Record du monde de la plus vaste collection de Comics

LargestComicsCollection

Les Comics ont battu différents records ces derniers temps. Ainsi, après le numéro de Superman le plus cher au monde, voici qu’un homme bat le record de la collection de Comics comptant le plus de numéros.

Suivez Gizmodo sur les réseaux sociaux ! Sur Twitter, Facebook ou Google+ !

La nouvelle édition du Guiness des records vient de paraitre et avec elle, de nouveaux records plus ou moins atypiques. Bob Bretall, un californien de 52 ans, peut pour sa part se targuer d’être le plus grand collectionneur reconnu de Comics.

Sa collection a démarré avec Amazing Spiderman #88 alors que Bob Bretall n’avait que 8 ans. En mai 2014, le Guiness des Records lui a reconnu le titre de « Champion du monde » des collectionneurs de Comics avec 94 268 numéros différents. A propos de la valeur de sa collection, Bob Bretall répond :

« Je ne vendrai jamais aucun de mes comics. Je les léguerai à mes enfants quand le moment sera venu et ils pourront ensuite en faire ce qu’ils veulent (mais j’espère qu’ils en garderont au moins quelques uns pour le souvenir).

Tags :Via :Blastr
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. mais j’ai été collectionneur de bande dessinée par le passé et je peux vous dire que c’est quelque chose qui rend très malheureux.
    C’est une passion qui prend beaucoup de place et de volume dans un appartement.
    Surtout que l’on ne lit pas tant que ça les bandes dessinées tout comme la lecture des DVD ça prend de la place et ce n’est pas consulté en permanence.
    Ensuite ça coûte cher. Très cher.
    Et le pire du tout c’est lorsqu’on abîment par inadvertance un album ou une page. C’est très rageant et frustrant.
    La passion de la bandes dessinées vous possède, ce n’est pas vous qui possédez la bandes dessinées.
    C’est très encombrant et encore une fois cette lourdeur vous handicape pour les déménagements.
    Malheureusement, aujourd’hui aucune solution universelle de livres numériques et de bande dessinée n’existe. Il faudrait un format comme ultraviolet pour les films.
    Même si ultraviolet ne percera jamais à cause du piratage et des offres légales de VOD car à la base c’était une bonne idée.
    Pour la bande dessinée ce sera pareil car il existera toujours un éditeur voulant tirer la couverture à soi. Jamais tous les éditeurs de bandes dessinées ne se mettront d’accord pour proposer un format et une bibliothèque universelle avec des livres et des bandes dessinées disponible en permanence et à vie.

    1. contrairement à d’autres personnes je réfute l’idée que la musique et les films soient liés à un support physique. Car la musique et les films n’ont jamais été des objets. Alors certaines personnes vous diront qu’ils refuse de regarder des films ou d’écouter de la musique autrement que sur des supports disque car ils ne peuvent pas supporter le streaming et la VOD.
      Mais pour moi proposer des films et de la musique sous forme d’objet et d’édition collector est une aberration et c’est le paroxysme du matérialisme. On ne pouvait pas faire autrement avant mais maintenant avec l’avènement de l’Internet et du haut débit tout est possible. Continuer à acheter des films et de la musique sous formats physiques ou comment jouer le jeu des industriels qui essayent de vous vendre des objets rares à tout prix est très chers.
      Je prône la dématérialisation de tout ce qui peut l’être la bande dessinée en faisant partie.

    2. Toute collection aliène. Les éditions Atlas, c’est le mal.
      Faire du gras chez soi, en stockant quoi que ce soit, c’est débile.
      Beaucoup de gens qui vivent dans la moitié de leur surface habitable parce que le reste, c’est du bordel, du stockage à la con jamais touché.
      Il faut déménager tous les 10 ans au maximum, je veux dire « déménager soi-même » (pas confier ça à des pros qui déplacent), et ne garder que l’essentiel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité