Attention, ce SSD va s’auto-détruire !

SecureDrives SDSR

Le perte de fichiers personnels stockés sur un ordinateur est une chose tragique (pour les geeks, au moins), mais le vol de données d'entreprises et autres secrets commerciaux est de l'ordre du terrifiant. Aussi, si vous ne souhaitez pas que vos fichiers ne tombent entre de mauvaises mains, un disque dur SSD capable de s'auto-détruire physiquement et à distance est à envisager !

Au moment même où vous vous rendez compte que votre ordinateur portable doté du SecureDrives SSD a disparu, tout ce que vous avez à faire est d’envoyer un texto au numéro qui lui a été affublé. En effet, le lecteur embarque une technologie GSM sur son processeur et profite d’une fonction tri-bande internationale de roaming.

secure drive

A la réception, le disque sera automatiquement détruit. Une précision s’impose, il ne sera pas simplement formaté ou bloqué. Sa caractéristique première est de pouvoir détruire ses propres puces à mémoire flash, ce qui rend les données complètement irrécupérables.

Ce n’est pas son seul mécanisme de défense. Effectivement, vous n’aurez pas toujours la chance de constater de suite la disparition de vos précieuses données. Les SecureDrives SSD peuvent également programmer leur autodestruction dès qu’ils sont déconnectés du connecteur SATA II ou lorsqu’un individu malveillant tente de contourner les mécanismes internes de sécurité.

Évidemment, ces disques sont tous à chiffrement automatique, disposant du cryptage AES 256 bits, soit le plus robuste actuellement disponible sur le marché. Il va sans dire qu’ils vont certainement coûter beaucoup plus que votre SSD standard, mais vos données seront en parfaite sécurité. Moralité ? Même la NSA aurait du mal à les récupérer.

Tags :Sources :securedrivesVia :redferret
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. moralité ? La NSA n’aura que les données que vous laisserai transiter sur votre réseau, autrement dit presque tout. Ce SSD ne protège que contre les personnes incapables d’intercepter des données qui transitent sur les réseaux.

    1. A l’heure actuelle, est-il possible de voler les données présentent sur un intranet à partir d’internet? C’est une question à se poser pour ce type d’appareil surtout

      1. Théoriquement, il faut un lien physique entre les deux réseaux … après ça va dépendre du nombre de couches pour passer de l’un à l’autre et de la sécurisation de chacune d’entre elles.

      2. Il te faudrait un reseau hyper isolé pour ca. Par exemple si un smartphone a une « autaurisation » pour se connecter a internet et egalement a ton intranet ce n est de ja plus un reseau isole…

  2. « Le perte de fichiers personnels stockés sur un ordinateur est une chose tragique (pour les geeks, au moins) »
    Le perte ? Vraiment ?
    Je ne vois pas en quoi c’est moins tragique pour Madame Michu qui a perdu les photos de ses dernières vacances…

  3. Le plus simple c’est d’acheter un PC chez ACER.
    Là non seulement le SSD s’autodétruit, mais la mémoire aussi et le processeur aussi et l’écran aussi.
    Et le mieux c’est qu’il autodétruit tout ça avant même qu’il soit volé.
    Ils sont forts chez ACER…

  4.  » cryptage AES 256 bits, soit le plus robuste actuellement disponible sur le marché » c’est surtout le seul légal car facilement craquable par les gouvernements. Un cryptage 1024 bits est très nettement supérieur, mais illégal.

    1. Tu sembles vivre en 2090 ! L’AES-1024 bits n’existe pas ! Il n’y as que l’AES-128, 192 et 256. Tu dois confondre avec le RSA 1024 bits mais c’est autre chose (et une clé RSA 1024 bits n’est absolument pas sécurisé, le minimum est d’en générer une de 2048 bits et en 2030 ce sera 3072 bits minimum).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité