Réinventer la photosynthèse pour faire pousser davantage

Photosynthèse

Petit retour sur les bancs de l'école : la photosynthèse est le processus qui permet notamment aux plantes de synthétiser de la matière organique en utilisant la lumière du soleil, autrement dit, de se développer. Pour pouvoir produire plus et plus rapidement, des scientifiques viennent de faire une deuxième découverte pour améliorer drastiquement l'efficacité du procédé.

Si la photosynthèse est un processus vraiment étonnant, les plantes ne sont pas vraiment maitresses en la matière. D’ailleurs, la majorité des cultures que nous mangeons utilise le type de photosynthèse le plus lent – parmi les deux qui existent -. Les scientifiques espèrent bien leur donner un gros coup de pouce en améliorant l’efficacité du tout – le gain pourrait alors être de 36 à 60% -.

Pour ce faire, les chercheurs se sont intéressés à d’autres grosses utilisatrices de photosynthèse, les cyanobactéries. Celles-ci sont bien plus rompues à l’exercice. Le tout s’opère en trois étapes : 1) des protéines créent un compartiment dans la cellule pour emprisonner le dioxyde de carbone, 2) une enzyme présente dans ce compartiment convertit ce dioxyde de carbone, 3) les cellules utilisent des « pompes » dans leurs membranes pour amener le CO2 à l’intérieur de celles-ci.

Après avoir inséré des gènes de la photosynthèse de cyanobactéries dans du tabac – une plante très commune en laboratoire -, la première étape fut réussie il y a quelques mois. Aujourd’hui, la deuxième vient d’être répétée. Ne reste donc plus qu’à percer le mystère de la troisième et à faire fonctionner les trois ensemble dans une cellule pour envisager des super-plantes, capables de pousser bien plus rapidement et efficacement.

Tags :Via :Gizmodo
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Améliorer de 100% la captation du CO² par toutes les plantes connues … ça pourrait nous aider à réduire la concentration de CO² autour et dans les grandes agglomérations .

  2. Il a été démontrer en labo, que sous cloche avec un contrôle du % de CO2 de 10 % superieur à la normal atmosphérique, la vitesse de croissance du plan de tomate était fortement supérieur que la normal; soit le % de C02 contenue dans l’air est un facteur direct de croissance de toute la flore utilisant la photosynthèse, par conséquent, si il y a augmentation de Co2 dans l’air la flore terrestre rééquilibre le tout en le synthétisant grâce à la photosynthèse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité