Vous avez votre propre GPS naturel dans le cerveau !

Cerveau

Lorsque vous vous baladez, certaines cellules de votre cerveau cartographient, à votre insu, l'espace, afin de vous permettre de naviguer et de vous repérer ! Nous avons donc une sorte de GPS naturel implanté dans le cerveau !

Nous devons cette découverte à trois scientifiques zélés, et si la nouvelle vous apparaît comme anodine, dites vous que ces émérites chercheurs ont emporté le Nobel de médecine grâce à elle. Un couple de chercheurs norvégiens, Edvard Moser et May-Britt Moser, se partageront le prix avec le scientifique américano-britannique John O’Keefe. Lui-même est l’instigateur de cette quête qui a débuté il y a 40 ans.

O’Keefe a été le premier à identifier des soi-disant « cellules de lieu », des cellules nerveuses spécifiques, situées dans l’hippocampe. Ils les a dénichées grâce à une étude sur des rats, celles-ci étaient actives lorsque les cobayes arrivaient à des endroits précis. A l’époque, il se savait face à la composante essentielle d’un système de navigation interne. Seulement, ses confrères n’avaient pas fait grand cas de ses recherches.

Puis, en 2005, le couple Moser a découvert un second type de cellule nerveuse. Les « cellules de grille » permettaient aux rats de se coordonner et de se positionner, tout comme un GPS utiliserait la longitude et la latitude. La découverte est maintenant utilisée pour acquérir une meilleure compréhension de la maladie d’Alzheimer, dont la désorientation et la perte de spatialisation sont des symptômes.

Les trois scientifiques se réuniront à Stockholm, le 10 Décembre, pour recevoir leur prix et également… 1,1 million de dollars. Ainsi la preuve est là, nous avons un GPS dans le cerveau, et si vous vous perdez toujours autant, c’est qu’il doit être mal paramétré.

Tags :Sources :nytimes
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Je confirme.J’ai le trajet Cherbourg – Eindhoven sans GPS et je n’ai fait que 100 kms en trop. Mon GPS est super performant :-)) Par contre y déconne un peu quand je vais à Caen…

  2. Ce n’est pas nouveau.
    Et, sauf exception, ce dont est plus développé chez les hommes.
    Un résidu provenant sans doute de nos ancêtres mâles charges d’apporter de la viande au foyer. Et chasser sans GPS naturel, tout le monde sait que c’est périlleux !
    En résumé, les femmes sont moins réceptives à la géo localisation instinctive.
    L’exception confirmera la règle , non ?

  3. Ce que tu viens de dire repose sur des croyances populaires, une meilleure géo localisation des hommes vis-à-vis des femmes n’a jamais été prouvé scientifiquement (pour la simple raison que c’est impossible sans faire grandir des garçons et des filles coupés de la société afin d’avoir des sujets de test valable). Si cette croyance semble se vérifier empiriquement, c’est uniquement parce que les garçons sont orientés dès le plus jeune âge à développer leur potentiel à se repérer dans l’espace, contrairement aux filles.

  4. Mais ce n’est pas ce que l’on appel le sens de l’orientation ?
    Perso si j’ai un GPS dans la tête avec une voix qui me dit de tourner à gauche dans 100 mètre, je vais directement chez le psy.

    1. Oui, c’est bien le sens de l’orientation. Mais ici Flo à fait une métaphore ou, une analogie. Mais bon je pense que tu l’avais compris. Non ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité