Yahoo ! 250 000 dollars par jour s’ils ne participaient pas au PRISM

Menace

Au moment où nous avons appris l’existence du programme PRISM de la NSA (vaste projet d’espionnage massif du monde entier sous couvert de la lutte contre le terrorisme), nous nous demandions si les géants de l’univers IT avaient sciemment partagé nos données. Voici comment Yahoo ! a été contraint de participer à cette mascarade

Suivez Gizmodo sur les réseaux sociaux ! Sur Twitter, Facebook ou Google+ !

Selon les documents du Washington Post, corroborés par un billet de blog, rendu public aujourd’hui par Yahoo, le gouvernement américain a approché la société en 2007 pour lui demander les métadonnées de ses utilisateurs.

Une demande sans précédent: Le gouvernement des États-Unis demandait sans mandat des renseignements sur une unique personne. L’instance ordonnait purement et simplement la livraison de données concernant des cibles situées à l’extérieur des États-Unis, qu’ils soient étrangers ou américains.

Yahoo ! a refusé à plusieurs reprises, allant jusqu’à citer les lois fondamentales régissant les Etats-Unis. Les dénégations répétées, ainsi que la menace de perdre 250 000 dollars par jour, ont obligé Yahoo ! à se conformer aux ‘demandes’ de la NSA.

Ces faits sont issus d’un panel de 1500 documents relatifs à la bataille juridique menée par Yahoo ! Il est donc possible que nous entendions parler d’autres entreprises de haute technologie, littéralement menacées par le gouvernement, et de leurs moyens de lutte. A en juger par ce que nous avons appris aujourd’hui, Yahoo vous a défendu jusqu’à ce qu’il ne puisse plus se le permettre.

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Slt j aime les démocraties comme les USA en gros tu fais ce qu on te dit sinon tu as l obligation de payer 250000 dollars par jour ça s apparente plutôt à une dictature déjà que leurs banquiers ont escroqué la planète avec les subprimes et aucun n est en prison

    1. c’est pas une démocratie, c’est une oligarchie ploutocratique. En gros tu choisis tes maîtres par l’élection qui eux même ont été sélectionné auparavant pour servir les intérêts des gens riches. Si tu critique la démocratie inexistante, tu n’auras jamais la chance de la voir. CQFD

  2. Je comprends pas cette histoire de 250.000 dollars/jour, pourquoi Yahoo devrait payer? Ils ont quelque chose à se reprocher ou quoi? Le gouvernement a besoin d’une bonne raison pour qu’ils doivent payer cette « amende »

  3. je trouve l’article, utilisant la critique facile et démagogique: (vaste projet d’espionnage massif du monde entier sous couvert de la lutte contre le terrorisme)
    Le procédé des écoutes PRISM est loin d’être clair, transparent et démocratique, on peut s’interroger, sur l’état du monde, lorsque ‘les fous de Dieu’, (quelques soient les Dieux), les ultra-violents, les fonds vautours, ou les fascistes déguisés en défenseurs du petit peuple, peuvent communiquer sans possibilité d’interception.
    Il me semble que les auteurs des réponses aux positions démagogique (mais schizophrènes) auraient intérêt à se sortir de derrière leurs écrans, et d’aller respirer les joies de la démocratie, à l’est de l’Europe, au Moyen-Orient, ou dans les « Zones libérées », par les califats de type BokoHaram.
    Les contrôles de vitesse sont utiles pour prévenir les conduites à risque, le contrôles et examens de santé pour éviter la maladie et sa propagation, les contrôles de niveau scolaire, pour permettre à un étudiant de s’orienter, la surveillance des pratiques des FAI est nécessaire pour préserver la neutralité du Net, les articles de ce site par leurs analyses, leurs critiques, leur ‘contrôle’ de ce qu’un produit promet et de ce qu’il fait nous amènent à mieux choisir nos outils
    Tout ça est utile, là où je vous rejoins, c’est sur la méthode de contrôle via PRISM qui est détestable, mais évitez de sombrer dans l’idiotie en refusant la surveillance en bloc, comme des enfants gâtés

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
    1. C’est justement l’inverse.
      Préférer la liberté à la sécurité n’est pas être un enfant gâté.
      Besoin de citer Georges Washington ou non ?
      Que les extrémistes fassent leurs trucs d’extrémistes, les fascistes leurs trucs de fascistes, qu’ils soient surveillés ou non, ils ne changerons pas. Donc qu’on laisse les gens tranquille sans écouter h24 leurs conversations téléphoniques sous des prétextes véreux.

      1. Oui, je veux bien que tu me citer Washington, je pourrai répondre, ‘Michel Foucault’ , ou B.Franklin : « Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité
        ne mérite ni l’un et l’autre et finit par perdre les deux » ou Lénine, « la confiance n’exclut pas le contrôle elle s’en nourrit »
        Ce que je voulais dire, c’est que sous conditions, de clarté et de transparence, j’accepte d’ouvrir mon Pc, sur une demande justifiée, que d’avoir 7 morts à Toulouse
        Je ne fais pas de calcul entre sécurité et liberté, lorsque je suis sur ma moto, je sais que ma sécurité conditionne ma liberté de mettre la poignée dans le coin, je sais que le piéton s’attend à un libre passage au feu vert pour lui, et donc j’accepte le contrôle (et la sanction) si besoin d’autorités clairement identifiées et au rôle précisément défini
        Là ou je parlais ‘d’enfants gâtés’ c’est de passer son temps à râler, alors qu’on ferait mieux de la passer à chercher à améliorer les choses

    2. @Yovo

      Une pensée de mouton ça, si t’aime être espionné, ça ne regarde que toi. C’est pas avec des pseudo conflits créé par les occidentaux que tu peux justifier que c’est bien ce que fait la NSA, PRISM, la DGSE, etc …

      Quand tu dit démocratie, parles tu vraiment de la France, les USA, l’Europe ??
      Il s’agit d’une démocratie représentative, ce n’est pas le peuple que décide, mais le CAC40, les banques.
      Donc limite …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité