Samsung Gear S: pré-test

Samsung-Gear-S-09-640x426

Samsung-Gear-S-00

Les appareils wearables sont très tendances en ce moment, et 2014 sera certainement l’année de la smartwatch l’IFA. Samsung a déjà lancé un nombre impressionnant de smartwatches l’année dernière, la première Samsung Gear a été annoncée à l’IFA 2013, puis on a vu Gear 2, Gear 2 Neo et GearFit à Mobile World Congress et plus récemment, on a testé la Samsung Gear Live qui tourne sous Android Wear juste après Goolge I/O.

Aujourd’hui, Samsung a lancé sa nouvelle smartwatch sous Tizen, alias la Gear S et je dois admettre que j’étais assez impressionnée par les améliorations sur le design et le hardware.

Certains pourraient dire que la Gear S a un look similaire aux appareils de la famille Gear, cependant, je vois qu’il est différent, et plus important encore, son gros bracelet combiné à l’écran incurvé en fait un appareil plus ‘féminin”, en particulier la version blanche. La version noire reste très “masculine”, et ce, encore plus quand le cadran sport est sélectionné. Bien que je ne sois pas une grande fan des codes strictes des genres, ils sont importants dans le monde de la mode, et je suis particulièrement contente de voir que Samsung a pu répondre aux demandes des deux genres avec un appareil unique.
Samsung lancerait la Gear S en Octobre et on s’attend à ce que le prix soit annoncé lors de la conférence de presse d’aujourd’hui. (Restez branchés pour la mise à jour de cet article)

Spécifications

  • Taille du produit: 39.8 x 58.3 x 12.5 mm
  • Poids du produit
  • Écran tactile capacitif Super AMOLED
  • Résolution 360 x 480 pixels, (300 ppi)
  • Diagonale 5cm
  • Processeur Dual-core 1 GHz Snapdragon 8226
  • OS Tizen
  • APN: non
  • Connectivité 3G, WiFi, Bluetooth 4.1
  • Stockage interne 4Go
  • RAM 0.5 Go
  • Capacité de la batterie: 300mAh
  • Capteurs: Accéléromètre, gyro, proximité, boussole, rythme cardiaque, baromètre, lumière UV
  • GPS:oui

Quoi de neuf ?

Samsung-Gear-S-01-640x426

Connectivité 3G

Tout d’abord, la principale différence avec le reste de la gamme est la connectivité 3G qui transforme la Gear S en un appareil autonome, qui peut, entre autre chose, prendre des appels sans avoir à être connecté au smartphone. Dans la galerie photos, vous pouvez remarquer le plateau de la carte SIM à l’arrière de l’appareil.

Processeur

Le processeur est un dual-core 1 GHz Snapdragon 400 (8226).

Pas d’APN

Contrairement à la Gear 2 et comme la Gear Live, il n’y a pas d’APN à bord.

Capteurs supplémentaires: GPS, Baromètre, lumière, UV et cardiofréquencemètre amélioré

Toute la “révolution” wearable a commencé avec le terme “Quantify Self” formulé par Gary Wolf de Wired Editor et Kevin Kelly en 2007. Désormais, c’est vous et votre environnement, et la course aux armements des capteurs est en route. Comme on l’a dit récemment, le future des wearable sera de nouvelles expériences utilisateurs où les informations et les actions concrètes seront déclenchées par l’environnement lui-même.
Là, on en est à l’étape où on a besoin de remplir la bête de tonnes de capteurs, et Samsung a fait du bon boulot: vous pouvez suivre vos courses à pied de façon plus précise grâce au GPS tout en sachant à combien d’UV vous étiez exposé et comment est l’atmosphère avec le baromètre. Le cardiofréquencemètre a été amélioré, ce qui est une grande nouvelle pour un appareil d’abord dédié à la self-quantification.

Nouveau design

La Gear S a un écran incurvé probablement inspiré du succès de la Gear Fit, avec une taille légèrement plus grande que les précédents modèles. Le bracelet en plastique souple est plus large et garde le système de fermeture de la Gear 2 que j’ai trouvé plus facile à utiliser que celui de la Gear Live. De plus et de façon contre-intuitive, ce bracelet plus large peut lui donner l’air d’un vrai accessoire de mode pour les femmes.

Clavier virtuel

C’est toujours plus facile d’utiliser les commandes vocales pour écrirer et envoyer des messages depuis une montre, cependant, Samsung a osé ajouter un clavier virtuel dans les apps de messagerie et email, ce qui est audacieux sur un appareil aussi minuscule.

Design industriel

Samsung-Gear-S-09-640x426

J’ai toujours été une fan du design industriel de la gamme Samsung Gear, probablement pour la qualité de l’écran et l’utilisation des structures métalliques élégantes. Le look n’est pas tout, et le gros inconvénient de la famille Gear, c’est son absence de confort par rapport à des smartwatches dont le look est moins bon. Le bracelet souple est la clé pour offrir plus de confort, et sa taille plus large la rend plus tendance.
Le bouton home est situé sur la façade avant sous l’écran et sur les deux côtés, vous pouvez voir le capteur de lumière à gauche et le capteur UV à droite. Les pins de chargement sont à l’arrière avec le cardiofréquencemètre et le haut-parleur. Le microphone est sur le côté.
[galerie photos]

Écran

L’écran incurvé 2.0 pouces Super AMOLED est superbe et délivre une très belle qualité de l’image. La résolution 360×480 est légèrement plus élevée que la Gear live qui a un écran 1.63 pouces de 320×320.

Interface utilisateur et software

L’interface utilisateur est un peu plus complexe que celle que vous trouverez sur Android Wear, cependant, elle offre plus de fonctionnalités dès le premier niveau d’interaction, ce qui évite trop de scrolling.

L’interface utilisateur bénéficie du swiping dans 4 directions

1) Swipe vers la gauche

Samsung-Gear-S-20-640x426

Swiper (balayer du doigt) vers la gauche donne accès au widget action de Samsung avec les fonctions de commandes à distance pour lire la musique sur un appareil externe, et le widget Health sur le deuxième écran.

Samsung-Gear-S-21-640x426

Health Widget avec cardiofréquencemètre amélioré

Le cardiofréquencemètre et moniteur UV sont accessibles à partir de là, avec le moniteur de sommeil, le podomètre et le traqueur d’activité pour la course à pied. (Voie photo ci-dessous)

Samsung-Gear-S-13-640x426

J’étais très contente d’apprendre que Samsung a confirmé que le cardiofréquencemètre a été amélioré pour le modèle dans la Gear Live. Le fabricant a sélectionné un capteur avec une lumière plus forte qui permet une sensibilité plus élevée pour détecter le pouls sous la peau. J’ai eu du mal à faire marcher le cardiofréquencemètre de la Gear Live à mon poignet, il marchait mieux sur l’autre côté de mon bras, et quelques fois, je devais utiliser le bout de mon doigt pour obtenir un résultat. Quand j’ai essayé le cardiofréquencemètre plusieurs fois lors du briefing, il marchait parfaitement à chaque fois. (Voir les photos)

Samsung-Gear-S-15-640x426

Samsung-Gear-S-14-640x426

2) Swiper vers la droite

Swiper vers la droite donne accès à la liste des notifications triée par applications, ce que j’ai trouvé plus pratique (et moins esthétique) que le scrolling constant que vous devez effectuer sur Android Wear pour obtenir une notification de chaque application. Une fois que vous tapez sur le menu message par exemple, vous pouvez voir la liste des notifications depuis cette application.

3) Swiper vers le haut

Swiper vers le haut donne accès au menu des applications, de là, vous pouvez facilement sélectionner une application. Les applications auxquelles on accède en premier sont le téléphone, les contacts, les messages, les emails, le calendrier et les paramètres.

Samsung-Gear-S-16-640x426

Samsung-Gear-S-18-640x426

4) Swiper vers le bas

Swiper vers le bas est l’équivalent du bouton retour.

Software et applications

Application Nike+

J’ai pu aller brièvement dans la superbe interface utilisateur de l’app Nike, bien que ça n’ait aucun sens de l’essayer sans courir (voir la video).

Application Message avec clavier virtuel

Samsung-Gear-S-17-640x426

Samsung a fait un pari osé en ajoutant un clavier virtuel sur un minuscule écran tactile. De là, vous pouvez accéder à la dictée vocale en appuyant sur l’icône microphone située sur la barre espace. Les touches marchent bien et c’est bien d’avoir de petits doigts comme les miens pour taper sur la Gear S.

Je n’ai vraiment pas eu le temps d’explorer plus les applications, je pourrais le faire plus tard, lors de l’IFA, restés branchés.

Conclusion

La bataille de la smartwatch fait rage et Samsung est certainement parmi les leaders, la Gear S est un modèle qui a été bien amélioré, que ce soit pour le design ou le hardware.

Le fabricant a certainement appris des nombreux wearables qu’il a lancé en moins d’un an, en améliorant les fonctionnalités-clé telles que le cardiofréquencemètre et l’ergonomie avec un bracelet souple et un écran incurvé qui correspondent parfaitement au corps humain.

Première smartwatch autonome de la gamme “Gear” à avoir la connectivité 3G, la Gear S comprend des capteurs et offre des fonctionnalités uniques telles qu’un clavier virtuel et le monitoring des UV. On sait que le taux de conservation des appareils wearables par les utilisateurs est assez bas, alors il faut essayer plus de choses pour voir quelles fonctionnalités apportent une vraie valeur ajoutée à la vie quotidienne des gens.

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité