Droit à l’oubli : découvrez quelles pages Wikipedia ont été supprimées !

Google oubli

Nous apprenions il y a à peine deux jours que le fameux "Droit à l'oubli" de Google avait eu une conséquence surprenante : la suppression d'une page Wikipédia au sein des résultats de recherche. Il n'aura pas fallu longtemps pour découvrir quelle(s) page(s) a/ont été bannie(s) de Google.

Suivez Gizmodo sur les réseaux sociaux ! Sur TwitterFacebook ou Google+ !

« Souvenez-vous, vaste débat qu’est le droit à l’oubli sur le web. Simple sur le papier, Google permet au tout un chacun de disparaître de son moteur de recherche, pour peu que l’on renseigne tous les liens que l’on souhaite supprimer et que l’identité soit avérée. Une nouvelle frontière vient d’être franchie, la dernière victime en date n’est autre qu’une innocente page Wikipédia. »

Nous en savons plus aujourd’hui et ce n’est pas une simple page qui est devenue invisible. Wikipedia a révélé que cinq pages avaient été retirées, ce qui correspond à plus de 50 liens au total. Ce n’est pas, à proprement parler, un pavé dans la mare puisqu’en réalité, de juillet 2012 à juin 2014, sur les 56 requêtes enregistrées, 14% ont été acceptés.

Les pages en question sont donc celles du criminel Italien Renato Vallanzasca, de l’irlandais braqueur de banques Gerry Hutch, d’un gang italien Banda Della Comasina , d’un joueur d’échecs et d’une photo d’un musicien du nom de Tom Carstairs.

La Wikimedia Foundation ronge son frein : son fondateur Jimmy Wale déclare que la situation n’est pas compatible avec la mission de Wikimedia, soit garantir pour tous un accès gratuit à la connaissance. Le droit à l’oubli correspond à une menace pour les dirigeants.

« Notre projet, notamment Wikipédia, est fondé sur un principe d’accès libre à l’information […] ce qui n’est possible que grâce à la contribution sans entrave des internautes, y compris sur des sujets suscitant débat ».

Wikimedia a pris plusieurs mesures comme la publication systématique des avertissements que lui adressent les exploitants de moteurs de recherche et la mise en place d’un rapport de transparence régulier. Rien qui puisse endiguer cette législation, dans tous les cas.

Tags :Sources :Gizmodotheguardian
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. C’est d’accord, on va faire un bel effet Streisand, je met les liens en favoris ou même mieux en ouverture automatique d’onglet.
    Ceux qui ont demandé un droit à l’oubli vont voir le nombre d’ouverture exloser.

    Tiens je vais le copier-coller sur Facebook aussi

  2. C’est un scandale ! J’ai voulu faire delink ma page wikipedia et ils ont refusé sous le fallacieux prétexte que je n’avais pas de page !

    Mais où va nous ?!

  3. Donc les familles des truands et assassins en question ne veulent pas que l’on connaissent leurs ancêtres. Ils vivent pourtant surement de l’argent qu’ils ont volés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité