Comment dévier un astéroïde qui menace la Terre ?

asteroid

Si un astéroïde d’ 1 km de diamètre tombait sur la Terre, il détruirait toute trace de l’humanité. Un astéroïde de 50 mètres seulement, comme celui qui est tombé en 1908 au-dessus de Toungouska,  en Sibérie, a soufflé près de 2000 km² de forêt en explosant. Imaginez un peu les dégâts que cet astéroïde aurait pu causer au-dessus d’une ville importante.

La menace est d’autant plus importante et réelle que chaque année, les scientifiques découvrent des astéroïdes qui frôlent la Terre, et comme le météore de Tcheliabinsk qui ne faisait que 15 mètres de diamètres et qui a blessé plus d’un millier de personnes.

Les scientifiques ont donc imaginé plusieurs moyens pour tenter de dévier un astéroïde. La première chose à faire, c’est de les inventorier, mais la NASA a annoncé en septembre qu’elle n’avait identifié que 10% des astéroïdes de plus de 140 mètres, 3 fois plus gros que celui de Toungouska.

Si jamais on arrive à repérer un astéroïde menaçant, les scientifiques ont imaginé des solutions pour le dévier. La première est d’utiliser des impacteurs qui exploseraient sur l’astéroïde, mais la déviation de l’astéroïde est risquée, puisque de nombreuses lois physiques sont en jeu. Et on pourrait orienter l’astéroïde dans une direction que ne nous conviendrait pas.

Autre méthode, faire exploser des bombes nucléaires juste à côté pour que l’onde de choc pousse légèrement l’astéroïde, mais encore une fois, le moment de l’explosion doit être très précis. Et l’envoi d’ogive nucléaire dans l’espace est interdit pour des raisons évidentes de sécurité. Une dernière méthode consiste à envoyer une sonde avec un grapin qui tirerait sur l’astéroïde et modifierait sa trajectoire.

Et pour finir, il y a cette dernière méthode, ma préférée et certainement aussi la plus élégante présentée dans cette vidéo.

Ce serait dommage que l’humanité finisse comme les dinosaures.

Illustration d’artiste: NASA 

Tags :Sources :NASA
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. En faisant exploser quelques bombes nucléaires sur terre, ça va la dévier de sa trajectoire et ainsi elle évitera la collision avec l’astéroïde.
    L’avantage de cette méthode c’est qu’il n’y pas besoin de fusée surpuissante (et polluante) pour envoyer des bombes ou des satellites sur l’astéroïde qui est forcément loin (autrement ce serait trop tard pour dévier).

  2. Tout ce qui est dit ici est faux, mais idéal pour augmenter les revenus des pubs.

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
    1. C’est ça on fabrique une fusée et on met tout les publicitaires dedans. On balance la fusée sur l’astéroïde, et quand l’astéroïde viendra se cracher sur la terre, on pourra le bloquer avec AD Block… LOL :-)

  3. Une solution évoquée: satelliser un gros miroir pour éclairer l’astéroïde. La « pression » de la lumière va dévier l’objet de sa trajectoire originelle et donc nous éviter.
    Bon, cette solution n’est valable que si le bolide est repéré quelques années avant qu’il ne nous percute.

  4. Moi javais pensé à une sorte de grosse épuisette spatiale qui, capturerait l’astéroïde puis 2 fusées attachées de chaque coté l’emmeneraient au loin. Ou alors un super trampoline. Chhtoing ! Mais la solution vidéo est très satisfaisante.

  5. Le truc certain, c’est qu’on n’est pas capables de faire quoi que ce soit aujourd’hui dans un délai utile.
    On n’a aucune présence permanente efficace dans l’espace hors orbite terrestre ou lunaire.
    Il faudrait qu’on ait au moins une dizaine d’engins, dotés d’un sérieux télescope et d’une capacité d’action, parcourant en permanence le système solaire (en utilisant l’attraction des planètes pour l’essentiel, mais embarquant aussi plusieurs moyens moteurs, lents et rapides, permettant de corriger/programmer leurs trajectoires). Idéalement, les moyens rapides seraient attachés à un sous-ensemble détachable (en cas de besoin d’action rapide) doté d’une charge nucléaire. Pour dévier un objet de 1km de diamètre de quelques nano-degrés (ce qui serait suffisant si on s’y prenait assez tôt), quelques kilotonnes suffiraient.
    « Pourquoi la Nasa n’a-t-elle cartographié que 10% des météorites géocroiseurs ? » … a-t-elle déjà trouvé matière à cogiter sérieusement ? A-t-on les moyens (scientifiques) de modéliser de façon fiable toutes ces trajectoires ? Avec quelle erreur ? Pour combien d’années ?
    Si ça se trouve, ce genre d’inventaire n’a aucun sens vu les erreurs et vu la probabilité que l’objet en question vienne de tellement loin qu’il n’est pas du tout détectable « sur un tour précédent ». J’imagine qu’on doit voir/détecter/calculer assez correctement les objets qui passent entre la terre et le soleil de temps en temps … mais pour les autres … ??? L’astéroide qui se balade « habituellement » au-delà de la ceinture de kuiper … et qui revient pour nous taper directement … est indétectable.

  6. Personnellement je me contrefiche de la menace que peuvent représenter les astéroïdes pour l’humanité imbue d’elle même. Nous nous préoccupons plus du sort d’une humanité complètement inutile que des milliers d’espèces dont nous avons causé l’extinction. Je demanderai donc simplement quel peut être l’intérêt de dévier un astéroïde qui risquerait d’entrer en collision avec la Terre. Pour moi il n’y en a aucun. L’humanité est condamnée à disparaître un jour ou l’autre à moins que le transhumanisme nous dote de l’immortalité et si l’espèce s’éteint comme celle des dinosaures, c’est que tel était son destin. Ce qui est certain c’est que nous faisons bien davantage par nous-même pour provoquer cet évènement que n’importe quel catastrophe très improbable malheureusement de film hollywoodien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité