Et si retourner dans le temps et changer le passé ne modifiait pas le présent ?

DeLorean DMC-12 EV

Vous avez probablement déjà vu ou lu au moins une œuvre de science-fiction dans laquelle les héros effectuent et un voyage dans le passé et, sciemment ou non, le modifient pour changer le présent. Seulement voilà, il semblerait que ceci ne soit pas possible. Les modifications du passé pourraient ne pas impacter le présent...

Suivez Gizmodo sur les réseaux sociaux ! Sur Twitter, Facebook ou Google+ !

Avec la conception que l’on a aujourd’hui de l’espace-temps, il paraissait « logique » que toute modification du passé aurait des conséquences dans notre présent. Pourtant, aujourd’hui, une preuve mathématique vient mettre à mal cette croyance populaire.

La théorie de la relativité générale d’Einstein n’empêche pas les voyages dans le passé. Selon elle, il serait possible de créer un champ gravitationnel suffisamment puissant pour courber l’espace-temps sur lui-même. On parle alors de courbure spatio-temporelle fermée, CTC. Mais, selon la plupart des théoriciens, un objet qui traverserait un CTC créerait de nombreux paradoxes. David Deutch, en 1991, avait théorisé que la chose pouvait tout de même être possible si l’on pensait en terme de probabilité et non de déterminisme. Le voyage dans le passé avait alors une chance de réussir sans créer aucun paradoxe.

Ceci nous amène à l’Université de Queensland où le physicien Tim Ralph et son étudiant Martin Ringbauer souhaitaient tester la théorie de David Deutch. Ils ont donc étudié les interactions entre des paires de photons polarisés dans le système quantique. « Bien sûr, nous n’envoyons pas vraiment quoi que ce soit dans le temps mais [la simulation] nous permet d’étudier les étranges évolutions normalement impossibles en mécanique quantique. » Selon eux, cette simulation est mathématiquement équivalente à avoir un proton qui traverserait un CTC.

« Nous encodons leur polarisation pour que le second agisse comme un genre d’incarnation passée du premier. » De fait, ils font passer un photo dans un simulateur de boucle temporelle et regardent ensuite si celui-ci ressemble à celui qui n’a pas voyagé dans le temps juste avant le lancement de la simulation.

Résultat ? « le second photon à la sortie simulée du CTC était le même que celui que nous avions à l’entrée, le premier photon encodé à l’entrée du CTC. » L’expérience a été répétée plusieurs fois, toujours avec le même résultat.

Conclusion, il semblerait possible de voyager dans le passé, de le modifier irrévocablement mais de toujours exister, dans le même état, malgré le changement…

Tags :Via :Blastr
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. On voit que l’auteur n’a pas lu DBZ quand il était plus jeune, car cette théorie est très bien développée et expliquée dans le passage où Trunk vient du futur.

    Comme quoi c’est pas si con que ça DBZ! 😉

  2. Et si voyager dans le passé de modifiait qu’un certain passé different de notre ligne de temps ? Un peu a la manière de Dragon Ball avec les voyages de Trunk adulte ?

  3. Ya un truc que je pige pas.
    Tu vas dans le passé avant que tes parents ne se rencontrent, et là, tu tues ton père.
    Tu reviens dans le présent. Normalement, tes parents ne se sont jamais rencontrés et ne t’ont jamais conçu… mais tu existe quand même ?
    T’es qui ? Tu es sans repère ? Quid de tes amis ? Est-ce qu’ils te reconnaissent ?

    1. Mais ton père dans la vie A aura son propre passé, pourquoi voudrais tu qu’il change? C’est par définition « passé » tu ne peux pas revenir dessus.

    2. si tu vas dans le passé tu rajeuni ,si tu ne rajeuni pas, ton adn ne change pas , donc quand tu reviens au present , ton pere est mort ,ta mere ne doit pas savoir qui tu es mais tu devrais toujours avoir l’adn de tes parents quand meme ,

      un peu comme jesus et marie non ?

    3. T’aurais pu trouver un exemple moins violent.
      Bon, en fait, si on considère que la matière est une fonction dont la variable temps est un paramètre « pas tout à fait global », revenir dans le passé, ça revient à réussir à désolidariser le paramètre temps d’une portion limitée de l’espace (ton corps et ton vaisseau) par rapport à ton entourage. Sachant que le paradoxe EPR est couramment expliqué en supposant que certaines propriétés quantiques sont non locales (plutôt qu’en supposant qu’une communication plus rapide que la lumière est possible), je pense que la meilleure façon d’attaquer le voyage temporel est de commencer par trouver une technique permettant de confiner un bloc de matière au point d’isoler sa variable temps, et donc de la désolidariser de celle du reste du monde. Ensuite, il faut trouver le moyen d’agir sur cette variable. Bref, on doit pouvoir y arriver en utilisant la technique de Chuck : fermer les yeux et, sans respirer, compter jusqu’à 1000000 deux fois (ça c’était pour ceux qui on lu mon délire jusqu’au bout).

    4. Dans ces conditions moi j’ai toujours pensé que tu ne reviens nul part vu que tu n’existera pas …
      … Et vu que tu n’existera pas tu ne pourra pas revenir dans le passé pour tuer ton père …
      … Donc tes parents finalement vont bien se rencontrer …
      … Paradoxe …

      Mais donc selon cet article ca serait possible …

  4. Si changer le passé n’affecte pas le présent, ça voudrait dire qu’il y a une infinité de mondes parallèles…
    Puisque si on remonte d’une minute dans le passé et qu’on change quelque chose, on se retrouve avec deux mondes qui continuent à exister, avec chacun leur ligne du temps.
    Et si dans ces deux mondes, on continue à faire des sauts en arrière (et aussi dans les nouveaux mondes de 2e génération), les possibilités augmentent exponentiellement!

  5. Ce qui signifierait en gros qu’un voyage dans le passé nous enverrait dans une dimension parallèle et que revenir dans le futur nous ferait revenir dans notre propre dimension?
    Et que du coup la dimension parallèle serait modifiée. Mais pas la nôtre?
    Argggghhh! Je n’y comprends plus rien!!!

    1. Ben oui, c’est exactement ça.
      Retourner dans le passé reviendrait à créer un monde parallèle, indépendant du monde dans lequel on est issu et qui reste inchangé si on revient dans cette dimension.

      Je vois ça comme une histoire que tu écris, et puis tu t’arrêtes pour reprendre l’histoire qques pages plus tôt en modifiant le scénario.Si finalement ce nouveau scénario ne t’inspire pas et que tu reviens sur ton écrit original, « rien n’a changé »… le constat est qu’au bout du compte tu as tout bonnement généré une autre histoire parallèle.
      Ce qui est flippant dans tout ça, comme dit plus haut, c’est que ça implique directement qu’il existe une infinité de mondes parallèles ^^

      1. C’est un peu comme ça que je le prenais oui.
        Dire qu’il y a dans ces univers un où je pourrais être maître du monde.
        Rhaaaaaaa, qu’est-ce que je fais dans cette dimension?… Sliders, attendez-moiiiiiiiiiii!!!

        1. En meme temps, on peut aussi voir la chose de la manière suivante:
          on crée un monde parallèle, Ok: mais si on quitte ce monde parallèle que devient t’il ? il disparaît ou il continue à évoluer ?

          -> si il persiste cela signifie que les modifs apportées seront effectives si on décide de revenir plus tard dans ce meme monde parallèle (en prenant le « bon chemin », les bonnes coordonnées pour le retrouver).
          ->si il disparait, cela signifie qu’on ne pourra pas revenir dans ce meme monde parallèle un peu plus tard… on va donc en générer un nouveau qui sera donc toujours basé sur « la réalité » de notre monde et non pas sur les modifications qu’on a pu apporter précédemment…

          Compliqué tout ça ^^

      2. Ce n’est pas flippant, au contraire. Je trouve cela plutôt intéressant et intellectuellement stimulant. La théorie des univers parallèles ou multivers existe depuis longtemps maintenant (Stephen Hawkins s’y est lui-même intéressé) . En réalité l’Univers ferait partie d’un multivers où d’autres Univers coexisteraient. On peut donc imaginer que ce multivers peut réaliser contenir tout ce qui est possible et inimaginable.

  6. « De fait, ils font passer un photo dans un simulateur de boucle temporelle et regardent « … Et si tout simplement le simulateur ne marchait pas?

  7. Voyager dans le passé… Et dire que certains croient cela encore possible…
    Ils ont regardé trop de films…
    On peut éventuellement « observer » le passé, et ça s’arrête là.
    Oui, c’est terre à terre, sans humour, mais il faut arrêter les bêtises.

    1. Je trouve ton raisonnement. Ken arrêté …

      Au moyen âge des mecs comme toi disaient que la terre était plate, que l’homme ne pourrait jamais voler …

      À moins d’avoir réellement étudié le sujet (ce qui est loin d’être le cas) on ne devrait jamais raisonner de manière aussi fermée …

      Et même en ayant étudié le sujet, étudié par rapport à quoi ? Nos connaissances actuelles ?
      Ces même connaissances qui vont grossir au fur et à mesure de nouvelle découverte …

      Nan … dire que c’est impossible à l’heure actuelle je suis d’accord.
      Dire que celà ne sera jamais possible je ne suis pas d’accord, et peut importe que ce soit vrai ou pas, c’est le raisonnement fermé qui me pose problème …

  8. Je ne suis pas spécialiste, donc susceptible de dire des conneries, mais il me semble que la relativité valide le concept de voyage dans le temps, mais uniquement dans le futur. Et que le concept de courbure spatio-temporelle fermée s’en éloigne de beaucoup et repose sur une cascade de théories douteuses.
    En gros voyager dans le futur est bien validé tandis que le voyage dans le passé est très hypothétique et pourrait être impossible.

    D’ailleurs le voyage dans le temps « classique », ou « vers le futur » est appliqué tous les jours, même nos téléphones calculent régulièrement le voyage vers le futur mieux qu’une DeLorean de 1980:

    les signaux GPS contiennent l’heure exacte donnée par l’horloge atomique qui est dans le satellite, cela permet de connaitre la distance du satellite par rapport au récepteur. Avec plusieurs satellites et un calcul de trigo on connait sa position.
    Sauf que la distance et la vitesse du satellite – relative – a nous fait que le signal a un léger décalage dans le temps. Le satellite et le récepteur ne sont pas dans le même « présent ». Un calcul est alors effectué dans le récepteur qui corrige ce décalage dans le temps – et qui repose sur le principe de la relativité – pour pouvoir nous positionner plus précisément.

  9. Si le voyage dans le temps avec l’hypothèse d’un seul axe spatio temporel était crédible, nous aurions sans doute déjà eu droit à notre terminator ou encore mieux on pourrait avoir l’idée d’éviter toutes les catastrophes du passé en envoyant une copie de wikipedia à notre version du passé (et donc on serait au courant)…

    L’hypothèse d’un multivers est quand même bien plus crédible, cependant la question serait est ce que si l’on envoi quelque chose dans le « passé » (autre univers) son retour s’effectue dans la même dimension que l’initial ou dans une 3eme qui est différente ?

    L’expérience semble montrer que quelque chose revient par contre est ce que c’est vraiment le même…

  10. La relativité générale n’interdit pas le voyage dans le temps………..futur, oui (voir paradoxe de Langevin), mais je ne pense pas quelle permette le retour dans le passé, le Deuxième principe de la thermodynamique veille au grain. Il faut attendre les résultats de l’expérience bicep2, pour pouvoir corroborer la théorie de l’inflation et par delà, l’hypothèse des univers parallèles (qui soit dit en passant seront totalement déconnectés du notre). Il y a eu une expérience faite en 2011, à Hong Kong, qui a démontré exactement le contraire de celle citée plus haut.

  11. A mon avis, ces deux chercheurs ont joué à Bioshock Infinite : d’où l’infinité d’univers… je suis assez d’accord avec ça en tous cas.

    @jmjm : en 1800, nombreux devaient être les gens qui pensaient la même chose que toi à propos des voyages dans l’espace ! Tu vois à court terme! mais imagine les progrès/découvertes qu’on aura faits dans 100 ans… ou 200 ans… (si on est encore là)

  12. C’est curieux, en lisant les commentaires j’ai repensé à la théorie de Terry Pratchett (Les Annales du Disque Monde).

    En partant du principe qu’il n’y a pas de déterminisme (le futur n’est pas écrit, nous n’avons pas de destin) … le futur se présente alors sous une infinité de probabilités qui dépendent toutes des multiples choix que chacun d’entre nous peut ou ne peut pas faire.

    Pratchett pose l’hypothèse qu’il existe une période élémentaire indivisible de temps (comme il existe des particules élémentaires pour la matière) et qu’à chacune de ces périodes, l’Univers est détruit et reconstruit en prenant en compte tous les choix qui ont été faits.

    Ainsi on peut voyager dans le futur mais ce ne sera qu’une des infinies possibilités de futur … impossible de savoir donc si ce qu’on va découvrir se réalisera vraiment.
    On peut également revenir dans le passé et le modifier, mais l’Univers étant reconstruit à chaque période, les modifications faites dans le passé n’auront plus aucun impact sur leur futur.

    1. Haaa un fan de pratchett, un des plus grands auteurs vivants :)
      Mais ouais le multivers semble quand même le plus probable,
      bon y a plus qu’à trouver la grande A’tuin et on rigolera bien

  13. L’une des règles élémentaires quand tu voyages dans le passé est de ne surtout pas modifier l’histoire car ça modifierait le futur et donc l’existence du voyageur qui serait le seul à garder le souvenir de son époque. Donc si des personnes du futur venaient à notre époque, elles feraient en sorte de juste observer et ne surtout pas intervenir.

    1. merci ô grand sage pour ton commentaire éclairé et surtout très argumenté : au début du siècle dernier, d’autres sages dans ton genre décrétaient que l’homme ne pourrait se déplacer à plus de 100 Kms/h sans subir de graves dommages physiques, ou qu’un objet plus lourd que l’air ne pourrait pas voler, etc etc … d’autres avant n’admettaient pas que la terre tourne autour du soleil plutôt que l’inverse .. à chaque époque, y’a plein de choses qu’on a pensé impossible qui ont finalement été réalisées plus tard : la Vérité c’est qu’on en sait rien, donc affirmer péremptoirement que telle chose est ou n’est pas possible, c’est pas possible !! 😀

      1. T’emballe pas. C’est pas si grave.

        Alors voilà mon argumentaire.
        On parle de faire voyager une personne dans le temps. Donc de la matière.
        Or on née d’assemblages d’atomes. Va donc savoir d’où ils provenaient avant notre naissance (la bouffe évidement, mais plus que ça : terre, air, mer, etc…)
        Si on revenait dans le temps il faudrait reconstituer un homme actuel avec des atomes présents de la passé. Et où piocherait-t-on ? Peut-t-on vraiment cloner une personne en la reconstituant à un autre époque ? Et son vécu, ses souvenirs ?
        Sans compter qu’il faut déjà avoir accès à un autre temps.
        …si il existe. Pour moi le temps n’existe pas. C’est une invention de l’homme. Tout n’est qu’un brassage atomique. Rien de plus.

  14. vaste question que les implications et les conséquences d’un hypothétique voyage temporel. Pour ma part c’est la théorie imaginée par David Gerrold dans « l’homme éclaté » qui m’a le plus séduit : l’univers est en fait multivers, une infinité de mondes parallèles qui suivent chacun l’infinie des possibles. A chaque choix possible existe un univers qui exploite chaque possibilité de ce choix. Voyager dans le temps reviendrait donc à voyager dans ces univers parallèles et le voyageur quitterait donc « son » univers pour voyager dans un univers alternatif et revenir dans un univers parallèle, puisque dans son univers d’origine (qu’il a quitté à jamais) il n’a PAS voyagé dans « le temps », mais tellement semblable au sien que la différence n’est pas perceptible. Dès lors, tout les paradoxes inhérents au voyage temporel sont évacués, y compris la possibilité de se rencontrer soi-même, un « soi-même » identique ou complètement différent, genre en version féminine, plus jeune ou plus âgé, par exemple. Je conseille ce roman à tous ceux qui aiment les romans de voyages temporels, mais aussi à ceux qui reprochaient à ce genre de SF les « facilités » scénaristiques plus ou moins convaincantes pour contourner ces fameux paradoxes : c’est LE roman de voyage dans le temps pour ceux qui n’aiment pas les voyages dans le temps !!

  15. Mais alors, si on par 1 heure dans le passé et qu’on tu le « nous » du passé, on ne peux pas retourner dans le passé pour tuer le « nous »du passé donc le « nous » du passé va vivre et va tuer l’autre « nous » du passé et vive-versa. Donc retourner dans la passé ne change rien mais crée une multitude de paradoxe et sa change mais sans changer.
    Par contre, si on retourne dans le passé et que on tue notre petite-copine, par accident bien-sur et puis qu’on envoi l’autre « nous » dans le passé au même moment où on l’a fait, il verra le « nous » original tué notre petite copine sauf que le « nous » original ne doit pas exister donc le « nous » du passé ne devrait pas exister car le « nous » original nexiste pas et donc ne retourne pas dans le passé. En conclusion, si rien ne change, tous change !
    3e théorie, si tu t’achéte une voiture et que t’envoi cette voiture au toi du passé, tu n’achétera pas la voiture car tu l’aura déjà eu avant mais tu n’envoi pas la voiture dans le passé et donbc tu l’achéte et tu l’envoi dans le passé mais tu l’aura donc déjà eu. Donc, si tu pars dans le passé, tu changera tous, mais tu gardera tout.

    Donc changer le passé créé un paradoxe.
    Le simulateur avait raison, mais avait tort aussi.

  16. Ecouter on ne peut changer le passé car par exemple :
    Si a 10 ans votre mère est morte puis qu’a 20 ans vous découvrez comment voyager dans le passé et que vous y aller et que vous sauver votre mère .
    Alors du coût votre mère ne meurt pas et a 20 ans vous n’avez pas besoins de voyager dans le passé donc vous ne le faite pas et si vous ne le faite pas votre mère ne sera pas sauver et donc elle mourra a vos 10 ans !
    Ainsi de suite !
    Ps: G 14 ans donc désoler si vous ne comprenez pas trop ce que je dit .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité