Zwift, le MMO qui vous fera pédaler !

Zwift

Avec la multiplication des capteurs, des objets connectés et de la réalité virtuelle, les possibilités en ce qui concerne le jeu vidéo sont immenses. Le vélo d'appartement a ses émules et avec Zwift, il pourrait bien passer dans une tout autre dimension. Que diriez-vous de vous mesurer à de parfaits inconnus en pédalant sur votre vélo ?

On connaissait les jeux de cyclisme – comme Pro Cycling Manager -, il faudra désormais ajouter les vrais jeux de simulation, à commencer par Zwift. Si vous avez chez vous un vélo équipé de capteur de vitesse et de cadence, vous pourrez alors affronter des coureurs venant des quatre coins du monde et même discuter avec eux si vous avez un micro. Et pour encore davantage de réalisme, sachez que le jeu supporte l’Oculus Rift. À vous les routes les plus célèbres sans sortir de chez vous !

Le jeu sera soumis à un abonnement mensuel, facturé 10$ – dans la moyenne des jeux en ligne -, sans compter l’achat du vélo d’appartement si vous n’en avez pas. Pour l’heure, Zwift est en version bêta, avec seulement 1 000 places disponibles au maximum. Il vous faudra ainsipatienter jusqu’à cet hiver si vous n’obtenez pas d’invitation à temps. Alors, prêt à avaler les kilomètres dans votre salon ?

Tags :Sources :Site OfficielVia :Engadget
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Je pouvais comprendre le principe du vélo d’appartement, pour faire du sport en regardant un film ou quelque chose du genre.

    Mais là, si c’est pour voir le paysage extérieur, avec les mêmes bruits, autant faire du vélo dehors, non ? (Exception faite pour les villes très polluées :))

    1. Pour ceux qui vivent sous de rudes climats ( Québec pour moi), ca a son intérêt au moins 6 mois dans l’année, quand dehors il fait -20 degrés avec 60 cm de neiges sur les pistes cyclables…

  2. Ne vos méprenez pas, je n’ai que peu de jeux et je ne suis pas particulièrement fan de vélo mais je pense que l’idée est bonne, des vélos d’appart il y en a un paquet dans des tas de mégalopoles.
    Ensuite la cible de ce « jeu » n’est pas vraiment le gamer, en tous cas pas dans son archétype (coca, pizza, volets fermés h24…) mais plutôt des gens qui ont une passion commune et qui ont parfaitement le droit d’utiliser les réseaux pour la partager et s’affronter autrement qu’en cliquant comme des dingues….
    Pour l’abonnement en revanche….

    1. @rico : ces gens ont peut-être parfaitement le droit d’utiliser les réseaux pour partager leur passion, mais d’autres ont parfaitement le droit de critiquer l’existence de ce droit et, toi-même, tu as le droit de mettre en doute le fait que ce droit de critique puisse exister… Manquerait plus que ça soit le contraire, au pays de droits de l’homme… !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité