Le premier moyen de transport sans conducteur aux États-Unis est prévu pour 2017

Transport sans conducteur

Les transports en commun ont tout - ou presque - à gagner à être automatisé, comprenez par là, à se passer de conducteur. Gains en fréquence, en sécurité, en efficacité tout simplement. Pourtant, il est difficile de les mettre en place. À Honolulu, le premier système sans conducteur des États-Unis verra le jour en 2017.

Le « Honolulu Rail Transit Project » est en chantier depuis 2011. Avec ses 5,2 milliards de travaux, ses 32 km de ligne et ses 21 stations, ce train surélevé devrait permettre de désengorger le trafic difficile de la côte Sud d’Oahu – la troisième île de l’archipel par la taille et la plus peuplée -.

Une fois opérationnel en 2017, ce sera donc le premier moyen de transport autonome du pays, et même s’il est chaleureusement accueilli, il y a malheureusement très peu de chances d’en voir d’autres aux États-Unis, surtout dans les grandes villes, la faute à des lobbys puissants – on pense notamment aux taxis à New-York ou San Francisco – et à des coûts de mise en œuvre très élevés.

Pourtant, ces métro ou tramways sans conducteur ont déjà été déployés, avec succès dans certains pays. La plus vieille et plus utilisée des lignes du métro de Paris par exemple a été automatisée en 2012. On en trouve en Asie et la ville de Riyadh, capitale de l’Arabie Saoudite, est en train de bâtir un système entièrement automatisé.

Tags :Via :Gizmodo
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. A Paris, ligne 14 depuis 1997, et ligne 1 plus récemment (1e ligne anciennement à pilotage humain à devenir automatique, ce qui est également un exploit d’un point de vue technique). D’autres à venir, et effectivement, il y en a d’autres automatisés depuis bien longtemps dans plusieurs villes Françaises.

    1. Exact le Metromover de Miami est sans conducteur (encore un titre erroné…).
      Pour ceux qui troll « Ah ils sont en retard ces Américains! Nous à Trifouillis les oies on l’a depuis 5 ans! » il faut savoir que les américains utilisent vraiment beaucoup plus leurs voitures que les Français, ce qui rend le marché des transports en communs moins développé. 😉

  2. Comme certains l’ont déjà dit, cela existe depuis 1983 à Lille. Il s’agissait à l’époque du premier métro à utiliser la technologie VAL. De plus, cette dernière a été créée sur le sol français par un professeur français d’université française (Professeur Gabillard – Université Lille 1) donc un peu de chauvinisme pour un tel article ne ferait pas de mal. Là on dirait que vous annoncez une révolution dans les transports en commun… (Comme lors du lancement d’un nouvel Iphone ah ah ah)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité