Test de la Surface Pro 3

microsoft-surface-pro-3__36-640x426

On dit que la troisième fois est la bonne, et il est connu que si Microsoft travaille assez longtemps sur un produit, ils y arriveront. Quand la Surface Pro 3 a été lancée, c'est exactement ce que je pensais: enfin, il y a une tablette Windows qui est à peine plus lourde que l'iPad 3 (je suppose que la plupart des gens en ont vu un), mais elle est beaucoup plus puissante et assez grande pour faire marcher de vraies apps Windows quand j'en ai besoin, avec un vrai clavier qui est connecté en filaire pour une latence moins élevée et sans les problèmes de chargement.

De plus, le keyboard cover ne double pas l’épaisseur de la tablette, ce qui est assez fréquent pour la plupart des claviers add-on. Quand c’est en mode tablette, et que vous avez la bonne app, on a l’impression d’une tablette ultra-puissante qui est extrêmement fluide et réactive. Quand elle est en mode ordinateur portable, elle vous donnera une vraie productivité d’ordinateur. Est-ce que cela semble trop beau pour être vrai, ou est-ce que c’est la prochaine évolution Mobile PC ? Regardons de plus près la Microsoft Surface Pro 3 et voir comment c’est de l’utiliser dans la vraie vie.

Spécifications techniques

La configuration testée: Intel Core i5 (4300U à 2.50GHz, dual-core), Windows 8.1 Pro 64bit, 8Go de RAM, SSD de 256Go (1299$). En termes de performance, le modèle 128Go (999$) devrait être le même.

Surface Pro 3 Surface Pro 2 Surface Pro
Taille d’écran 12 10.6 10.6
Résolution de l’écran 2160×1440 1920×1080 1920×1080
Processeur Core i3/i5/i7 (gen4) Core i5 (gen4) Core i5 (gen3)
RAM 4,8 4,8 4
Stockage Go 64,128,256,512 256,512 64, 128
Capacité de la Batterie 42Wh
APN Principal (Mégapixels) 5 1 1
APN façade avant (Mégapixels) 5 1 1
Poids (grammes) 800 910 910
Dimensions (cm) 29.2×20.1×0.9 27.5×17.3×1.4 27.5×17.3×1.4

Il n’y a pas beaucoup de PCs portables classiques de 1kg, mais si vous voulez un appareil ultra-léger qui puisse concurrencer la Surface Pro 3, je vous recommanderai de voir le ACER Aspire S7, le Lenovo Thinkpad Helix, le ASUS Taichi ou un Vaio Duo 11 (si vous voulez en avoir un avant qu’ils ne soient plus en production). Pour une liste de caractéristiques similaires, de nombreux appareils sont bien plus chers, ou en utilisant toujours les processeurs Intel de 3ème génération qui consomment moins d’énergie… Mais c’est essentiellement le choix que vous aurez.

Quoi de neuf ?

[pullquote text= »Microsoft a considérablement augmenté la portée potentielle de la Surface Pro 3″ align= »right »] D’un point de vue d’utilisation, quelques éléments critiques ont été présentés dans cette version, dont un écran 12” de DPI élevé avec une nouvelle surface ultra-mince sensible au stylet, processeur Intel Core i3 et i7 (Haswell/gen4) en option et une gamme plus large d’options de stockage (64 à 512Go) pour différentes configurations. Bien que certaines évolutions des spécifications sont normales pour un ordinateur, les changements globaux rendent la Surface Pro 3 très différente à utiliser par rapport à ses prédécesseurs.

Stockage

Les options de stockage pour la Surface Pro 3 ont été étendues depuis ses prédécesseurs. Avec un seul modèle, Microsoft peut désormais viser le milieu et le haut de gamme. Les personnes qui utilisent l’ordinateur occasionnellement peuvent avoir un SSD 64Go, un processeur Core i3 et 4Go de RAM. Microsoft a considérablement étendu la portée potentielle de la Surface Pro 3.

C’est génial pour les apps de productivité et une utilisation d’ordinateur classique. A l’autre extrémité, un gros utilisateur peut opter pour 8Go de RAM et 512Go de stockage. Cela ouvre la gamme de produits Surface Pro à un marché bien plus grand – même si elle n’est pas pour tout le monde (la plupart des PCs vendus sont dans la gamme de moins de 600$).

Notez qu’il est possible d’opter pour un Core i3 + 64Go et ajouter 64Go de stockage via le slot MicroSD pour moins de 40$, ou 128Go pour plus de 70 dollars. Cela vous permettra de stocker des films, musique et photos sur la carte MicroSD et vos apps sur les 64Go de stockage interne. Avant que vous ne fassiez cela, prenez bien en compte vos besoins. 64Go n’est pas énorme, même pour l’OS + les apps, alors il vaut mieux bien calculer avant de procéder à votre achat.

Contexte

Avant d’aller plus en avant dans le test, je vais vous dire comment j’utilise mes ordinateurs, car cela aura une grande influence sur la perception. Quand je suis au bureau, j’utilise un puissant ordinateur bureau avec plusieurs écrans. Cependant, pour des activités externes telles que les briefings de presse, les évènements presse ou les salons, j’utilise les ordinateurs portables allant de 13.3” à 15.6”. Pour le développement web mobile, je préfère les écrans plus grands.

Chose pertinente par rapport à ce test, généralement, je n’aime pas utiliser la souris Bluetooth ou les claviers car ils ont un taux élevé de problèmes de connectivité (comme ne pas se réveiller…) et de possibles décalages comparés à leurs homologues filaires. De plus, je n’utilise pas les stylets numériseurs car je tape plus vite que j’écris, et je ne dessine pas souvent des schémas et des choses similaires. Comme je suis ingénieur de formation, mes compétences techniques sont très limitées, mais j’aime dessiner quand j’explique quelque chose, ou lors des sessions de brainstorming.

Design industriel (excellent)

microsoft-surface-pro-3__36-640x426

[galerie photos]

La Surface Pro 3 apporte d’importants changements de design industriel. Bien qu’elle utilise le même design que les précédents modèles Surface, celle-ci a la performance d’un Ultrabook dans un boîtier de 0.9cm (contre 1.35cm précédemment) pour un poids de 800g (contre 910g précédemment), ce qui donne l’impression d’une tablette mince auquelle nous sommes habitués. Avec le clavier, le poids grimpe à 1.09kg. Essayez ceci avec les autres tablettes et vous seriez surpris de l’encombrement que cela ajoute à la taille originale des tablettes.

Si vous prenez en considération que c’est une tablette 12”, c’est assez impressionnant, car l’iPad 3 (une tablette 9.7”) avait pratiquement le même poids il n’y a pas si longtemps. Depuis, les tablettes qui fonctionnent avec ARM sont devenues plus légères (d’où le nom iPad Air), mais je pense qu’il y a une taille et un poids universels qui fait que ça marche pour la plupart des gens, et on y est avec la Surface Pro 3. La minceur et la légèreté de l’ensemble de la Microsoft Surface Pro 3 sont remarquables.

microsoft-surface-pro-3__13-640x426

Quand on s’en sert dans la journée, le fait le plus remarquable est qu’on la tient bien dans les mains. En tant que tablette, c’est génial de l’utiliser pour lire des documents ou naviguer sur le web, et contrairement à la Surface Pro originale, celle-ci n’est pas encombrante ou lourde pour une tablette 12 pouces.

J’apprécie vraiment que Microsoft ait actualisé le connecteur d’alimentation en quelque chose qui clique facilement. La première itération était difficile à brancher et c’était l’un des rares inconvénients du design industriel impeccable.

Pied (Kickstand)

microsoft-surface-pro-3__17-640x426
microsoft-surface-pro-3__14-640x426

Le design du pied de la Surface et son intégration globale à la tablette a été une grande force, et elle n’a pas été égalée à ce jour. Ça m’ennuyait vraiment quand je devais ajouter un gros étui à ma tablette iOS ou Android juste pour avoir un pied (ou un clavier), et jusqu’à présent, Microsoft a lancé la meilleure intégration pour le pied. [pullquote text= »C’est étonnamment confortable de travailler avec » align= »center »]

La bonne nouvelle, c’est que le meilleur a été amélioré: avec la Surface, vous n’aviez qu’un seul angle. La Surface 2 en a ajouté un deuxième, mais la Surface Pro 3 a des variations infinies entre les deux positions montrées dans la photo ci-dessus. Ça et l’augmentation de la taille de la Surface Pro 3 la rend bien plus “lappable” (relatif à laptop = ordinateur portable) que les appareils Surface précédents, et c’est étonnamment confortable de travailler avec. C’est presque contre-intuitif quand vous regardez le design, mais si vous l’installez de sorte que le pied atterrisse avant vos genoux, cela donne une position assez solide.

microsoft-surface-pro-3__26-640x426

Comme j’utilise le genou comme une référence, vous avez peut-être deviné que les angles plats extrêmes pourraient être difficiles à atteindre parce que le pied aurait besoin de se reposer sur quelque chose au-delà de votre genou… qui est factuellement vrai, bien que dans le monde réel, je n’ai pas trouvé un étui qui puisse faire cela. Votre situation pourrait être différente, alors pensez-y quand vous devez incliner votre écran d’ordinateur portable à plus de 45 degrés pour la dernière fois, et ce sera votre réponse.

Une dernière chose qui arrive de temps à autre, c’est quand je travaille sur un bureau désordonné, le pied a tendance à heurter des choses. Avec un PC portable classique, vous pouvez généralement avoir un certain nombre de choses derrière l’ordinateur. Avec la Surface Pro 3, vous aurez besoin de place pour le pied. Petit détail, mais si vous avez un bureau désordonné, c’est bon à savoir !

Clavier rétroéclairé

microsoft-surface-pro-3__19-640x426

Si vous avez besoin d’être productif, il est clair qu’un clavier est essentiel. Microsoft a gardé plus ou moins le même design de clavier que les précédentes tablettes Surface (le Type Cover), mais les switches répondent mieux et le “click” est plus net malgré la courte distance de « voyage » de la touche. En tant qu’accessoire, c’est un clavier rétroéclairé très léger et très mince. Après deux jours pour s’y habituer, je peux taper à une vitesse très correcte, alors si je prends en compte la taille et la minceur du clavier, on a un winner.

Cela ne veut pas dire qu’il est parfait. Personnellement, j’aurais souhaité avoir une disposition chiclet, mais c’est une préférence purement personnelle. Vous pouvez essayer une version plus ancienne et cela vous en donnera une bonne idée (85%?) de ce à quoi vous vous attendez. J’espère que les firmes tiers commenceront à fabriquer les accessoires dans l’avenir. La variété serait géniale.

Le trackpad a été agrandi, ce qui est très bien, car il ne peut pas être trop grand, et même si cela reste relativement petit, la fonction d’écran tactile réduit bien les éventuels problèmes de taille du trackpad. Même sur mes Ultrabooks, j’ai tendance à utiliser d’abord le tactile, car c’est plus rapide que de glisser et cliquer sur le trackpad. En parlant des clicks, je pense que bouton d’action du trackpad du clavier est un peu dur. Bien que cela pourrait s’améliorer avec le temps, je préférerais quelque chose d’un peu plus souple.

Écran (net, superbe)

microsoft-surface-pro-3__32-640x426

L’écran de la Surface Pro 3 est magnifique. C’est une dalle IPS avec une résolution de 2160×1440, ce qui est tout à fait remarquable. Lire du texte et regarder des photos sont extrêmement agréables et le seul avertissement que je donnerais, c’est que vous pourriez devenir accro, en particulier si vous avez un bon vieux moniteur faible en DPI sur votre bureau.

Certains pourraient dire que c’est loin de la résolution 3200 x 1800 qu’on trouve sur certains PCs portables 13.3”. C’est vrai, mais sauf pour quelques cas (photos haute résolution, vidéo 4K), la différence est à peine perceptible quand vous lisez – du moins, pas sur un écran 12”.

Le rendu des couleurs est superbe et le maximum de luminosité mesuré est de 328 Nit. Regarder des films lors d’un vol ou au lit est super cool car elle est facile à tenir et à reposer dans la plupart des situations.

Que ce soit en mode paysage ou portrait, l’impression est très naturelle, grâce à son format 3:2. J’aime vraiment utiliser le mode portrait quand je lis un article long sur un site web, ou même un fichier PDF technique.

Ports

microsoft-surface-pro-3__02-640x426

Il y a quatre ports: un jack audio, un DisplayPort, le dock clavier et un USB 3.0 (vous pouvez ajouter le slot microSD à la liste si vous voulez). Tout d’abord, avoir même un seul port USB full-size facilite bien plus la vie que la plupart des tablettes quand il s’agit de connecter de simples choses comme les imprimantes, souris, clés USB etc.… Pour les personnes qui ont eu à gérer des fichiers joints dans les emails ou de transfert des fichiers sur un iPad par exemple, pouvoir brancher une clé USB et éditer un document à partir de là est du pur bonheur.

Avec la Surface Pro 3, je peux également prendre des photos directement mon APN Reflex vers le disque en utilisant des drivers Windows pour mes APNs Canon ou Nikon. Vous pourriez rencontrer une situation qui rendrait cette fonction bien pratique pour vous.

Une petite demande à Microsoft: j’aimerais vraiment avoir un deuxième port USB 3.0 car je pense que Microsoft pourrait trouver un moyen d’en ajouter un si les gens le demandaient. J’aimerais pouvoir brancher un appareil d’entrée de données (souris, clavier full size…) et toujours pouvoir brancher un APN ou une clé USB en même temps. C’est certain, je peux utiliser le Bluetooth, mais personnellement, je préfère avoir plus d’options avec un deuxième port USB full-size. Ceci dit, je ne me plains pas trop, parce que je ne peux pas le faire avec les tablettes classiques.

Stylet numériseur (oui, ça marche avec Photoshop CS)

microsoft-surface-pro-3__23-640x426

La Surface Pro 2 apportait déjà une assez bonne expérience de stylet, mais avec la Surface 3 Pro, c’est à un niveau sans précédent. Du point de vue de quelqu’un qui dessine des choses de façon très occasionnelle et pas dans un contexte artistique, j’ai trouvé que le stylet marche remarquablement bien. C’est largement grâce à la vitesse de l’encre (très petit décalage) mais également au fait que le verre extérieur est très proche de la surface LCD, alors vous n’avez pas l’effet parallax quand le bout du stylet semble trop loin de là où l’encre apparaît. C’est génial, mais c’est également la principale raison pour laquelle Wacom n’avait pas choisi ce numériseur.

En haut du stylet, il y a un bouton qui lance One Note, ce qui est assez pratique, car il économise quelques taps. Cependant, ce serait bien si les boutons étaient programmables. Globalement, la facilité d’utilisation et la performance de l’encre (vitesse) est quelque chose qui inciterait les gens à l’utiliser plus. Je pense vraiment qu’on prendrait plus de e-notes s’il y avait moins de friction et ce stylet contribue à cela.

Photoshop

Ça marche ! La bonne nouvelle, c’est que NTrig a des drivers Wintab disponibles (lien de téléchargement de driver et qu’est-ce que wintab?). Photoshop CS a actuellement besoin d’un support Wintab, et bien que ce soit quelque chose qui s’en ira avec la prochaine version de Photoshop CS, la sensibilité de la pression a besoin de ce driver pour le moment.

[pullquote text= »Le driver de la sensibilité de la pression du stylet pour Photoshop est disponible » align= »left »] Après une rapide installation, j’ai lancé Photoshop CS (j’ai un abonnement pour la dernière version), et les choses ont marché immédiatement. La sensibilité à la pression était là dans toute sa gloire, et Microsoft a promis d’ajouter « bientôt » plus de contrôles pour l’utilisateur sur la sensibilité.

Je sais que les utilisateurs de Photoshop étaient inquiets sur le basculement de Wacom au numériseur hardware N-Trig, parce que N-Trig ne supporte que 256 niveaux de pression, tandis que Wacom peut capter 1024 niveaux. Personnellement, j’ai l’impression que ça marche assez bien pour dessiner dans Photoshop, mais je n’ai jamais utilisé un stylet numériseur professionnellement, alors j’essaierai d’avoir plus d’avis à ce propos. Pour les personnes qui prennent des notes de façon occasionnelle, c’est une très bonne configuration.

Si le stylet est essentiel à votre travail, je vous recommande fortement de lire le post de Microsoft pour apprendre à utiliser le stylet de la Surface Pro 3. Je ne veux pas le paraphraser pour ne pas ajouter de la longueur à ce test. Au minimum, je vous recommanderais d’être un peu plus prudent et patient si vous voulez l’utiliser à des fins professionnelles. Regardez ce que propose Adobe pour des appareils comme la Surface Pro 3.

Software: Windows 8.1 Pro

microsoft-surface-pro-3__33-640x441

L’un des énormes avantages d’un appareil comme ceci est qu’il tourne sous Windows 8.x. Cependant, non seulement il fonctionne à la perfection sous Windows, mais il le fait à des vitesses comparables à un Ultrabook full-size, ce qui n’est pas le cas pour de nombreuses autres tablettes sur le marché.

Pour les personnes qui ont besoin d’un “vrai” format de tablette et une parfaite compatibilité Windows, la Surface Pro 3 a un design incroyable. Je pense que Microsoft a choisi un écran 12” car 11”+ est là où Windows Desktop devient réellement utilisable, tandis que 13.3” serait trop grand pour une tablette, 12” est la taille idéale pour utiliser un hybride desktop/tablet.

Quand vous utilisez un seul écran, Windows 8.1 gère très bien le DPI élevé, et jusqu’à présent, je n’ai pas rencontré de problèmes particuliers. Si vous êtes un gros utilisateur de Google Chrome, notez que le support de Chrome pour le DPI élevé est très fragile et non officiel, mais j’ai posté certaines instructions pour faire marcher Chrome en DPI élevé sur Windows 8+, mais c’est en pre-alpha. D’un autre côté, Firefox et Internet Explorer fournissent un support impeccable pour le DPI élevé, et j’utilise IE régulièrement, à moins que j’ai besoin d’un plug-in de développement, mais ce n’est pas le cas, car je ne code pas sur la Surface Pro 3.

Apps Desktop

Le truc bien avec la Surface Pro, c’est que toutes les apps Windows marchent et elle marchent très bien. De Office à n’importe quelles apps que vous avez téléchargé avec les années, les choses marchent bien comme elles le devraient sur votre ordinateur – et cela inclut Adobe Flash. Sur l’écran 12”, tout est lisible (j’ai une vision de 20/20) et je pense que la plupart des gens qui sont OK avec un ordinateur portable 13” seront contents avec la Surface Pro 3.

Apps tablette

Les apps Metro tirent moyennement profit de la place supplémentaire de l’écran, car la plupart sont déjà optimisées pour une interface tactile et fonctionnent bien sur les écrans plus petits. Pour être honnête, j’utilise moins de 10 apps Metro, et la plupart d’entre elles sont relatives à la vidéo, alors elles ne tirent pas autant profit d’un écran avec DPI élevé que les apps Desktop. Quand elles sont disponibles, les apps Metro fournissent une bien meilleure expérience utilisateur en mode tablette, alors je recommande de regarder le Microsoft store pour voir si vos apps préférées sont là.

Divertissement

Regarder les films est ma principale activité “multimédia” sur cette tablette et ça marche super bien. Comme c’est un PC, j’apprécie vraiment que ce soit très simple de transférer les données de/vers l’appareil, en particulier avec une simple clé USB. Évidemment, vous pouvez faire « mumuse » et installer un serveur DLNA sur votre tablette, mais je préfère le bon vieux partage de dossier sur le réseau de Windows. Les bonnes vieilles habitudes.

Une fois de plus, ce qui est bien, c’est que tous les services de musique et apps fonctionnent. Si vous n’avez pas une app Metro, il y a probablement une app Desktop et une version web devient votre derniers recours. Vous avez plus d’options, et c’est une bonne chose.

Performance du système

La performance globale est comparable aux ordinateurs portables Ultrabook utilisant la même plate-forme, ce qui est impressionnant étant donné qu’il est beaucoup difficile de refroidir un système aussi mince. Microsoft a développé un nouveau type de ventilateur ultra-plat juste pour ce design. La seule fois où il a fait un malaise, c’est quand j’ai fait marcher le test de benchmark graphique 3DMark11, donc, je ne m’attends pas à ce que cela se produise régulièrement (voire pas du tout) pour la plupart des gense.

Comme le 3DMark11 est un benchmark pour le jeu vidéo, je pourrais tout de suite vous dire que ce n’est en aucun cas une machine pour les gamers. Vous pouvez probablement jouer à d’anciens jeux vidéo et à des jeux occasionnels, mais comme elle utilise le GPU intégré d’Intel qui est conçu pour des graphismes basiques, ne vous attendez pas à ce que Call of Duty et d’autres jeux similaires marchent, et vous pouvez oublier le jeu 3D à la résolution native de 2160 x 1440. Vous pourrez probablement baisser la résolution pour atteindre le framerate plus élevé (FPS), c’est ce que font la plupart des jeux.

surface-pro-3-pcmark7
surface-pro-3-3dmark11

L’un des chiffres de performance les plus intéressants que j’ai, c’est le système de performance PCMark « per Lbs (par livre) ». Bien entendu, c’est facile de fabriquer un ordinateur rapide qui est gros et lourd, et et créer un appareil mince et léger n’est pas très difficile s’il est faible. Mais le ratio vitesse/poids est ce que tout le monde veut vraiment et voici à quoi ça ressemble ci-dessous. Comme vous pouvez le voir, la Surface Pro 3 est très puissante pour son poids. La performance n’est pas compromise par la « minceur ».

surface-pro-3-pcmark7-lbs

J’ai également fait marcher les “benchmarks Tablet” comme Geekbench (score CPU) et 3DMark IceStorm Unlimited (gaming score) pour vous montrer comment elle se compare à une tablette iOS ou Android. Bien que le score soit relativement bas pour un PC, vous pouvez voir que la performance est considérablement plus élevée que de nombreuses tablettes auxquelles elle est comparée. Manifestement, ce n’est pas une comparaison Apple contre Apple, mais le but de ces chiffres est de vous donner une idée où en sont les choses. Voici les résultats:

surface-pro-3-geekbench-multicore

Des graphismes bas de gamme sur PC peuvent facilement rendre la monnaie de sa pièce aux graphismes d'une tablette haut de gamme

Des graphismes entrée de gamme sur PC peuvent facilement rendre la monnaie de sa pièce aux graphismes d’une tablette haut de gamme

Comme vous pouvez le voir, il y a toujours une énorme différence en termes de performance depuis une tablette haut de gamme basée sur ARM à un tablet PC haut de gamme. Je n’ai pas mis ces scores pour dire que la Surface Pro 3 est super puissante, mais pour vous donner un aperçu de ce que le hardware de chaque plate-forme peut atteindre à la vitesse maximale. C’est à vous de voir si vous avez besoin de puissance.

Performance perçue

Lors d’une utilisation normale, la Surface Pro 3 est super réactive pour les choses comme le scrolling, ouvrir les fenêtres, les fichiers etc… A cet égard, c’est comme un Ultrabook. L’interface Windows Modern Design (précédemment Metro) est extrêmement rapide et réactive pour le scrolling et les autres entrées de données de l’utilisateur. Je n’ai qu’une chose à dire: “je veux plus d’apps!”

Autonomie de batterie (très bon)

J’aime vraiment lire la vidéo comme un test pour l’autonomie de la batterie car c’est souvent un excellent indicateur de la durée de vie de la batterie par rapport à des choses comme éditer du texte et faire de la bureautique en général.

Dans mon test, j’ai lu une vidéo 1080p MP4 pendant une heure avec les paramètres suivants: écran à 150 Nit, pas de son sur le haut-parleur, WiFi ON, Bluetooth OFF. Cela a consommé 11% de la batterie, ce qui nous a mené à environ 9 heures théoriques de lecture vidéo HD, ce qui est très bien et cela confirmerait l’affirmation de Microsoft pour une autonomie de batterie de 9h.

Comme toujours, cela dépend des apps que vous utilisez et quels processus fonctionnent en arrière-plan, mais par défaut, l’autonomie de la batterie est bien et nettement supérieur à la Surface Pro 2.

Le meilleur cas d’utilisation: l’ultra-mobilité

J’ai utilisé la Surface Pro depuis deux semaines, et si votre priorité c’est l’ultra-mobilité, alors c’est un excellent à considérer. Quand je dis Ultra-mobilité, je pense aux situations qui ont deux principales priorités, en plus d’un OS Windows à part entière:

1/ Légèreté et ultra-portabilité, pour les exécutifs, les employés qui vont dans les bureaux/maisons des clients, des tests sur le terrain, marketing, communications etc.. La liste n’est pas exhaustive.

2/ Niveau d’entrée de données peu élevé à moyen. Je dis cela parce que le clavier de la Surface Pro est bien, mais il est toujours moins productif qu’un clavier de PC portable classique, qui est lui-même moins productif qu’un clavier full-size. Bien entendu, c’est mon avis, mais vous devriez réfléchir à la quantité de données à entrer ou tout ce que vous devez écrire. En tant que référence, je pense que c’est tout à fait bien pour des personnes comme moi, mais les comptables pourraient avoir un autre point de vue sur le clavier.

Conclusion (Génial)

microsoft-surface-pro-3__10

La Microsoft Surface Pro 3 est un ordinateur étonnant et unique, il n’y a aucun doute là-dessus, et si vous connaissez ses points forts, il vous sera très utile. Comme n’importe quel ordinateur extrême, vous ne pouvez pas juste en acheter un et vous attendre à ce qu’il soit comme un PC portable ordinaire. La vraie question est: est-ce pour vous ? Et pour répondre à cela, il y a plusieurs choses à prendre en considération:[pullquote text= »La Surface Pro 3 est un ordinateur étonnant et unique » align= »center »]

1/ Tout d’abord, je vais vous le dire franchement: elle ne va pas remplacer un iPad ou une tablette Nexus 7. Ces tablettes sont excellentes pour leurs fonctions (consommation de contenu), mais elle sont faibles pour le travail et elles ne peuvent pas faire d’anciennes apps, ou se connecter sur la plupart des périphériques de PC. Leur plus gros avantage est leur légèreté. Si je possédais une Surface Pro 3, je n’aurais pas l’impression d’avoir besoin d’acheter un iPad 9.7”. Cependant, si c’est juste pour consommer du contenu, les tablettes classiques sont une option bien plus abordables.

Taille de l’écran: 12” est bien et gros pour une tablette, mais c’est relativement petit pour un PC portable. Si vous n’avez jamais posséder un PC portable 11” ou quelque chose de similaire, regardez-en un dans un magasin près de chez vous. Vous serez surpris par son look et vous verrez si c’est lisible pour vous.

Rigidité du PC portable: quand je vais à des salons, mon ordinateur portable est souvent posé à des endroits comme le haut de mon sac à dos, ou même à des endroits qui ne sont pas plats. Parfois, je me base fortement à la rigidité d’ensemble qu’apporte les PCs portables. Tout ce dont vous avez besoin, c’est trois points de contacts et c’est bon. Le design de la Surface Pro 3 n’est pas génial pour ça, et c’est difficile d’être stable dans des conditions extrêmes. C’est un appareil extraordinaire sur une table ou même sur vos genoux, mais elle ne repose pas sur une surface de la même façon que le ferait un PC portable.

Le mot de la fin: La Surface Pro 3 est facilement plus légère de 33% que la plupart des Ultrabooks haut de gamme, et elle est plus portable et plus confortable à transporter dans votre sac à dos que n’importe quel autre ordinateur portable que j’ai utilisé. Si comme moi, vous voyagez beaucoup, vous savez que le poids est important.

Techniquement, la plate-forme hardware et software peuvent faire tout ce que fait un Ultrabook normal. C’est à vous de voir si le répondra à vos besoins. Si c’est le cas, la Surface Pro 3 va vous stupéfier. [relatedpost id= »200555″ align= »center »]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité