Fleur Pellerin va-t-elle remettre son nez dans le numérique Français ?

Numérique

Branle-bas de combat au gouvernement, Valls annonce un vaste plan de remaniement ministériel. Politique et nouvelles technologies ne peuvent décemment pas faire bande à part, aussi il est capital de savoir qui aura la charge du secteur du Numérique.

Après l’annonce de la composition du gouvernement Valls II, Emmanuel Macron reprend les prérogatives d’Arnaud Montebourg. Ainsi, en tant que ministre, il sera chargé de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique.

Encore peu connu du grand public, notre homme n’est autre que l’ex-conseiller de François Hollande à l’Elysée. Il a occupé les fonctions de secrétaire général adjoint  jusqu’en juin 2014. Désormais aux rênes de Bercy, il sera secondé par nulle autre qu’Axelle Lemaire qui conserve sa fonction de Secrétaire d’Etat en charge du Numérique adoptée en avril dernier.

Toutefois, il y a une autre ministre susceptible d’intervenir pour  porter fièrement les couleurs du numérique français. Surprise, Fleur Pellerin revient à ses premiers amours en décrochant le ministère de la Culture et de la Communication, quittant le poste du Commerce extérieur, du Tourisme et des Français de l’étranger.

Fleur Pellerin

Pellerin, rappelons-le, fut ministre déléguée chargée des PME, de l’Innovation et de l’Économie numérique dans le gouvernement Jean-Marc Ayrault I et II du 16 mai 2012 au 2 avril 2014. Rien ne dit qu’elle ne reprendra pas en main le dossier Hadopi, plutôt mis aux oubliettes ces derniers temps.

Ne reste plus qu’à voir si le  tandem Emmanuel Macron et Axelle Lemaire fera des étincelles. Lemaire a su conquérir la Toile et profite du soutien de nombreux internautes, notamment sur le réseau social Twitter. Leur mission ne sera pas anodine, évidemment, ils devront créer parfaire le développement économique de la France à l’étranger, mais également s’attaquer à la vaste question des libertés et droits à l’ère numérique, la valorisation des données, la neutralité du Net ainsi que la sécurité IT. Inutile de préciser que le chantier ne s’arrête pas là, citons à la louche le dossier sensible des télécoms, le très haut débit, la fiscalité et l’innovation.

Il va de soi que le Numérique dépendra aussi d’autres domaines, où pourront intervenir Najat Vallaud-Belkacem (ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche) et Geneviève Fioraso (secrétaire d’Etat et Secrétaire d’État à l’Enseignement supérieur et à la Recherche). En effet, la formation est indispensable dans le domaine, sans parler du fait que ce secteur soit loin d’être stérile concernant la question de l’emploi.

Voici donc les acteurs susceptibles de faire allégeance au Numérique et à porter l’étendard français en dehors de nos frontières. Espérons qu’ils soient plus à l’image des quatre Fantastiques plutôt que des Quatre Cavaliers de l’Apocalypse.

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Remaniement ministériel? Chaise musicale ministérielle, plutôt. On prend les mêmes et on recommence. A la fin du morceau, il n’y en a qu’un qui dégage. Ce gouvernement me file de plus en plus la gerbe… Une belle brochette d’incapables, complètement dépassés par la situation!

  2. la seule question qui reste désormais c’est de savoir combien de temps mettrons nous a relever la France de ces 10 ans de gestion pro atlantiste (sarkozienne puis hollandiste, 2 faces de la même pièce de haute trahison gouvernementale) contraire à nos intérêts,

    Comment récupérerons nous les marchés perdus avec la Russie ? la crédibilité vis a vis du Peuple africain ? notre statut de trublion en diplomatie internationale ? l’industrie et nos usines saccagés par nos dirigeants libéraux, internationalistes et sans attache ni à ce pays et encore moins à son Peuple ?

    Pour ceux qui ne collaborent plus avec l’envahisseur oligarchique, l’interventionnisme aiguë des parasites pour justifier leur très confortable situation payée par le contribuable trahi doit être désormais ignoré.

  3. L’unique objectif socialiste est d’avoir du pouvoir sur internet.museler, punir, espionner et travailler main dans la main avec l’industrie commerciale musique et vidéos, pour que les royalties continus de tomber sans fatigue dans les poches des intermédiaires et ayant droits des artistes morts recents ou depuis belle lurette, ou les ayants droits vivants qui n’en ont jamais assez.c’est vrai qu’un yacht, ca consomme, il faut bien que quelqu’un paye le plein.

    1. Non. L’unique but des socialistes et des tous les autres politiques, c’est d’arriver à la bonne place, s’en mettre plein les poches et placer un max de copains autour de soi. Après, on dit la droite et la gauche, c’est pas pareil… Ils sortent tous des mêmes écoles, ils ont eu les même profs,bref, ils pensent tous de la même manière. Tant qu’on aura que des arrivistes au pouvoir, on ne pourra pas s’en sortir.

  4. Sinon, question gouvernement, entre un premier ministre espagnol pro-nethanyaou, une ministre de l’éducation nationale obligée du roi du maroc ( belle democratie …)et pro-theorie du genre, une fleur orientale et un banquier de rothshield, et ne l’oublions pas : un touche pas a mon pote a l’economie européenne. …ça va swinguer.

    1. celle d’après guerre et le gaullisme et ses trentes glorieuses me suffit

      les émeutes de 68 (téléguidées par la CIA) pour chasser de Gaulle puis l’arrivée des marionnettes pro atlantistes au gouvernement français nous ont fait rentrés dans l’économie de marché transatlantique avec ses crises cycliques organisées pour enrichir les banquiers.

  5. « Elle revient à ses premiers amours »…
    C’est pas parce que vous êtes des geeks que vous avez le droit de faire l’impasse sur les règle de base du français… Sérieux c’est grave là.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité