Google veut tester des drones pour transmettre le WiFi !

Drone

Vous doutiez de l'intérêt de Google pour les drones ? Après avoir testé des drones de livraison dans le cadre de son projetWing, la société a aujourd'hui demandé l'autorisation à la FCC de tester de nouveaux joujoux... Visant à fournir un accès Internet dans les zones les plus reculées de la planète.

Google ne peut pas transporter d’eau ou de médicaments, mais il peut pour l’heure tenter d’apporter Internet dans le monde entier. Nous avions vu les prémisses de cette initiative se pointer avec le projet Wing.

« Voici donc un concept qui porte bien son nom et qui a d’ailleurs été testé en Australie. Il apparait que le groupe Internet s’intéresse à la conception et à l’exploitation de drones. Pour l’heure, les joujoux seraient destinés à livrer des colis dans des régions reculées mais la compagnie n’exclurait pas non plus de s’attaquer à des zones plus denses. »

drone

Retour en avril, où déjà, Google rêvait de toucher les étoiles afin de permettre au monde entier d’accéder à Internet ! Un joli rêve dans lequel le géant était prêt à investir. Pour preuve, il s’était offert Titan Aerospace, connu comme étant le spécialiste ès drones solaires. Il est donc temps de récolter l’usufruit de ce rachat, la firme prévoit de fusionner les drones et le projet Loon, qui vise à envoyer des ballons en haute altitude pour littéralement couvrir le monde de WiFi.

Si l’on en croit la requête présentée à la FCC, les tests de drones vont durer pendant 180 jours à partir du 6 Octobre 2014, de Albuquerque jusqu’au sud de Santa Fe, Nouveau-Mexique. Pour ce qui est de leur fonctionnement à proprement parler, nous n’en savons pas grand chose, si ce n’est que Google prévoit une transmission à des fréquences de 910 MHz à 927 MHz et de 2,4 GHz à 2,414 GHz.

Tags :Sources :arstechnica
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Et ils vont aussi nous vacciner à distance, faire la cuisine….
    Toujours sympa de lire n’importe quoi.
    Ça occulte les info intéressantes !
    Cultivons l’idiot et la pensée unique !!!

  2. Je ne comprends pas trop l’interet, en gros c’est une antenne deportee qui marchera que le temps de l’autonomie du drone ou de la baterrie du relais embarque. A la rigueur si c’était un balon a l’helium a faible prise au vent et qui se stabilise avec un système tri-quadri moteur pourquoi pas, mais je vois pas trop l’interet a part pour les nomades.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité