Que se passerait-il si le Soleil cessait d’exister une toute petite seconde

Soleil

Partons pour une réalité parallèle quelques minutes voulez-vous ? Nous voici dans une sorte de faille temporelle qui vient d’engloutir notre soleil, nous aurions une seconde d'obscurité, un peu comme une éclipse, puis retour à la normale. Le soleil vient de cesser d’exister momentanément.

Les orbites de toutes les planètes et objets cosmiques de notre système solaire sont dues à une accélération constante vers le soleil, sous l’influence de sa gravité. La Terre, par exemple, tourne autour du Soleil à une vitesse moyenne de 30 km par seconde, en fonction de la distance à laquelle elle se situe puisque son orbite est elliptique, et non circulaire.

Si le Soleil se fait la malle, on supprime de facto ses effets gravitationnels, aussi au lieu d’accélérer sur un schéma circulaire, les objets se mettraient à se déplacer en ligne droite à vitesse constante pendant une seule seconde. Ça n’a l’air de rien et pourtant, comme chaque planète, comète, astéroïde et grain de poussière en orbite, aurait modifié sa trajectoire indépendamment des autres, sa trajectoire orbitale aurait changé de celle initiale dès que le soleil aurait repris sa place.

Certains se seraient rapprochés, d’autres éloignés. Les orbites pourraient devenir instables et les forces entre les objets plus ou moins intenses qu’à l’origine. Outre les possibilités de collision, au fil du temps, ils pourraient être éjectés du système solaire ou devenir tributaires de l’attraction d’autres corps célestes.

À plus grande échelle, la disparition du soleil entraînerait également la suppression de son champ magnétique protecteur situé tout autour de notre système solaire. Champ qui nous protège du rayonnement et des particules provenant de l’extérieur. Radiation. Ceci étant, même à la vitesse de la lumière, il faut 8 minutes à la lumière du soleil pour nous atteindre et les limites extérieures de cette barrière sont situées à peu près 84 fois plus loin. Une fois le courant rétabli, le champ magnétique sera en revanche moins capable de nous protéger de l’intensité des radiations arrivant.

« L’héliosphère est une zone en forme de bulle allongée dans l’espace, engendrée par les vents solaires. Sa limite est l’héliopause, qui délimite la zone d’influence des vents solaires, lorsqu’ils rencontrent le milieu interstellaire. » – Wikipédia.

Ce rayonnement conduirait à des aurores boréales très intéressantes dans l’atmosphère. Inutile de préciser que l’interaction avec le propre champ magnétique terrestre pourrait causer des problèmes aux satellites en orbite et aux réseaux électriques. Exactement comme le ferait une éruption solaire, mais à pleine puissance.

Moralité ? Mieux vaut laisser la lumière allumée.

carte

Tags :Sources :gizmodo
Dernières Questions sur UberGizmo Help
    1. bande de niolguis la lumiere reste la lumiere pour nos yeux vous me faite trop rigolait les guignol du monde qui ne voie meme pas le jour alor quil fait nuit noire la haut bonne nuit a vous moi je ne cherche que la fortunne,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,le reste c est du vent ou e la nuit des temps,,,,,,,,,,,,,,,,,vive la tunne ya que ca qui commande ce monde de,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,a vous de me dire

  1. Quels seraient les conséquences sur les satellites des différentes planètes si celles-ci n’avaient plus, d’un coup, une trajectoire ellipsoïdale mais une trajectoire devenue rectiligne???
    Ils continueraient à tourner autour des planètes comme si de rien n’était? Ou ça courrerait à la catastrophe? :-/

    1. Cour de physique de 1ere. La somme des vecteurs de déplacement (trajectoire rectiligne de ton bidul + accélération gravitationnelle de ta planète), résultent dans un mouvement en ellipse. Beh si elle est rectiligne, elle est rectiligne, le truc se fait la malle et c’est tout. Ça perturbera une peu, oui, le système solaire, car les corps qui y sont présent influencent les uns les autres (3ème Lois de Newton). Tu peux lire « Le chaos », par Ivar EKELAND, il y a une partie sur çà . Le plus remarquable pour la terre, serait la disparition des cycles de marrés, et sûrement autre chose.

  2. Crédit photo ?
    Non, toujours pas …

    C’est vrai que c’est donné à tout le monde de pondre une photo du soleil …
    Vous n’avez aucun respect pour le travail des autres !!

      1. Euh oui merci, on s’en doute un peu les mecs.

        Il n’empêche qu’il y a sûrement un nom et un copyright associé, et ce pour une bonne raison : ce n’est pas une photo que tout le monde peut prendre…

  3. Les aurores-boréales ne résultent pas du vents interstellaires mais des particules solaires qui rencontrent la haute atmosphère. Par ailleurs, ce n’est pas le soleil qui nous protège des radiations mais bien le champ magnétique terrestre qui nous protège des radiations… solaires!

    J’aime beaucoup de genre de petits articles d’anticipation, dommage que les informations scientifiques qu’il y a derrière n’aient pas été vérifiées.

    1. Sauf que le champ magnétique solaire protège bel et bien l’ensemble du système solaire des particules et radiations interstellaires… Mais je suis d’accord, l’article n’est pas clair.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité