Et s’il y avait un nouvel Edward Snowden ?

Edward Snowden

Depuis les révélations d'Edward Snowden, le monde n'en finit plus de découvrir les pratiques plus que douteuses des grosses institutions gouvernementales en matière d'espionnage. Si l'on pouvait penser que la situation se calmerait avec le temps, il semblerait qu'un "second Snowden" ait pris la relève.

Suivez Gizmodo sur les réseaux sociaux ! Sur TwitterFacebook ou Google+ !

The Intercept a récemment publié la composition de la liste des terroristes étroitement surveillés par le gouvernement américain. Selon la chaîne CNN, cette révélation pousse le gouvernement à envisager l’existence d’une nouvelle « taupe » dans ses rangs, un second Edward Snowden avec un haut niveau d’accréditation, puisque certaines de ces informations sont postérieures à la présence de l’informaticien à la NSA.

Au début du mois de Juillet, certains signes semblaient déjà indiquer que des révélations effectuées dans des journaux allemands ne provenaient pas des données d’Edward Snowden. Glenn Greenwald, créateur de The Intercept, a même tweeté qu’il « semblait clair » qu’il y ait un deuxième Snowden en activité.

Quant à savoir qui est l’auteur de ces révélations, c’est une tout autre histoire. Il faudra probablement quelque temps avant qu’il ne soit démasqué, ou qu’il ne se présente lui-même. Mais quand on voit les soucis rencontrés par Snowden depuis qu’il avance à découvert, on peine à penser que son « élève » suive ses traces !

Tags :Via :Business Insider
Dernières Questions sur UberGizmo Help
    1. Le prix nobel de la paix ???
      Et lorsqu’un attentat rasera tout un quartier et tuera hommes, femmes et enfants ?
      Mais je connais les gens comme toi, tu criera sans doute au complot pour avoir raison et plus surement te rassurer.

      Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
  1. pauvre « Garfield », encore un mouton qui croit encore à la thèse du « oui oui, c’est contre le terrorisme ». il faut de tout pour faire un monde….

  2. Garfield, le terroriste c’est un peu beaucoup les États-Unis d’Amérique…

    Guerre contre l’Irak à cause des armes de destruction massive… haha… Alors qu’en réalité Saddam Hussein voulait créer une bourse du pétrole, non contrôlée par les USA, et basé sur la valeur Euro. Évidemment cela aurait été catastrophique pour les USA, ce qui explique la guerre qui a fait, directement ou non, 73, 846 morts chez les soldats américains, et plus d’un demi-million d’irakiens.

    Guerre contre la Libye et surtout contre le très méchant Mouamar Kadhafi… lol… Alors qu’en réalité Kadhafi était devenu la cible à abattre par l’Europe et les USA. Il avait payé 300 millions de dollars pour lancer le satellite de télécommunication africain RASCOM 1, mettant ainsi un terme au versement d’un demi-milliard de dollars qu’encaissait annuellement l’Europe pour l’usage de ses satellites. Kadhafi était aussi derrière le projet de créer la Banque Centrale Africaine et le Fond Monétaire Africain, ce qui permettait de dire adieu au Fond Monétaire International et au contrôle de l’Afrique par les pays occidentaux. Mais ce qui a conduit Kadhafi à se perte, c’est de vouloir nationaliser les sociétés pétrolières étrangères afin de reprendre le contrôle des réserves pétrolière du pays, ce qui a fortement « déplu » aux occidentaux.

    Le conflit Syrien, ou pourquoi Bachar El-Assad est le grand méchant… mouhaaa… Les USA accusent le régime Assad d’utiliser des armes chimiques contre son peuple (tiens c’est pareil que Saddam = armes de destruction massive) alors que cela n’est qu’une mise en scène des agents infiltrés afin de faire tomber Bachar et le remplacer par qqn de pro-USA. En effet, le problème avec Bachar c’est qu’il fricote avec la Chine, l’Iran, et la Russie. Et c’est là que se trouve la raison du conflit: la Syrie a signé une entente majeure d’oléoduc avec l’Iran et l’Irak, qui vise ultimement à amener le pétrole iranien à la mer méditerranéenne, puis la Russie…

    Je pourrais aussi parler de l’Afghanistan, de l’Égypte, du Liban, du Soudan, et de l’Iran, mais peu importe ce que je dirais, la majorité de la population décérébrée préférera croire le pouvoir en place et ce qui se dit au journal télévisé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité