La NASA expérimente un système de contrôle de la circulation des drones

drone

Paradoxalement la NASA est une institution qui a réellement les pieds sur Terre. Conscient que les drones pourraient entraîner nombre de problèmes (chute, électrocution, les cas font déjà légion), ils ont décrété qu’il était grand temps de réagir. A ce titre, ils ont développé un réseau de contrôle de la circulation de ces joujoux.

Suivez Gizmodo sur les réseaux sociaux ! Sur Twitter, Facebook ou Google+ !

Mis en place à Moffat Field, en Californie, le système est destiné aux avions sans pilote volant entre 400 à 500 pieds. Ledit système serait indépendant, c’est-à-dire séparé des dispositifs de contrôle aérien. Contrairement à une salle de contrôle traditionnelle, celui-ci serait donc totalement automatisé.

C’est une initiative intelligente. Alors que Google (par ici) et Amazon (par là !) investissent massivement dans cette technologie encore avant-gardiste, l’utilisation commerciale des drones reste illégale aux États-Unis. Pourtant, savamment réglementés, nos drones pourraient livrer des pizzas comme des médicaments. Le tout de façon rapide, discrète et surtout, polyvalente et flexible. Hélas, pour l’heure, l’idée de milliers de robots volant à basse altitude, apparaissant furtivement, et s’écrasant les uns les autres est nettement moins excitante.

Si la circulation des drones est un jour légalisée, il devient indispensable de la gérer sans nuisance et difficulté. Il faut donc une infrastructure en adéquation et totalement dédiée à ce nouveau type d’engins. Qui mieux que la NASA pourrait la mettre en place, après tout, ils sont neutres, qualifiés et compétents. De plus, s’il n’y a pas de collision entre les avions, il n’y a pas de raison que cela ne fonctionne pas avec des drones.

Tags :Sources :NYtimes
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. HS : Chelou les deux articles ci-dessus qui refusent les comms… Publireportages déguisés ? Si c’est le cas ce serait bien de le préciser je pense.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité