Facebook, préparez vous à la déferlante Whatsapp

WhatsApp

C’est l’une des plus importantes acquisitions jamais réalisées (dans le secteur high-tech s'entend). Le réseau social Facebook aura finalement déboursé 21,8 milliards de dollars en cash, actions et stock options pour s'offrir Whatsapp.

C’est bien connu : si vous ne pouvez pas construire quelque chose, achetez le. Zuckerberg aurait été au bout de n’importe quel caprice pour s’offrir l’application mobile de messagerie instantanée. L’accord entre Facebook et l’éditeur américain spécialiste de la messagerie instantanée WhatsApp avait été officialisé le 19 février 2014. Et si vous n’en aviez plus entendu parler jusqu’à lors, c’est parce qu’il fallait obtenir la validation de l’Union Européenne pour entériner ce rachat.

Des acteurs du numérique parmi lesquels Google ou encore Twitter avaient jusqu’au 8 septembre pour répondre au questionnaire de 70 pages qui leur avait été adressé. Après plusieurs mois d’enquête, les instances en charge de la décision finale ont tranché, elles avaient comme échéance le 3 octobre. Cette démarche fastidieuse démarche est capitale, elle touche à des questions purement logiques, à savoir cerner les différences entre les services respectifs de Facebook et WhatsApp, mais également d’éthiques, avec notamment la confidentialité et la monétisation des données.

Le montant du rachat tel qu’annoncé au mois de février était de 19 milliards de dollars,
toutefois le cours de la bourse a légèrement changé la donne. A terme, Facebook a débloqué 21,8 milliards de dollars pour s’offrir WhatsApp. Dernière interrogation, quid de nous ? Comment la nouvelle va-t-elle influencer nos flux Facebook ? Il est peut-être temps de commencer à trembler.

Tags :Sources :reuters
Dernières Questions sur UberGizmo Help
    1. Il est excessivement compliqué de valoriser une entreprise, d’autant plus sur le secteur internet…
      Amazon est valorisé à 132 milliards de $ et il n’est toujours pas rentable…

    2. En réalité, Facebook a racheté une des rares sociétés ayant une plus forte croissance. Ils en ont eu peur, et donc ont fait le pari de l’avenir

      1. TU parles ici de croissance d’utilisateurs, non de rentabilité. Whatsapp non plus n’est certainement pas rentable, par contre effectivement la database de 450 millions d’utilisateurs peut quant à elle être valorisée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité