Le noPhone, pour les accros au smartphone qui souhaitent décrocher !

noPhone

Si le smartphone est aujourd'hui très largement intégré dans nos vies, certains en sont littéralement accros, ne pouvant supporter d'en être éloigné ne serait-ce que de quelques mètres. Comme pour toute addiction, il est possible de se soigner, encore faut-il le vouloir vraiment. Et là, le noPhone peut s'avérer salvateur.

Suivez Gizmodo sur les réseaux sociaux ! Sur Twitter, Facebook ou Google+ !

Ne cherchez pas la fiche technique de la bête, elle est vierge, ou presque. Comme l’indique la FAQ, le noPhone n’embarque pas de caméra, pas de Bluetooth, pas d’appels téléphoniques, pas de connexion data, pas d’application, même pas de système d’exploitation. Et pour cause, le concept de noPhone représente un simili-smartphone, une brique au sens littéral du terme, reprenant les dimensions et le poids d’un vrai smartphone.

Sa seule vocation est de rester dans votre poche, votre sac à main, de vous accompagner où que vous alliez – y compris aux toilettes – pour tenter de vous faire décrocher de votre smartphone. Un moyen comme un autre de remplacer le manque.

Et s’il vous fallait quelques avantages pour vous décider, sachez que le noPhone est ultra-résistant (à l’eau, la poussière, aux chocs), qu’il ne souffre d’aucun problème d’autonomie et qu’il ne nécessite aucune mise à jour, jamais. Votre mobile peut-il en dire autant ?

Tags :Sources :Site OfficielVia :TechCrunch
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Ne « cherchait » pas?
    Purée mais le gens ont vraiment des idées bizarres parfois. S’ils veulent décrocher du smartphone:
    – soit ils le laissent chez eux
    – soit il s’achètent un téléphone tout simple sans wifi/BT/photo/internet etc…
    – le fait d’avoir un faux smartphone dans son sac ne coupe en rien l’addiction, au contraire, ça frustre, la personne se rappelle constamment le contact de son appareil et l’impossibilité de faire ce qu’elle avait l’habitude de faire, c’est aussi idiot que prendre du coca zéro pour maigrir (entretien l’appétence pour le sucré) ou les patches pour arrêter de fumer.

  2. Comme l’article est tourné, j’ai failli croire que c’était sérieux. Puis j’ai eu un éclair de doute et je suis allé voir le « site officiel ». Ou plutôt l’unique page avec si peu d’informations… et des témoignages qui prêtent à sourire : « A cause du noPhone, je n’ai pas envoyé à mon ex petit copain de SMS alors que j’ai bourré pendant toute une semaine. — Craig G »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité