Acculé par la police, il discute de la situation via Whisper

Whisper police

À l'heure où les réseaux sociaux et les services de messagerie instantanée sont légion, il n'est pas rare de les voir utilisés dans des situations plutôt insolites. On se souvient par exemple des petits malins qui narguent la police sur Facebook. Cette fois, les autorités sont entrées en relation avec un homme via l'application Whisper.

C’est la chaîne Dallas NBC qui rapporte l’affaire. À l’origine, un problème en pleine rue à un stop de Grand Prairie, au Texas. Un homme tenait des propos sans équivoque, menaçant notamment la police, sur Whisper – une application de messagerie instantanée anonyme -. Les équipes de modération en place ont remarqué ces messages et sont entrés en contact avec cet homme. L’employé de Whisper Josh Chavers a ainsi pu échanger directement avec lui via l’application.

Dans les images ci-dessous, quelques extraits de cette conversation peu ordinaire – l’homme déclare notamment vouloir que la police le tue pour prouver à quel point ils sont fous -. Neetzan Zimmerman, créateur de l’application se rappelle : « Nous avons prévenu les autorités comme le demande notre politique d’utilisation avec les utilisateurs évoquant des activités potentiellement illégales, et nous avons aussi contacté l’individu qui a bien voulu parler avec nous. »

Whisper policeWhisper police

Sur un autre réseau social – celui avec un grand F par exemple -, ses messages seraient très certainement passés inaperçus. L’homme a fini par être interpellé.

Whisper police Whisper police Whisper police

Tags :Via :Gizmodo
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. fait divers devenu banal aux states mais qui reste soft comparer à celui où un homme a tué sa femme et posté en live sur les réseaux sociaux des photos de celle-ci étendue sur le sol dans une mare de sang.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité