Les États-Unis vont arrêter de financer la recherche d’un super virus

Ebola

Les scientifiques ont cette fâcheuse tendance de vouloir jouer à Dieu... Le sujet a été particulièrement controversé et les gouvernements ont tenté de légiférer pendant de nombreuses années. Les chercheurs doivent-ils avoir la capacité de créer et d'étudier des virus mutants mortels ?

L’épidémie d’Ebola commence à faire cogiter les hautes sphères de notre société. La Maison Blanche entend bien mettre son grain de sel dans cette histoire et a fait une annonce des plus surprenantes. Elle a décidé de couper le financement de toutes les études visant à créer des supers virus, un coup dur pour un petit contingent de scientifiques.

En créant ces virus mutants, les chercheurs n’ont pas pour but de décimer l’humanité, mais bien d’anticiper de futures et hypothétiques mutations. Légitime, toutefois les périls sont bien trop grands pour le gouvernement. Les recherches sont évidemment risquées et surtout, ces virus pourraient échapper à la sécurité des laboratoires. Récemment, nous avons tout de même réussi à égarer des flacons contenant la variole… Un exemple qui illustre parfaitement avec quelle facilité l’erreur humaine peut intégrer l’équation, et nous n’aborderons même pas les intentions malveillantes.

armée 12 singes

La Maison Blanche préfère pour le moment couper court à ces recherches et l’instance précise que trois types d’études seront affectées, celles menées sur la grippe, la SRAS et le MERS. Le gouvernement fédéral est catégorique, bien qu’il soit l’une des premières sources de financement des recherches biomédicales, toutes ces études doivent cesser peu importe qui ou quels organismes les financent.

C’est effectivement une solution pour éviter les scénarios catastrophes, si tant est que le monde entier stoppe ces recherches, ce qui n’est évidement pas le cas.

Tags :Sources :whitehouseVia :sciencemag
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Géniale l’illustration de l’armée des 12 singes !
    Sinon, c’est beau d’y croire, mais ça ne s’arrêtera pas comme ça, ils congèleront les recherches et quelqu’un trouvera bien un moyen de les relancer… Umbrella Corp. ?

  2. C’est juste le gouvernement actuel qui arrête de financer. Rien n’empêche les financements par d’autres moyens. C’est un frein mais pas forcément la meilleure solution.

    Peut être aurait il mieux valu autoriser la recherche que dans certain labos bien identifiés, contrôlés et audités par le gouvernement pour prévenir toute dérive.

  3. Super début de scénario !

    2014. Le Gouvernement des Etats-Unis décide de stopper toute recherche sur les super virus.

    John Carpenter, chercheur de la société MetaVirus Corporation se retrouve au chômage. Il décide d’agir et lance Ebola-VIH-Rhume II sur le Président. Seul lui possède le vaccin.

    Jusqu’où ira t-il ? Le monde court-il à sa perte ?

    Soon…

  4. et quand un autre super virus de la grippe arrivera naturellement et qu’on ne sera pas quoi faire faute d’avoir chercher des point faibles différents on aura l’air très fin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité