Le vol MH17 percuté par un missile ?

Avion

Un rapport préliminaire édité par le Bureau de la sécurité néerlandais dévoile ce qui a causé l'accident dévastateur du Malaysia Airlines, le tristement célèbre vol MH17. La nouvelle confirme ce que beaucoup craignaient déjà.

Le rapport explique que l’avion a été abattu par « un grand nombre d’objets d’intense énergie qui ont pénétré l’appareil de l’extérieur« , ce qui a provoqué son explosion dans les airs. Il se serait « disloqué en vol« , brisé en morceaux, pour ne pas dire désintégré. Les 298 passagers et membres d’équipage à bord de l’avion ont donc été tragiquement tués.

« Il n’y a aucune indication stipulant que le crash du MH17 ait été causé par une défaillance technique ou une action de l’équipage ». La précision est importante pour alléger la pression pesant sur la Malaysia Airlines. 

Vous noterez que le rapport ne cite nullement le terme ‘missile’, pourtant tout semble abonder dans ce sens. L’avion survolait le territoire tenu par les rebelles, terre déchirée par la guerre dans l’Est de l’Ukraine, lorsqu’il a disparu le 17 Juillet. De nombreuses instances ont déjà évoqué un missile tiré par les séparatistes pro-russes. La Russie nie toute implication, et préfère blâmer les forces locales de la désintégration pure et simple de l’appareil. En substance, difficile de savoir qui est responsable…

Le rapport précise également que deux autres vols auraient pu subir le même sort funeste, toutefois les contrôleurs aériens leur ont intimé d’adopter une altitude plus élevée, probablement en raison des conditions météorologiques, les mettant de ce fait hors d’atteinte des tirs de missiles.

Tags :Sources :theguardian
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. « Vous noterez que le rapport ne cite nullement le terme ‘missile’, pourtant tout semble abonder dans ce sens.  »

    Pas d’accord. « Un grand nombre d’objets d’intense énergie » ce n’est pas « un missile ». Des balles sont des objets d’intense énergie, et je rappelle que des avions de combat ukrainiens ont été vus sur le radar à proximité du vol MH17. Des avions de combats qui, comme vous le savez, tirent des balles en grand nombre.

    1. Tu as des liens comme preuve ???? Pourquoi les avions Ukrainiens auraient tiré sur un avion de ligne sachant que chacun d’entre eux sont muni d’un code spécifique de l’aviation et même si il fonctionne pas, les pilotes de chasse doivent approcher l’appareil…et à courte distance je doute qu’ils se soient trompé

        1. Parce qu’une erreur liée à un tir de missile peut s’expliquer (décrochage et acquisition d’une nouvelle cible).
          C’est bien plus difficile avec un tir de canon … les balles ne changent pas subitement de trajectoire.

      1. Je pourrais fournir un grand nombre de liens qui étayent cette thèse, mais « des liens comme preuve », non, un lien n’est pas une preuve. Je te laisse faire tes recherches; quant aux raisons pour lesquelles des avions de chasse ukrainiens auraient abattu un avion de ligne, il semblerait que certaines puissances ne reculent devant aucun acte de cruauté lorsqu’il s’agit de défendre leurs intérêts, et isoler la Russie de Vladimir Poutine de la scène internationale semble compatible avec leurs objectifs.

  2. Aller c’est reparti pour un tour avec nos amis les complotistes… Sais tu au moins comment fonctionne un missile air sol ? E que décrivent les enquêteurs est tout a fait compatible avec un tir de missile. Un missile ne fonce pas dans l’avion mais explose a proximité en envoyant des centaines de petits éclats qui forment un cône de projection qui donne exactement ce qu’on a vu sur les photos de la carlingue…. Quand au côté voulu du tir personne n’a jamais accusé de l’avoir fait sciemment, d’où que vienne le tir c’est une erreur c’est tout. Le speech sur l’avion ukrainien c’est vraiment une blague….

    1. Je sais exactement comment fonctionne un missile air-sol, merci à mon collègue fan de DCS qui m’a tout expliqué en détails. Il y a un problème, cependant, dans l’hypothèse qu’un missile air-sol ait été tiré depuis l’ex-région séparatiste du Donetsk, aujourd’hui Nouvelle-Russie, c’est que les séparatistes n’étaient pas en possession du dispositif permettant de tirer les fameux missiles BUK. De plus, un simple tour sur la page Wikipédia de ce système de missile vous fera peut-être comprendre qu’il s’agit d’un bijou de technologie et que son maniement n’est pas exactement à la portée d’une bande de russophiles, courageux certes, mais n’ayant aucune formation pour manipuler ce genre d’engins (il y a vraiment beaucoup de boutons).
      Auraient-ils alors pu commettre une erreur en utilisant un engin trop compliqué pour eux qui n’était pas en leur possession au moment des faits ? Ça commence, là aussi, à ressembler à une théorie du complot… Non ?
      Sachez enfin qu’il ne suffit plus d’accuser quelqu’un d’être complot-quelquechose pour désamorcer une discussion qui ne va pas dans votre sens. Au mieux, vous vous couvrez de ridicule en prouvant aux lecteurs que vous brillez par une méconnaissance complète de notre Histoire, au pire, vous manquez une bonne occasion d’apprendre quelque chose.

      1. Juste pour info, un missile air-sol est tiré depuis un avion vers le s’il. Là, c’est plutôt un missile sol-air dont vous parlez tous les deux… ‘fin j’dis ça, j’dis rien hein.

      2. Boh eh… L’avion passe au dessus d’une zone de guerre et c’est un complot?
        Ton missile, pour atteindre ces altitudes c’est forcément un « gros » missile, c’est pas un trouduc avec un RPG sur l’épaule. Ensuite ce type de missile est relié à un réseau de radars et on identifie les avions, justement pour pas tirer sur n’importe qui. Mais en l’absence de réseau le lanceur est tout à fait autonome et peut dézinguer une cible qui passe dans sa porté radar. J’imagine que celui qui le possède sait aussi l’utiliser. Ca peut aller vite, un avion ennemi passe, le gars pas trop pointu accroche une cible, manque de pot c’est un avion civil qui entre dans ses radars, pis voilà…

        Bientôt on va trouver sur le net des photos de nuages en forme de Jésus autours de l’avion. Ou en forme de « 666 » :)

        1. L’avion passe au-dessus d’une zone de guerre, et c’est également un problème puisque les données publiques montrent que l’avion a changé de trajectoire pendant le vol. La route de vol classique pour ce vol passe au-dessus de la mer d’Azov, hors de la zone de combat, mais le vol MH17 a reçu l’ordre de survoler la région séparatiste.
          Là encore, une rapide recherche sur Google vous permettra de vous en rendre compte.

  3. Mais bien sur on les connais tes sites super pointus….dans le genre de reopen119? , tes infos elles viennent de la voix de la Russie ? Mdr…. Ensuite tes copains experts sur….DCS ? C’est pour rire rassure moi ? En parlant de reopen j’aimerais bien ton avis sur le 11 sep du coup puis aussi sur armonstrong sur la lune ? Et puis la bête du gevaudant et big foot on va bien rigoler. Aller retourne a ta propagande et méfies toi quand même, a tous les coups la nsa te surveille car ta l’air d’en savoir beaucoup.. C’est dangereux de nos jours…

  4. Perso je privilégierai le missile :

    – un missile sol-air (ou même air-air) est généralement pourvu d’une boucle magnétique pour détecter la proximité d’une masse métallique. Cela permet de déclencher l’explosion du missile si il passe à proximité de la cible sans la toucher en libérant quantité de shrapnels qui déchirent la structure de l’avion.
    Sur un avion de ligne, c’est radical.
    Les impacts que laissent ce genre de shrapnel sont irréguliers, contrairement aux munitions d’un canon d’avion de chasse qui laissent des trous assez uniformes. Vu les quelques photos, ça ressemble davantage à des impacts de shrapnels.

    – Du sol, un avion de ligne est difficilement identifiable sans système de transpondeur et de radar approprié (ça vole à 10.000 m quand même). Le confondre avec un avion militaire est très facile.
    Il est tout à fait plausible que les séparatistes aient voulu abattre le SU25 ukrainien qui était dans les parages et se soient gourés de cible. Ou bien que le missile ait décroché de sa cible et ait fait une nouvelle acquisition sur le vol civil.

    – Abattre un avion au canon (à partir d’un autre avion) suppose de se mettre à portée, donc d’identifier clairement l’avion. Il ne s’agirait plus d’une erreur mais d’un acte délibéré, ce qui signifierait que les ukrainiens sont aussi barbares que les gars de l’EI et seraient à classer dans la case « terroristes ».
    Je les vois mal prendre le risque d’abattre un avion civil pour mettre ça sur le dos des séparatistes. Si la supercherie est découverte, cela signifie la fin de l’Ukraine, abandonnée par l’UE et les USA. C’est un risque bien trop gros sachant que l’UE et les USA soutenaient déjà l’Ukraine.

    – sur le fait d’abattre un avion au canon. Ce n’est généralement pas la méthode utilisée vu les difficultés d’un tel tir. Le canon est utilisé pour abattre des cibles lentes comme les drones, les hélicoptères ou les cibles au sol.
    A 10.000 m et à 1.000 km/h, on préfère le missile air-air qui assure un tir réussi. Vu la vitesse des avions, les perturbations de l’air sur les munitions rendrait le tir beaucoup trop aléatoire.

    – dernier point, les boîtes noires révèlent une rupture nette des transmissions radio, ce qui collerait davantage avec une destruction par missile. Un tir au canon aurait pu laisser le temps au pilote de lancer un Mayday.
    Et dans les échanges radio, il n’est pas fait mention d’un autre avion …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité