Et voici le casque de vélo selon Philippe Starck !

Starck

Chaise, décapsuleur, cafetière, vélo, meuble, voiture, bâtiment, rien ne résiste au design. Philippe Starck connait un succès international depuis les années 1980 et ses réalisations font récemment parler d'elles. La Freebox Révolution, par exemple, et aujourd'hui des casques de vélo.

Suivez Gizmodo sur les réseaux sociaux ! Sur Twitter, Facebook ou Google+ !

Avec le monde de la moto comme source d’inspiration, Philippe Starck s’est associé à Giro, société basée en Californie, pour concevoir ces casques aux courbes chics, finition métal poli, à mi-chemin entre la bombe d’équitation et le casque de CRS.

Faits d’aluminium, ces casques sont résistants à l’eau et anti-microbiens. Ils bénéficient aussi d’un revêtement en liège pour protéger la tête de son porteur en cas de chute. Du liège, vraiment ? Il semblerait bien que le matériau remplisse son rôle puisque le casque a passé la certification EAPC 45 km/h. La visière, elle, « protège du froid et des projectiles« .

Quant à savoir si vous pourrez le garder sur la tête plusieurs heures durant, c’est une tout autre histoire, design et confort faisant rarement bon ménage. Tarif et disponibilité n’ont pas encore été annoncés.

S+ARCKBIKE

Tags :Via :Gizmodo
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. « Design et confort faisant rarement bon ménage ». Ah bon ?? Naïvement je pensais que l’ergonomie était indissociable du design. Le design sans l’ergonomie, je pensais (le con), que ça s’appelait de l’esthétique.

    1. c’est la définition anglo-saxonne du design. En France on qualifie de « design » un travail esthétique… Et avec Starck on est plus souvent dans l’esthétique que dans le fonctionnel (et encore, ne nous plaignons pas ça fait une dizaine d’années qu’il a commencé à se soucier d’écologie).

  2. Très joli concept… mais ce … designer de … n’a toujours pas adapté ce dont un cycliste manque cruellement : un rétroviseur efficace.
    Ceux qui ont expérimenté l’accessoire de rétro fixe, ou + ou – flexible qui ce place au guidon, savent de quelle saloperie inutile je parle.

    Des designers (hollandais, mais je n’en suis pas sûr) on mis au point il y a plus de 10 ans un miroir périscopique qui projette sur la visière du casque l’image de ce qui ce passe derrière et qui permet d’un simple balayage de tête de caler immédiatement et précisément la zone que l’on souhaite observer (et l’image ne tremble pas, contrairement à celle que l’on a dans un rétro de guidon)… et bien aucun autre designer au monde n’a été capable d’adapter ce concept et de le commercialiser… ce qui fait que peu de personnes savent que ce concept existe depuis si longtemps.

    Il faut reconnaitre que Starck a quand même eu l’éclair de génie d’enfin envisager une visière de « façade » qui protège le visage des projections… mais aussi de l’accident le plus fréquent en vélo : le « vautrage comme une bouse » autrement décrit en moins poétique : « je tombe bien à plat face contre terre et je racle le gravier »… qui est bien plus fréquent que « je me plante le haut du crâne en avant dans le sol (le mur, ou le poteau) comme une autruche ».

    Pour avoir moi-même été accidenté en vélo par une voiture qui m’a cogné par l’arrière… je peux vous assurer qu’aucun casque n’aurait pu me sauver vu que c’est pas ma tête qui a cogné… mais tout le reste de mon corps !
    (j’aurais été fauché latéralement ça aurait été pareil… tout le corps reçoit l’impact et la tête en dernier, si le véhicule a assez d’essence pour faire marche arrière et repasser plusieurs fois sur ma dépouille !)

    Bref, encore un concept basé plus sur le « joli » que sur le vraiment utile (bien que la visière mobile soit actuellement inégalée).
    J’attendais vraiment mieux, mais c’est un début prometteur.

    1. « Ceux qui ont expérimenté l’accessoire de rétro fixe, ou + ou – flexible qui ce place au guidon, savent de quelle saloperie inutile je parle. »
      Je me demande comment j’ai pu rouler tant d’années SANS cette saloperie inutile.
      Je l’apprécie tous les jours à chacune de mes sorties. Je trouve cette saloperie aussi sécurisante que le casque, si ce n’est plus.
      Il existe peut-être de meilleurs produits, mais je ne peux que recommander l’usage du rétro au guidon.

    2. « mais ce … designer de .… »
      Je trouve cette remarque sans rapport avec la news mais bon…
      Tu as le droit de ne pas aimer ce qu’il fait, mais proférer des insultes gratuites… J’imagine que tu as un esprit bien plus créatif que lui et que tu es capable de faire surement mieux, lance-toi dans le design alors!
      Enfin il fait peut-être de la merde, n’empêche qu’il est connu dans le monde entier et on se l’arrache, pas mal pour un designer nul et sans talent.

  3. Encore un objet beau mais inutilisable de Starck, comme beaucoup : la maison vitrée et impossible à meubler, la moto inconduisible, le presse-agrume à 3 pieds…
    Un casque qui ne protège pas les tempes ne sert à rien à part faire le bobo sur son vélo électrique. La protection est égale à une casquette de jockey, la visière en plus.
    Sacré Starck ! Il me fera toujours rire…

  4. Besoin d’un rétro pour faire du vélo ? Messieurs les bobos, tournez la tête et en lever vos iPod des oreilles pour entendre ce qui se passe.

  5. même si il est vrai que les presses agrumes de Stark n’ont jamais vraiment remplis leur mission… il serait tout de même temps que Gizmodo ce renseigne sur ce qu’est vraiment le design … ce n’est pas la première qu’ils disent des conneries … je veux parler de leur dernière phrase …. Roger Tallon ingénieur devenu designer industriel et père du TGV entre autre, disait à forte raison que le design plus que l’esthétique, c’est l’intelligence de l’objet….
    Pour les casques leur référence, est les casques anglais de moto des année 50/60 (http://www.cockpit-boutique.com/casques/auto.html) et à voir aussi dans le film de Truffaut « fahrenheit 451 « 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité