La bactérie E. coli peut être utilisée pour fabriquer du propane

Propane

Si l'énergie reste assurément l'un des enjeux les plus importants pour notre planète, sa production, plus précisément, est tout aussi, si c'est plus, importante. Fabriquer proprement de l'énergie, un défi majeur. Aujourd'hui, des chercheurs ont découvert que l'une des bactéries les plus répandues, la fameuse E. coli, pouvait grandement aider.

Suivez Gizmodo sur les réseaux sociaux ! Sur Twitter, Facebook ou Google+ !

On la trouve un peu partout, y compris dans notre ventre, et elle est extrêmement utile à bien des égards. En injectant certains gènes dans la bactérie Escherichia coli, des biologistes sont ainsi parvenus à leur faire produire trois nouvelles enzymes capables de convertir des acides gras en propane, selon le schéma ci-dessous.

Propane

Le propane, vous le connaissez certainement sous sa forme liquide. Il alimente certains véhicules, c’est le GPL. Il chauffe aussi certains barbecues et chaudières. Très utilisé donc, avoir une source renouvelable de propane pourrait être grandement bénéfique pour l’environnement. Et c’est précisément ce que viennent de mettre au point ces biologistes.

Prochaine étape, rendre ces bactéries photosynthétiques pour les faire produire du propane grâce à la simple énergie solaire. Il faudra aussi réussir à augmenter leur rendement de production puisque la E. coli ne génère pour l’heure qu’un millième de la quantité qui serait commercialement viable. Mais c’est en tout cas très prometteur, et cela pourrait s’avérer tout aussi salvateur !

Tags :Via :Gizmodo
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Sinon il y a l’énergie solaire, l’énergie éolien, l’énergie marémotrice, l’énergie par déchets, etc…
    Si aucune de ces énergies n’est majoritairement répandu, vous pouvez vous douter qu’une énergie à base d’E.coli ne verra JAMAIS le jour.

  2. Aucun intérêt. Quand prendra-t-on en considération l’ensemble d’un cycle d’utilisation ? Pour le propane ce n’est pas la production qui est la principale source de pollution mais l’utilisation. Donc aucun intérêt dans cette découverte. C’est le même raisonnement étroit que fond les écolos qui chante les louanges des véhicules électriques sans se préoccuper de la nécessaire production électrique en amont…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité