Les propriétaires de ebola.com demandent 150 000$ pour le nom de domaine

Ebola

Pour se faire de l'argent, tous les moyens sont bons, ou presque, tant qu'ils restent dans la légalité bien sûr. Certains se sont positionnés sur un créneau très actuel, l'achat/vente de noms de domaine. Mais à l'heure où le monde panique de subir une pandémie du virus Ebola, les propriétaires de ebola.com offrent de le vendre contre un joli pécule...

Le virus a déjà fait plus de 4 000 morts de par le monde, l’inquiétude grandit dans les esprits et la société Blue String Ventures fait savoir qu’elle met en vente le nom de domaine ebola.com pour 150 000$. D’après son président, Jon Schultz, « Ebola.com pourrait être un bon domaine pour une compagnie pharmaceutique travaillant sur un vaccin ou un remède, une société vendant des équipements d’urgence ou une entreprise médicale souhaitant offrir informations et conseils ».

Jon Schultz aurait acheté ce nom de domaine en 2008 avec son associé Chris Hood. Les deux hommes possèdent aussi notamment BirdFlu.com, Fukushima.com et PotassiumIodide.com. A titre d’information, « bird flu » signifie « grippe aviaire » et l’iodure de potassium est utilisée pour traiter les cancers dus aux radiations subies dans le cas d’une attaque nucléaire par exemple.

On dit souvent que l’argent n’a pas d’odeur, espérons qu’il soit vraiment très odorant dans le cas présent…

Tags :Via :Gizmodo
Dernières Questions sur UberGizmo Help
    1. Je ne vois pas pourquoi.Ce nom de domaine leur appartient. Ils ont donc le droit de le vendre au prix qui leur paraît le plus intéressant, même s’il est inutile d’acheter un ndd à ce prix avec un référencement efficace et moins onéreux.
      Il y a des choses bien plus scandaleuses à mon avis qui sont tout à fait normales. Le commerce est le commerce. Et comme tout se réduit au commerce dans ce monde, les plus malins ont raison d’en profiter s’ils le peuvent.

    1. oui oui on sait, la grippe tue aussi plus de gens.
      On se demande bien à quoi servent les 257 sujets sur ebola dans la presse et à la télé, pour qu’un glandu vienne encore la ramener à le comparer au paludisme en clamant « allons, calmez-vous »…

      1. Tout à fait d’accord avec toi… Il y a déjà pleins de maladie qui tuent autour de nous et, un crétin vient nous dire « Ho, mais c’est pas grave les mecs… Celle-ci n’a tué que… » Peut-être qu’une cure de baffes lui ferait du bien.

        1. Ce que Ben veut surement dire par ici, c’est qu’il ne faut pas rentrer dans une psychose ou panique. C’est bien évidemment horrible, même s’il n’y avait qu’un seul mort. Mais que les médias diffusent un climat de terreur comme c’est le cas actuellement, c’est peu être pas une bonne idée. Faut relativiser. Je suis bien d’accord avec Ben.

        2. Quoi qu’il en soit il faut bien mourir de quelque chose tant qu’on n’a pas trouvé le secret de l’immortalité. Et comme la vie se résume à travailler et gagner de l’argent. La mort peut être considérée comme un moyen de se reposer. Qui sait si la mort n’est pas plus intéressante que la vie au fond ?

      2. Effectivement, on se demande à quoi servent les 257 sujets sur Ebola dans la presse et à la télé. A rien si ce n’est que semer la psychose.
        Si les gens arrêtaient de regarder les médias et de tout gober comme des moutons on aurait peu être le temps de se calmer et de réfléchir à des solutions intelligentes.

      1. malaria.com (malaria = paludisme en anglais) est déposé.

        C’est un site d’information et de conseil animé par des experts, médecins, journalistes autour du sujet du paludisme.

  1. C’est une demande de rançon? Si les autorités ne leur donnent pas ce qu’ils veulent, ils vont tuer l’otage?
    Non mais franchement, un domaine ebola, même si j’invente le remède contre ebola, j’en veux pas. Je dépose curebola qui a un message nettement plus positifs puis voilà.

    1. Exactement.
      La véritable question n’est pas de savoir qui vend ebola.com ou pour combien, mais qui serait prêt à l’acheter?
      Un domaine en .com est par définition destiné à un usage COMmercial, donc déjà, la logique de l’offre et la demande n’est pas anormale.
      En outre, site ayant pour nom de domaine « ebola.wtf », à part pour améliorer son SEO auprès de Google (et encore), je ne vois pas l’intérêt.
      Et au final, si un Etat ou une autorité compétente veut communiquer sur ebola, qu’elle crée plutôt une section sur un site existant et qu’ils utilisent les extensions qui vont bien avec la nature du message : « .org » (ebola.org pour $30.000) ou plus sérieusement « .gov ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité