Comment Apple a réussi à garder l’Apple Watch secrète ?

Chut

Si vous disposez d’une connexion Internet et un accès à Google, vous avez pu tout savoir des iPhone 6 et 6 Plus en effectuant une simple recherche. En revanche, l’Apple Watch est restée un mystère jusqu’à la fin. Aucune fuite. Comment Apple a pu conserver ce secret ?

Suivez Gizmodo sur les réseaux sociaux ! Sur Twitter, Facebook ou Google+ !

Un des ingrédients principaux de la réussite d’Apple, c’est cette capacité à faire le spectacle et à métamorphoser ses keynotes en shows plus qu’en conférences de presse traditionnelles. Qui plus est, ils capitalisent en délivrant les produits quasi instantanément, ce n’est pas du blabla, de la fumée que l’on oublie lorsque le produit sort 6 mois après. Il y a cette garantie, sorte d’accord tacite, qui vous assure que vous trouverez ce que vous venez de voir deux semaines plus tard, dans l’Apple Store du coin.

« Je le veux je le veux je le veux. Je l’ai » – Trop de bonheur.

dewey

Par ailleurs, Apple est le roi de la surprise, les dirigeants nous ont fait le coup de nombreuses fois. Citons l’iPad ou l’iPhone 4S (Soit, mauvaise la surprise, en l’occurrence). La Pomme sait nous prendre au dépourvu. Dans le cas de l’Apple Watch, les fuites étaient inexistantes ou fausses, Apple a certes fait la Police, et également réduit les employés des chaînes de production et également le nombre de caméras. Mais désormais, ce n’est plus suffisant.

Vous pouvez tenter d’étouffer les fuites en interne,  mais une fois les composants aux mains des milliers d’employés des usines, sans parler des intermédiaires, c’est une autre paire de manches. Il est impossible de garder un secret aujourd’hui… Alors que faites-vous ? Vous arrêtez d’exhiber le produit, puis de le vendre dans la foulée.

Je vois, je veux, j’achète !

Voilà précisément pourquoi l’Apple Watch est restée secrète. Non pas son existence, mais absolument tous les détails la concernant (design, specs, couleurs…). Vous saviez simplement qu’il y avait la possibilité qu’elle existe. Bien qu’elle soit aujourd’hui  ‘une réalité’, vous ne pouvez ni l’acheter, ni  l’utiliser. Les journalistes présents à Cupertino l’ont certes passée au poignet, d’ailleurs ce n’était qu’un prototype. En ce qui vous concerne, la montre d’Apple est encore un conte de fées. Avez-vous seulement vu passer une date ? Non.

Habile. ‘One more Thing’ ? Personne n’a vu venir la molette de la montre… C’était LE moment d’Apple, où la magie et l’effervescence de la découverte faisaient leur effet. La salle vibre, s’impatiente, voire s’excite. Une énergie que nous n’avions pas vue depuis belle lurette au demeurant.

Certes, nous avons été surpris de la forme du Mac Pro de l’an dernier, un design cylindrique excentrique… Qui ressemble surtout à une poubelle de l’espace. Il n’y a pas eu de fuites. Pourquoi ? Nous vous le donnons en mille, le jouet est sorti 4 mois après l’annonce.

 

mac pro

 

Vous avez compris ? Si un produit est suffisamment important, différenciant,  pour mériter un effet de surprise, il faut montrer un prototype.

Le plus dur est fait, mais…

Après l’annonce du Mac Pro, Apple a dû vivre sur cette seule promesse : ils seraient en mesure de produire en masse un ordinateur de bureau, où tous les composants seraient intégrés dans un élégant design arrondi. Avec l’Apple Watch, la promesse est toute autre : Elle doit être capable de devenir LA smartwatch de toute une génération de produits, certains déjà pertinents et expérimentés (Hello Moto !).

Pensez à tout ce que cette petite doit réussir à prouver à sa sortie. Qu’elle dispose d’une interface nouvelle, d’un OS flambant neuf et différenciant (sans pour autant être disruptif) ou encore qu’elle intègre des fonctions auxquelles personne n’a encore jamais pensé. Elle doit travailler en toute transparence et en toute sécurité avec des partenaires qui contrôlent tout, de votre serrure de chambre d’hôtel à votre compte bancaire. Il y a trois types de montres, chacune en deux tailles. Rétroaction tactique. Fréquence cardiaque. Écrans d’accueil animés. Suivi de remise en forme. Autonomie de la batterie. Autonomie de la batterie. Autonomie de la batterie.

Apple Watch 6

… Apple à la pression sur les épaules, au risque de décevoir.

La plupart de ces choses fonctionnent dans une certaine mesure. Les démonstrations n’ont pas manqué. La vision d’Apple est claire, mais n’est manifestement pas aboutie, sans quoi, vous auriez déjà pu passer une précommande n’est-il pas ?

Concrètement – Passez nous l’expression – La pomme a maintenant le cul entre deux chaises. De toute évidence, l’Apple Watch est suffisamment pertinente pour être exposée, elle en vaut la peine, mais parfois, la chose le plus difficile d’entre toutes est de s’assurer que vos promesses deviennent réalité.

Tags :Sources :gizmodo
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Sauf qu’en l’occurence la sortie est loin d’être imminente, la production n’a peut-être même pas commencé, ce qui limite considérablement les fuites.

  2. Ce qu’il me tarde de voir en vrai, c’est la profondeur du noir de l’écran. S’il est d’un noir vraiment profond, les designers d’apps vont pouvoir proposer des interfaces de montres « mécaniques » vraiment superbes sur cette  Watch.

  3. Perso pré-commander sans voir réellement ce qu’elle vaut, serai un simple suicide surtout que la montre n’est même pas encore en fabrication donc ça prouve qu’une chose c’est qu’elle n’est pas au point à ce jour…

  4. Ce que je ne comprends pas, c’est que l’article promet de nous explique comment apple a réussi a tenir le secret. Et l’article ne l’explique pas vraiment… U_U

    1. Sans même lire l’article, j’aurai pu te répondre. Les fuites ne viennent pas d’apple mais des sous traitant. Les montres présentées n’étant que des prototypes, elles ont été produites en interne, et donc aucune fuite n’a eu lieu (apple est très à cheval sur la sécurité dans ses locaux, au point de faire travailler des nouveaux employés sur des faux projet pour s’assurer que les vrais sur lesquels ils travailleront plus tard ne cuiteront pas).

      Du coup, pas de production de masse, pas de sous traitant, pas de sous traitant, pas de fuite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité