Aurez-vous le courage de jouer à Pillars of Eternity en mode hardcore ?

Pillars of Eternity

Généralement, les jeux vidéo de type RPG réclament de très nombreuses heures pour terminer leur quête principale mais aussi et surtout les quêtes secondaires. Dès lors, il est une fonction très appréciée des amateurs, pour ne pas dire indispensable, la sauvegarde. Oserez-vous alors jouer à Pillars of Eternity dans son mode le plus difficile ?

Suivez Gizmodo sur les réseaux sociaux ! Sur Twitter, Facebook ou Google+ !

Pillars of Eternity a fait parler de lui ces dernières semaines après une campagne de financement participatif sur Kickstarter réussie haut la main. Aujourd’hui, le jeu est en version bêta, de nombreux bugs sont encore présents, mais cela donne une idée générale de ce à quoi il faut attendre.

Autant vous le dire tout de suite, les amateurs de Baldur’s Gate – du troisième opus en particulier – ne seront pas dépaysés. Jugez-en plutôt par vous-même !

Pillars of Eternity

Mais ce qui intrigue vraiment, c’est la présence d’un mode de difficulté qui devrait assurément donner du fil à retordre à bon nombre de joueurs. Si vous sélectionnez le mode « Trial of Iron » avant de commencer votre partie, le jeu ne génèrera qu’une seule sauvegarde… et la détruira si votre personnage meurt. Certes, le concept n’est pas nouveau – Diablo II avait introduit une fonctionnalité similaire en 2000 – mais cela fait son petit effet dans un RPG. Imaginez avoir passé une bonne centaine d’heures dessus et devoir tout recommencer !

Pillars of Eternity

Tags :Via :Kotaku
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. euh ce mode existe aussi sur D3 …. c’est pas une sauvegarde mais 1 fichier de sauvegarde afin de ne pas triché (ex : partie 1 tu meurt, tu vas sur partie 2 …). Bref c’est un mode hard comme on en trouve dans d’autre jeu.
    Pour ma part c’est mon mode préféré, ça donne une dimension plus réaliste au jeu et plus intense !

  2. oui le mode Hardcore de Diablo 3 … mais en général au bout de 2 ou 3 personnages perdus suite à des décos ou des freezes intempestifs, on retourne se calmer sur du softcore.

  3. Dommage qu’ils n’aient pas l’intention de porter leur projet sur tablettes, Android ou Apple, à l’instar de Baldur’s Gate…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité