occurrence) pour faire un test il faut un minimum de connaissances et de rigueur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité