Prise en main : HTC RE, la concurrente de GoPro qui ressemble à un périscope

HTC RE

Les petits appareils photos numériques, les "compacts", sont sur le point de disparaître, rendus obsolètes par nos smartphones. Mais prendre des clichés avec un iPhone ou un appareil Android n'est pas toujours très confortable, c'est simplement le plus pratique. Quelle est alors la meilleure solution ? HTC pense pouvoir nous soulager de notre peine avec une caméra qui ressemble à un périscope. Elle s'appelle RE.

La philosophie de HTC est la suivante, nous sommes tous « coincés » derrière les écrans de nos smartphones lorsque nous capturons les meilleurs moments de nos vies, que ce soit l’anniversaire de votre enfant ou un concert de votre chanteur préféré. RE est léger, simple et bien loin des appareils qui vous feront passer à côté de votre vie si vous souhaitez l’immortaliser. RE est conçu pour plaire aux ados amateurs de selfies, aux parents très occupés et à tous les gens de la ville qui ont besoin d’un moyen plus simple de prendre des photos. Mais il est difficile de dire si ces gens paieront 200$ pour cette alternative à la GoPro qui arrivera plus tard ce mois-ci.

HTC RE

La RE ressemble à un inhalateur à l’envers, ou à un périscope bien loin du sous-marin miniature qu’il pourrait équiper. C’est un défi à part entière, mais les courbes de cette caméra prennent tout leur sens dès qu’on l’a en main. Tout n’est qu’ergonomie et tout est fait pour offrir une prise en main très confortable. Et pourtant, en le tenant, on a l’impression d’être agressif. Parfois, c’est comme si nos doigts étaient refermés sur une arme ou que l’on avait le pouce sur le bouton d’un détonateur.

C’est ici que la simplicité entre en jeu : ce bouton/détonateur est le premier des deux seuls contrôles physiques de toute la caméra. Le cercle chromé en haut sert de déclencheur. D’un seul appui vous prenez une photo. Appuyez et maintenez et vous prenez une vidéo. La caméra émet des bips sonores pour indiquer qu’elle enregistre, que vous changez de mode ou que vous prenez une photo. Et évidemment, cela peut vite devenir très énervant. Fort heureusement, on peut la rendre muette. L’autre bouton est situé en façade de l’appareil, juste sous la lentille anti-rayure, il permet d’activer ou non le mode slow-motion. Juste en dessous, on trouve une LED qui renseigne sur l’état de la batterie et le mode sélectionné. Les ports microUSB et microSD sont situés tout en bas.

HTC RE

En un sens, HTC a très bien fait les choses. Le design en plastique brillant a l’air incroyablement solide et montre bien la maîtrise de l’entreprise en la matière. La RE est aussi étanche (jusqu’à 1 m pendant 30 minutes), de quoi affronter la pluie ou un petit plongeon sans problème. Même si la batterie non-amovible de 820 mAh est plutôt petite (environ 100 minutes d’enregistrement vidéo), la RE préserve son autonomie en se coupant automatiquement dès que vous la posez et se réveille lorsque vous la prenez en main.

La RE fonctionne de deux manières différentes. Tout d’abord, vous pouvez l’utiliser comme une Flip Cam en prenant des photos et des vidéos sans discrétion. Sa lentille et ses 146 degrés d’angle de vision permettent de tout capturer. C’est un choix intermédiaire et confortable entre les 170 degrés de la GoPro et les 90 degrés d’une lentille plus classique. Bien sûr, on retrouve les accessoires habituels comme les fixations pour vélo, batteries externes, trépieds – tous vendus séparément -. Il y a même un pack étanchéité offrant à la RE une protection IP58 : 2 heures sous l’eau à une profondeur maximum de 3 mètres. Mais je n’ai pas pu tester la caméra dans ce genre de conditions.

HTC RE

De gauche à droite : fixation ventouse, fixation vélo, batterie externe.

On peut aussi la connecter à son téléphone via Bluetooth. Une fois l’application dédiée – gratuite, iOS ou Android – ouverte, vous pouvez voir ce que voit votre caméra, parfait pour mieux cadrer, ajuste les paramètres, gérer la qualité de l’image et bien davantage. L’application s’intègre aussi avec l’application Zoe, le réseau social façon Instagram de HTC qui est resté de longs mois en bêta. Aujourd’hui, la version 1.0 débarque sur le Play Store, sur iOS un peu plus tard cet Automne.

L’application dédiée RE est absolument nécessaire puisque c’est la seule solution pour visualiser rapidement les photos prises, sans avoir à connecter la caméra à un ordinateur. Elle apporte aussi quelques fonctionnalités bienvenues, le tout dans une interface intuitive, de quoi réaliser, seul ou à deux, de sublimes vidéos. À vous de jouer.

HTC RE

Tout le temps où j’ai eu la caméra, devoir sortir le téléphone pour m’en servir de visionneuse s’avère être en parfaite contradiction avec l’idée que la RE est censée me faciliter la vie. « Pourquoi je n’utilise pas tout simplement mon smartphone ? », une question qui revenait sans cesse. RE apporte en tout cas un peu d’aléatoire et de surprise dans la photographie, comme peuvent le faire un appareil photo jetable ou un vieux Polaroid, c’est peut-être finalement là sa cible : davantage de fun et de moyens de prendre des photos plutôt que de praticité.

Pendant mes deux jours de prise en main, la connexion Bluetooth s’est parfois révélée capricieuse et j’ai eu quelques problèmes de frame rate, qui, selon HTC, devraient être corrigés dans des mises à jour à venir. Mais ce n’est pas vraiment cela qui cloche avec la RE. Cette caméra vous demande de faire aveuglément confiance au matériel – qu’il prend bien la photo au bon moment et qu’il enregistre la vidéo au moment où vous le voulez -.

Quand je prenais de photos le soir venu sur le pont de Brooklyn, par exemple, je n’avais aucune idée que toutes mes photos étaient si floues avant que je ne sorte le téléphone de ma poche. Mais à ce moment-là, le bon moment avait disparu. Dans ce genre de cas, on aurait finalement préféré avoir utilisé son smartphone dès le début. Le capteur 16 MP est peut-être d’une qualité supérieure à bon nombre de smartphones, la qualité d’image est juste bonne et la captation vidéo saccadée et plutôt passable. HTC précise qu’il a déjà de nombreuses mises à jour logicielles dans ses cartons et que la qualité d’image devrait s’améliorer à chaque version, mais il paraît difficilement possible de surpasser suffisamment nos smartphones pour lui faire oublier son prix – ou le fait de devoir embarquer un deuxième appareil quand on sort -. Parce que, avouons-le, ce n’est pas votre smartphone que vous laisserez à la maison.

Finalement, la RE n’est qu’un joli petit appareil au design sympathique, idéal pour prendre des photos d’une autre manière, mais il ne proposera pas une meilleure expérience que celle avec votre smartphone seul. Le nom même de l’appareil, « RE », est un joli jeu de mots avec « ré-imagine », « repense », « recadre » et bien d’autres, mais il me fait toujours davantage penser à « redondant »

HTC RE

(article publié à l’origine sur Gizmodo.com)

Tags :Via :Gizmodo
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Ou comment foirer la sortie d’un produit !!!
    Pourquoi HTC n’a pas attendu que le software soit complètement terminé pour présenter une qualité vidéo irréprochable, plutôt que de sortir son produit trop tôt et prendre le risque de se faire démolir dans les tests ?
    Surtout quand devant il y a GoPro de solidement installé, avec un produit certes moche, mais très performant.
    Je ne comprends vraiment pas leur politique.

  2. Pourquoi pas….mais pour l’instant rien ne remplacera ma Ghost HD de Drift innovation. pas besoin de smartphone, moins cher q’une Gopro et meilleur stabilité meilleur contraste et télécommande.

  3. Alors que GoPro vient de sortir le 5 octobre la « Hero » à 125€ destiné à Mr tout le monde (avec en plus une étanchéité jusqu’à 40m), HTC sort une caméra non aboutit et plus cher…

  4. HTC est trop mal en point financièrement parlant pour vraiment pouvoir innover avec de gros moyen en R&D, ils sont dans un cercle vicieux malheureusement pour eux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité