Voici à quoi ressembleront les Daft Punk au cinéma !

Daft Punk Eden

Si les Daft Punk ne se montrent pas souvent - c'est le moins que l'on puisse dire -, leur succès est planétaire et le groupe a largement participé à l'Histoire de la musique électro. Il est donc tout à fait logique qu'il soit présent dans le film Eden consacré à ce genre de musique.

Suivez Gizmodo sur les réseaux sociaux ! Sur Twitter, Facebook ou Google+ !

Et pour interpréter Thomas Bangalter et Guy-Manuel de Homem-Christo – une lourde responsabilité -, la production a choisi Vincent Lacoste (La French Touch) et Arnaud Azoulay (Un amour de jeunesse). Dans ce film dont la première se fera dans deux semaines au Festival de Toronto, Mia Hansen Løve, la réalisatrice, s’intéresse au mouvement qui a véritablement lancé la musique électro dans les années 1990. Les amateurs pourront notamment y retrouver Air et Cassius.

Les Daft Punk ont bien évidemment donné leur accord pour l’utilisation de leur image et de leurs chansons. Eden – dont le nom est inspiré d’un magazine de l’époque, eDEN – sera projeté dans nos salles obscures en Novembre. Encore un peu de patience pour découvrir ce film et apprendre davantage sur la naissance de la musique électro si populaire aujourd’hui…

Tags :Via :Le Figaro
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Ouai autant j’adore Daft Punk depuis le début, Around the world gros carton en rêve etc… mais un film sur eux, sans moi je risque pas d’aller le voir…

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
    1. C’est pas un film sur eux (D’ailleurs très bon article, pour une fois). C’est un film sur les débuts du mouvement électro. Et donc forcément qu’il y aura des références à Daft Punk mais le film entier ne leur est pas dédié.

  2. daft punk, cassius, air …c’est pas un film sur l’electro mais sur la jeunesse versaillaises des années 90 qui a profité du studio de zik géré par papa ou tonton.

    Le talent était là mais a part lancer le phénomène du clubbing en France, l’origine de l’electro (avant que la french touch ne soit créer de toute pièce par les médias) est underground et punk et c’est fait dans les bois à jouer au chats et à la souris avec les flics.

    En ce sens tous les groupes cités sont surtout des suiveurs avec du talent musical certes mais surtout beaucoup de marketing qui leur ont permis de grassement monétiser leur travail, mais ils n’ont absolument rien définis, le son était déjà là, le studio de papa ou tonton donnait juste accès aux matos que les teuffeurs eux ne pouvaient se permettre d’avoir à disposition (et l’accès aux médias on en parle même pas).

    mais bon c’est comme pour tout et depuis toujours, le peuple crée, invente, innove, la bourgeoisie s’enrichie et récolte les médailles sans les risques qui devraient aller avec.

    Pour daft punk, on sent que l’anonymat qui était une caution artistique leur est devenu insupportable,

    du coup à trop être médiatisés c’est peut être eux qui vont surtout devenir insupportables (et une fois la hype retombé, on peut enfin le dire sans se faire traiter de rageux ou de haineux comme les adeptes du gourou sectaire Valls aiment à le répéter, leur dernier album est vide, le genre de consommable qu’on écoute 2-3 fois et qu’on jette derrière car a part l’emballage et le vernis c’est d’une pauvreté musicale assez affligeante, et j’étais pourtant super emballé par ce retour aux sources)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité